JÉZAWILL: UN TAN­DEM AMOU­REUX ET AR­TIS­TIQUE DU TONNERRE

Acadie Nouvelle - - LA UNE - mar­tin.roy@aca­die­nou­velle.com

Wil­fred Le Bou­thil­lier signe sa pre­mière chan­son ci­né­ma­to­gra­phique pour un film dans le­quel sa com­pagne, Jé­za­bel Dro­let, campe le rôle prin­ci­pal. Ça fait mal coiffe en ef­fet le gé­né­rique de Burn out ou la ser­vi­tude vo­lon­taire, un long mé­trage de fic­tion poi­gnant sur la dé­pres­sion et le sur­me­nage pro­fes­sion­nel qui a dé­jà été au­réo­lé d’un prix lors de sa pre­mière mon­diale, ré­cem­ment, dans un fes­ti­val qué­bé­cois de ci­né­ma.

Réa­li­sé par Mi­chel Jet­té (Ho­che­la­ga, His­toire de Pen), Burn out ou la ser­vi­tude vo­lon­taire met en scène Louis (Em­ma­nuel Au­ger; Dis­trict 31, Rup­tures) et Mi­chelle (Jé­za­bel Dro­let) un couple fin tren­taine aux am­bi­tions dé­me­su­rées. Lui tra­vaille dans le do­maine des té­lé­com­mu­ni­ca­tions et se voit dé­pas­sé par les com­pé­tences qu’exigent les nou­velles tech­no­lo­gies. Sa conjointe, quant à elle, re­çoit une offre pour rem­pla­cer la di­rec­trice ad­jointe de sa banque par­tie en congé de ma­la­die.

«Mi­chelle veut re­le­ver le dé­fi. Elle veut réus­sir. Mais elle s’en­fonce dans un cou­loir alors que son chum n’est dé­jà même plus en pos­ses­sion de ses propres moyens», ré­sume Jé­za­bel Dro­let en en­tre­vue té­lé­pho­nique.

Se­lon la co­mé­dienne qué­bé­coise, le film pose un re­gard à la fois lu­cide et per­cu­tant sur la dé­pres­sion et le sur­me­nage, ain­si que les dan­gers qui en dé­coulent.

«Le film se veut un si­gnal d’alarme à la so­cié­té. C’est de cette fa­çon que Mi­chel Jet­té a abor­dé le scé­na­rio. Veux, veux pas, nous sommes dans un monde qui se di­rige de plus en plus vers la ma­la­die men­tale. On nous pousse tou­jours à en faire plus et le mes­sage est “ré­veille-toi avant que ça t’ar­rive”», sou­ligne Jé­za­bel Dro­let, ajou­tant avoir eu beau­coup de plai­sir à cam­per le per­son­nage de Mi­chelle, qu’elle as­sume d’ailleurs avec une vé­ra­ci­té éton­nante se­lon les pre­mières images que l’Aca­die Nou­velle a pu vi­sion­ner. Pas éton­nant, donc, que Burn out ou la ser­vi­tude vo­lon­taire ait rem­por­té au dé­but du mois le prix Com­mu­ni­ca­tions et So­cié­té lors de sa pre­mière mon­diale au Fes­ti­val du ci­né­ma in­ter­na­tio­nal en Abi­ti­bi-Té­mis­ca­mingue.

«C’est un prix qui ré­com­pense un film en­ga­gé, dont le su­jet peut sus­ci­ter le dé­bat ou une prise de conscience chez ceux et celles qui le voient. C’est un très beau prix et toute l’équipe est très heu­reuse que Burn out ou la ser­vi­tude vo­lon­taire ait ain­si été re­con­nu pour son uti­li­té», ex­prime Jé­za­bel Dro­let avec en­thou­siasme.

Un prix qui re­jaillit sur l’en­semble des créa­teurs du long mé­trage, et dont Wil­fred Le Bou­thil­lier n’est pas en reste. Sa chan­son Ça fait mal, dont il signe la mu­sique et co-signe les pa­roles avec sa douce, consti­tue un point d’orgue émou­vant et sai­sis­sant à la fin de l’oeuvre. Le vi­déo­clip de la chan­son, que Wil­fred a réa­li­sé à par­tir des images du film et que l’Aca­die Nou­velle a pu écou­ter en ex­clu­si­vi­té, tra­duit au ra­soir la ten­sion et la dou­leur que pro­jette Burn out ou la ser­vi­tude vo­lon­taire, qui plus est coif­fé de ses mots fi­ne­ment ci­se­lés et al­lant droit au coeur.

«Je suis vrai­ment al­lé à fond dans les images du film. Je vou­lais que le vi­déo­clip comme la chan­son soient sans conces­sions. Je sou­hai­tais que ça frappe et que les gens en res­sentent pro­fon­dé­ment l’émo­tion», si­gnale Wil­fred Le Bou­thil­lier, qui en était à sa toute pre­mière ex­pé­rience de mon­tage vi­déo.

«Si Mi­chel Jet­té avait su que je n’avais ja­mais fait ça avant, peut-être qu’il ne m’au­rait pas lais­sé faire», lâche-t-il dans un grand éclat de rire.

UNE GRANDE COM­PLI­CI­TÉ

Wil­fred Le Bou­thil­lier et Jé­za­bel Dro­let font vie com­mune de­puis plus d’un an. Ra­pi­de­ment, le couple men­tionne s’être dé­cou­vert une pas­sion ar­tis­tique com­mune et une com­plé­men­ta­ri­té leur per­met­tant d’en­vi­sa­ger des pro­jets en tan­dem en les nour­ris­sant de leurs propres champs de com­pé­tences. Le duo planche en ef­fet sur la créa­tion d’une sit­com, dont l’écri­ture est en­core au stade em­bryon­naire.

«Nous sommes deux ar­tistes groun­dés, du fait que Jé­za­bel est aus­si in­fir­mière dans la vie de tous les jours, et moi, père de fa­mille. Nous nous com­plé­tons vrai­ment bien», at­teste Wil­fred Le Bou­thil­lier.

Sa com­pagne, na­tive du Lac-Saint-Jean et ayant aus­si étu­dié en mu­sique sous l’égide de De­nis Ga­gnon au Cé­gep d’Al­ma, té­moigne aus­si de cette com­pli­ci­té qui s’est dé­ve­lop­pée entre eux.

«Avoir ren­con­tré Wil­fred et faire par­tie de sa vie a été un im­mense ca­deau. C’est réel­le­ment deux âmes soeurs qui se ren­contrent. Un exemple par­fait pour illus­trer ça, c’est que, quand on a com­po­sé la chan­son Ça fait mal, Wil­fred n’avait pas en­core vu le film. Pour­tant, à la lu­mière de l’his­toire que je lui ré­su­mais, il a su par­fai­te­ment en com­prendre l’es­sence et s’ins­pi­rer de mon per­son­nage.»

Inu­tile de dire que l’heu­reuse ex­pé­rience leur donne des ailes. Avec la nou­velle com­pa­gnie de pro­duc­tion que Wil­fred vient tout juste de mettre sur pieds, 2W inc., les tour­te­reaux ont mille et une idées et cer­taines d’entre elles pour­raient se ma­té­ria­li­ser au cours des pro­chaines an­nées.

«Nous avons des pro­jets que seuls, nous n’au­rions pas osé abor­der. Mais à deux, ça dis­sipe nos craintes et nous nous en­cou­ra­geons mu­tuel­le­ment. Je trouve ça su­per le fun de tra­vailler avec mon chum!», sou­tient Jé­za­bel Dro­let avec en­thou­siasme. Le film Burn out ou la ser­vi­tude vo­lon­taire de­vrait sor­tir sur les grands écrans qué­bé­cois et néo-bruns­wi­ckois au cours de l’hi­ver. En at­ten­dant, les gens in­té­res­sés peuvent vi­sion­ner des ex­traits du film ain­si qu’une en­tre­vue avec Jé­za­bel Dro­let sur la page Fa­ce­book du long mé­trage (Burn Out ou La Ser­vi­tude Vo­lon­taire).

– Gra­cieu­se­té: John Lon­do­no

Wil­fred Le Bou­thil­lier et Jé­za­bel Dro­let forment un tan­dem amou­reux et ar­tis­tique aux pro­jets foi­son­nants dont quelques-uns pour­raient être mis en branle au cours des pro­chaines an­nées.

Jé­za­bel Dro­let campe le rôle de Mi­chelle au cô­té d’Em­ma­nuel Au­ger dans le film

Burn out ou la ser­vi­tude vo­lon­taire, dont Wil­fred Le Bou­thil­lier signe la chan­son fi­nale. – Gra­cieu­se­té: Ba­li­ver­na Film

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.