LA FIN POUR SEARS

Acadie Nouvelle - - LA UNE -

Sears Ca­na­da de­mande l’ap­pro­ba­tion de la cour pour pou­voir ef­fec­tuer la li­qui­da­tion de ses quelque 130 ma­ga­sins et ac­tifs res­tants, lais­sant plus de 12 000 em­ployés sans em­ploi, dont quelques cen­taines au Nou­veau-Bruns­wick.

Le dé­taillant est ex­ploi­té de­puis juin sous la pro­tec­tion de la cour en ver­tu de la Loi sur les ar­ran­ge­ments avec les créan­ciers des com­pa­gnies.

Le tri­bu­nal qui su­per­vise les ac­ti­vi­tés de Sears Ca­na­da de­vrait en­tendre une mo­tion ven­dre­di qui de­man­de­ra son ap­pro­ba­tion pour une li­qui­da­tion com­plète et le dé­man­tè­le­ment des ac­ti­vi­tés.

Mar­di der­nier, Sears avait re­çu une offre d’achat ré­vi­sée pré­sen­tée par un groupe d’ache­teurs di­ri­gé par son an­cien pré­sident exé­cu­tif Brandon Stranzl. Un avo­cat du contrô­leur nom­mé par la cour avait alors in­di­qué que Sears Ca­na­da étu­die­rait l’offre, mais que l’en­tre­prise com­men­çait à man­quer de temps et d’ar­gent pour prendre une dé­ci­sion.

Mar­di, Sears Ca­na­da a dé­cla­ré par com­mu­ni­qué qu’«après avoir dé­ployé des ef­forts consi­dé­rables», elle n’avait re­çu «au­cune pro­po­si­tion viable per­met­tant la conti­nui­té de ses ac­ti­vi­tés».

L’en­tre­prise ai­me­rait ob­te­nir le feu vert pour sa li­qui­da­tion d’ici le 19 oc­tobre, et s’at­tend à ce que ses ac­ti­vi­tés se pour­suivent pen­dant 10 à 14 se­maines.

Sears Ca­na­da compte ac­tuel­le­ment 74 grands ma­ga­sins, huit ma­ga­sins Sears Dé­cor et en­vi­ron 49 ma­ga­sins d’élec­tro­mé­na­gers et de ma­te­las Sears, se­lon le porte-pa­role de l’en­tre­prise, Joel Shaf­fer.

Au Nou­veau-Bruns­wick, l’en­tre­prise aban­donne aus­si deux centres d’ap­pel ou­verts ré­cem­ment à Ed­mund­ston et à Saint-Jean grâce des sub­ven­tions pu­bliques.

En jan­vier, Op­por­tu­ni­tés NB avait an­non­cé que la pro­vince s’était en­ten­du avec le géant du com­merce au dé­tail pour lui ver­ser 8,7 mil­lions $ contre la créa­tion de 180 em­plois à Ed­mund­ston et 350 em­plois à SaintJean.

«Nous sommes très dé­çus d’ap­prendre que Sears Ca­na­da fer­me­ra ses deux centres de ser­vices aux en­tre­prises au Nou­veau-Bruns­wick», a com­men­té mar­di par écrit la mi­nistre res­pon­sable d’Op­por­tu­ni­tés NB, Fran­cine Lan­dry.

«Op­por­tu­ni­tés NB n’a avan­cé au­cun fonds pu­blic à Sears Ca­na­da et n’a pas l’in­ten­tion d’avan­cer de fonds à l’en­tre­prise», a-t-elle dit.

La mi­nistre n’a ce­pen­dant pas pré­ci­sé ce qui ad­vien­dra des in­ves­tis­se­ments du mi­nis­tère de l’Édu­ca­tion post­se­con­daire, de la For­ma­tion et du Tra­vail et de la So­cié­té de dé­ve­lop­pe­ment ré­gio­nal qui de­vaient ver­ser res­pec­ti­ve­ment à Sears 1,35 mil­lion $ et 850 000$ dans le cadre de l’en­tente de jan­vier.

Fre­de­ric­ton pro­met de tra­vailler «en étroite col­la­bo­ra­tion avec l’en­tre­prise et les em­ployés concer­nés» afin de les ai­der à faire la transition vers de nou­veaux em­plois.

Sears compte en­vi­ron 12 000 em­ployés, dont les trois quarts tra­vaillent à temps par­tiel, se­lon le porte-pa­role de l’en­tre­prise. La ma­jo­ri­té des quelque 800 em­ployés du siège so­cial de Sears Ca­na­da quit­te­ront l’en­tre­prise dès la se­maine pro­chaine.

Ces chiffres n’in­cluent pas les sup­pres­sions de 2900 em­plois an­non­cées par Sears Ca­na­da en juin, lorsque l’en­tre­prise a an­non­cé la fer­me­ture de 20 grands ma­ga­sins, 15 ma­ga­sins Sears Dé­cor, 10 ma­ga­sins de li­qui­da­tion et 14 ma­ga­sins d’élec­tro­mé­na­gers et ma­te­las Sears.

Sears Ca­na­da a dé­cla­ré par com­mu­ni­qué, mar­di, qu’elle «(re­gret­tait) sin­cè­re­ment cette is­sue pro­chaine, tout comme les em­plois qui se­ront per­dus et la fer­me­ture des ma­ga­sins».

Un groupe de créan­ciers qui ont al­lon­gé du fi­nan­ce­ment de dé­bi­teur en pos­ses­sion de ses biens à Sears Ca­na­da pour l’ai­der à gar­der ses ma­ga­sins ou­verts en­cou­ra­geait ce­pen­dant le dé­taillant à si­gner un ac­cord de li­qui­da­tion avant le 7 oc­tobre. Les prê­teurs sou­hai­taient qu’un ac­cord de li­qui­da­tion soit ap­prou­vé par la cour lors d’une au­dience pré­vue le 13 oc­tobre, afin de pou­voir en­tre­prendre la li­qui­da­tion avant l’im­por­tante sai­son des Fêtes et maxi­mi­ser la va­leur des biens.

Sears compte six suc­cur­sales dans la pro­vince, dont une à la Place Cham­plain de Dieppe, ain­si que plu­sieurs comp­toirs.

Se­lon le chef du Par­ti pro­gres­siste-conser­va­teur du Nou­veau-Bruns­wick, Blaine Higgs, le gou­ver­ne­ment au­rait dû sa­voir que l’en­tente avec Sears fi­ni­rait ain­si.

«Mal­gré toutes les in­di­ca­tions éco­no­miques qui lais­saient pré­sa­ger la dis­pa­ri­tion de ce géant du com­merce de dé­tail, le gou­ver­ne­ment Gal­lant a ju­gé pru­dent de lui fournir de l’aide fi­nan­cière. Si toutes les re­com­man­da­tions de la vé­ri­fi­ca­trice gé­né­rale avaient été mises en oeuvre, ce­la au­rait per­mis de prendre de meilleures dé­ci­sions dans cette si­tua­tion.»

«Quand le pre­mier mi­nistre (Brian) Gal­lant va-t-il faire pas­ser l’ave­nir du Nou­veau-Bruns­wick avant son ave­nir per­son­nel?», a com­men­té M. Higgs. Avec la col­la­bo­ra­tion du jour­na­liste Ma­thieu Roy-Co­meau

Sears Ca­na­da se donne de 10 à 14 se­maines pour li­qui­der toute sa mar­chan­dise. - Ar­chives

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.