Sté­pha­nie Bou­lay

7 Jours - - Sommaire - PAR NA­THA­LIE SLIGHT PHO­TOS: DA­NIEL AUCLAIR

Comme elle forme un duo mu­si­cal avec sa soeur, Sté­pha­nie Bou­lay s’est en quelque sorte re­trou­vée en congé for­cé lorsque Mé­la­nie a ac­cou­ché. Son plan ini­tial: ne rien faire. Pour notre plus grand bon­heur, elle n’a pas te­nu pro­messe! Ces jours-ci, elle lance son pre­mier livre pour en­fants et met la touche fi­nale à son al­bum so­lo.

«J’ai vu le congé de ma­ter­ni­té de Mé­la­nie comme une oc­ca­sion de me re­po­ser, de re­laxer, de pro­fi­ter de la vie.»

Sté­pha­nie, com­bien de temps es-tu res­tée à ne rien faire?

Ma soeur et moi, ça fai­sait en­vi­ron 10 ans que nous tra­vail­lions, tout le temps! Nous étions donc un peu es­souf­flées. J’ai vu le congé de ma­ter­ni­té de Mé­la­nie comme une oc­ca­sion de me re­po­ser, de re­laxer, de pro­fi­ter de la vie. Je dois avouer que ça m’an­gois­sait un peu, parce que je me va­lo­rise beau­coup par le tra­vail. J’ai quand même réus­si à ne rien faire pen­dant deux bons mois, ce qui est tout un ex­ploit pour moi! (rires)

Qu’est-il ar­ri­vé par la suite?

Au bout de quelques se­maines, je tour­nais en rond chez moi, comme un lion en cage. Mes pa­rents et mes amis me ré­pé­taient: «Pro­fites-en», «Amuse-toi», «Prends du temps pour toi», mais je n’y ar­ri­vais pas.

Pour­quoi donc?

Parce que créer, ce n’est pas une cor­vée, c’est un mode de vie! Alors, pour­quoi m’en pri­ver? Plein d’idées se bous­cu­laient dans ma tête, et je sen­tais la pres­sion mon­ter comme dans un Pres­to: il fal­lait que ça sorte! Je suis par­tie sur la route aux États-Unis. C’est là que j’ai com­men­cé à écrire quelques chan­sons pour mon al­bum so­lo. Puis, de re­tour à la mai­son, j’ai écrit un livre pour en­fants, Ana­tole qui ne sé­chait ja­mais, un pro­jet que je rê­vais de mettre en oeuvre de­puis long­temps.

Ce livre parle de quête iden­ti­taire, d’ac­cep­ta­tion de soi, de dif­fé­rence. D’où t’est ve­nue l’ins­pi­ra­tion pour abor­der ces su­jets?

Un jour, j’étais en conver­sa­tion avec une jeune fille de six ans, qui m’a ra­con­té le plus can­di­de­ment du monde que, dans sa classe, un gar­çon était main­te­nant une fille. Cette anec­dote toute simple, sans ju­ge­ment, m’a bou­le­ver­sée. Si tout le monde pou­vait avoir cette ou­ver­ture d’es­prit, ce se­rait ex­tra­or­di­naire. Ce fut l’étin­celle de dé­part pour écrire ce livre pour en­fants.

Qui est ton pre­mier lec­teur ou ta pre­mière lec­trice?

Ma soeur, as­su­ré­ment. En­suite, je l’ai fait lire à des amis qui ont eu à faire face à des pro­blèmes de quête iden­ti­taire, puis aux gens de l’or­ga­nisme En­fants Trans­genres Ca­na­da.

La quête iden­ti­taire est un su­jet peu abor­dé dans les livres pour en­fants!

Jus­te­ment, je vou­lais bien faire les choses, sans trans­mettre de cli­ché ou de sté­réo­type. J’ai écou­té des pod­casts, lu des livres, consul­té des ex­perts. Il s’agit d’un court texte, mais il y a énor­mé­ment de tra­vail der­rière l’his­toire d’Ana­tole, au­tant qu’un ro­man de 200 pages, parce que chaque mot est mi­nu­tieu­se­ment choi­si. Je n’aime pas prendre les en­fants pour des no­nos: je leur dis les vraies choses, en m’adres­sant à leur in­tel­li­gence et à leur grande sen­si­bi­li­té.

Main­te­nant que le livre est en li­brai­rie, quel se­ra ton pro­chain pro­jet?

Mé­la­nie et moi avons com­men­cé à tra­vailler sur le pro­chain al­bum des Soeurs Bou­lay, même si elle est en «congé» de ma­ter­ni­té. Je mets des guille­mets à congé parce que je re­garde ma soeur al­ler et, on s’en­tend, res­ter à la mai­son avec bé­bé, c’est tout sauf un congé! (rires) La ma­ter­ni­té l’ins­pire, et m’ins­pire aus­si, puisque la pré­sence de mon filleul re­pré­sente une grosse dose d’amour dans ma vie.

Tu pré­pares aus­si un al­bum so­lo!

Oui! Je suis en train de mettre la touche fi­nale à mon al­bum so­lo qui sor­ti­ra en no­vembre. Dans mes chan­sons, on re­con­naît l’âme des Soeurs Bou­lay, mais il y a une pe­tite touche bien per­son­nelle si­gnée Sté­pha­nie. J’ai bien hâte de vous faire en­tendre ça!

Le livre Ana­tole qui ne sé­chait ja­mais, écrit par Sté­pha­nie Bou­lay et illus­tré par Agathe Bray-Bour­ret, est en li­brai­rie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.