La Voix Ju­nior

An­gé­lie par­lait à peine que dé­jà elle fre­don­nait et c’est à 6 ans qu’elle a don­né ses pre­miers spec­tacles. Au­jourd’hui âgée de 13 ans, elle a dé­jà une feuille de route bien rem­plie puis­qu’elle a entre autres fait la pre­mière par­tie de Véronic DiCaire!

7 Jours - - Sommaire - PAR PA­TRICK DE­LISLE- CREVIER • PHO­TOS: OSA IMAGES/ TVA

An­gé­lie, comment la mu­sique est- elle en­trée dans ta vie?

Je ne sais pas... Je l’ai en moi de­puis que je suis née! Je pense que j’ai com­men­cé à chan­ter avant même de par­ler. C’est un ta­lent na­tu­rel que j’ai, il faut croire, et je tente de le mettre à pro­fit. Je chante sé­rieu­se­ment de­puis deux ou trois ans, et c’est vrai­ment une grande pas­sion pour moi.

Il pa­raît que tu chan­tais tel­le­ment fort que tes pa­rents ont dû prendre les grands moyens...

Oui, mon père a com­plè­te­ment iso­lé ma chambre. Quand je chante main­te­nant, per­sonne ne peut m’en­tendre dans la mai­son. (rires) Il faut dire que mon frère, qui a une chambre juste à cô­té de la mienne, était un peu tan­né et qu’il avait du mal à se concen­trer pour faire ses de­voirs. Je suis chan­ceuse parce que mes pa­rents ne m’ont pas dit d’ar­rê­ter de chan­ter, et ils m’ont per­mis de conti­nuer sans que je dé­range toute la mai­son­née.

L’an der­nier, tu as fait la pre­mière par­tie de Véronic DiCaire. Que re­tiens-tu de cette ex­pé­rience?

Ç’a été as­sez fou et j’ai en­core du mal à le croire. C’était dans le cadre du Fes­ti­val de mont­gol­fières; j’ai chan­té de­vant 20 000 per­sonnes! C’était très im­pres­sion­nant! J’ai in­ter­pré­té trois chan­sons: Le fruit dé­fen­du, de Bri­gitte Boisjoli, Va­le­ry, de Amy Wi­ne­house, puis I Will Sur­vive, de Glo­ria Gay­nor, avec deux autres per­sonnes. Ç’a été une soi­rée fan­tas­tique. Véronic m’a dit que j’avais une belle voix et que je de­vais conti­nuer de chan­ter! Est- ce que tu comptes faire ce mé­tier plus tard?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.