ÇA FI­NIT BIEN LA SEMAINE Pier- Luc Funk

Chaque semaine, l’un des in­vi­tés de Ça fi­nit bien la semaine prend le temps de ré­pondre à nos ques­tions!

7 Jours - - Choix - PAR PA­TRICK DE­LISLE- CREVIER

1 Pier- Luc, ta jour­née la plus folle de la semaine et pour­quoi? Dif­fi­cile de dire une jour­née, j’ai tel­le­ment un ho­raire bi­zarre! De­main, ce se­ra une jour­née folle puisque je vais cou­rir! Je vais com­men­cer par le tour­nage d’une pro­mo pour la soi­rée Mam­mouth à Té­lé-Qué­bec, en­suite je suis à la ra­dio et après je suis en tour­nage de la pro­chaine sai­son de la sé­rie Le cha­let. 2 Quelle est ton heure pré­fé­rée de la jour­née et que fais-tu de ce mo­ment? Je di­rais 20 h, car c’est l’heure où dé­butent les matchs d’im­pro­vi­sa­tion! 3 Pour toi, le dé­ca­lage ho­raire c’est... L’en­fer... sur­tout pour mon en­tou­rage!

(rires) Je de­viens ra­pi­de­ment ir­ri­table et je suis très fa­ti­gué. 4 Si tu ne de­vais vivre que dans une seule sai­son, ce se­rait la­quelle? L’été. Non, l’au­tomne! 5 As-tu un ri­tuel à une heure ou une autre de la jour­née? J’ai plein de ri­tuels! Par exemple, avant de faire des matchs d’im­pro­vi­sa­tion, j’aime écou­ter Lose Your­self, d’Emi­nem. 6 L’heure de la jour­née que tu aimes le moins et pour­quoi? 5 h 30 du ma­tin! Je dé­teste de­voir me le­ver à cette heure par­fois. 7 Une ma­nie que tu as le soir avant d’al­ler au lit? Je joue à un pe­tit jeu niai­seux que j’ai té­lé­char­gé par mal­heur sur mon cel­lu­laire et qui s’ap­pelle Le pro des mots. Di­sons que ce n’est pas la meilleure idée avant de dor­mir. 8 La fois dans ta vie où tu au­rais ai­mé pou­voir ar­rê­ter le temps? Quand j’ai fait mon pre­mier saut en pa­ra­chute. J’au­rais ai­mé pou­voir contem­pler le pay­sage plus long­temps. 9 La fois dans ta vie où tu au­rais ai­mé que le temps passe plus vite? Di­sons lors de tous les len­de­mains de veille. Je me sens si mal que je vou­drais que le temps file! 10 Une an­née im­por­tante dans ta vie? 2007, alors que j’ai eu un rôle dans le film Un été sans point ni coup sûr. C’était mes dé­buts dans ce mé­tier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.