Col­lecte des or­dures et com­merce tem­po­raire: Saint-An­dré serre la vis

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS - Sé­bas­tien La­chance se­bas­tien.la­chance@aca­die­nou­velle.com

Con­si­dé­rant qu’elle dé­tient la triste palme du plus im­por­tant vo­lume d’or­dures mé­na­gères pro­duit par ha­bi­tant dans tout le nord-ouest de la pro­vince, la Com­mu­nau­té ru­rale de Saint-An­dré a dé­ci­dé de faire un grand mé­nage dans la ré­gle­men­ta­tion mu­ni­ci­pale.

Ain­si, les élus mu­ni­ci­paux adop­te­ront sous peu un rè­gle­ment qui li­mi­te­ra à un seul conte­neur par adresse ci­vique le vo­lume d’or­dures mé­na­gères qu’il se­ra pos­sible de lais­ser les jours de col­lecte.

Qui plus est, les sacs à or­dures et les dé­bris lais­sés en de­hors des conte­neurs ne se­ront plus au­to­ma­ti­que­ment ra­mas­sés.

La com­mu­nau­té ru­rale en­tend imi­ter les mu­ni­ci­pa­li­tés de la pro­vince qui ont dé­jà adop­té une ré­gle­men­ta­tion sem­blable et ob­te­nu des ré­sul­tats po­si­tifs.

Le maire de Saint-An­dré, Mar­cel Le­vesque, n’en dé­mord pas: cette me­sure en­traî­ne­ra une ré­duc­tion no­table de la quan­ti­té d’or­dures mé­na­gères. Elle in­ci­te­ra en plus la po­pu­la­tion et les en­tre­prises à trier et à re­cy­cler les dé­chets.

Il faut dire que les don­nées ob­te­nues par l’Aca­die Nou­velle au­près de la Com­mis­sion de ser­vices ré­gio­naux Nord-Ouest (CSRNO) à ce su­jet parlent d’elles-mêmes.

Ces don­nées, fort peu élo­gieuses pour Saint-An­dré, font état de frais d’en­fouis­se­ment par lo­ge­ment oc­cu­pé de 52,35$ en 2017.

À Saint-Hi­laire, dans la com­mu­nau­té ru­rale du Haut-Ma­da­was­ka, ce mon­tant n’était que de 26,19$ par lo­ge­ment. C’est deux fois moins cher qu’à Saint-An­dré.

«C’est une so­lu­tion qui pour­rait s’avé­rer éco­no­mique pour les ci­toyens et notre com­mu­nau­té ru­rale, puisque moins de dé­chets se­ront ré­col­tés et que ça fe­ra éven­tuel­le­ment di­mi­nuer la fac­ture», a af­fir­mé Mar­cel Le­vesque.

Cette me­sure mise de l’avant par les élus de Saint-An­dré a sem­blé dé­plaire à quelques ci­toyens qui ont ma­ni­fes­té leur désac­cord lors de la der­nière réunion pu­blique men­suelle.

Pour cer­tains, cette me­sure se­rait contrai­gnante pour les fa­milles nom­breuses qui pro­duisent un plus im­por­tant vo­lume d’or­dures mé­na­gères.

On craint aus­si une aug­men­ta­tion du nombre d’or­dures qui se­ront dé­po­sées illé­ga­le­ment sur les ter­rains pu­blics ou pri­vés.

«C’est une pro­blé­ma­tique qui existe dé­jà et qui va tou­jours exis­ter. Pour ce qui est du rè­gle­ment d’un seul conte­neur par adresse ci­vique, c’est un nombre at­tei­gnable. Ça se voit dé­jà ici tout comme dans les vil­lages voi­sins», ré­torque le maire Le­vesque.

«C’est un rè­gle­ment qui est rai­son­nable, les gens vont s’y faire à la longue et les men­ta­li­tés vont chan­ger», a pour sa part af­fir­mé Paul Al­bert, le di­rec­teur gé­né­ral par in­té­rim du ser­vice des dé­chets so­lides de la CSRNO.

S’il est adop­té lors de la pro­chaine réunion pu­blique du con­seil de ville, ce nou­veau rè­gle­ment pour­rait en­trer en vi­gueur au cours des pro­chains mois, après une brève pé­riode de tran­si­tion.

PLUS DE MOR­DANT À L’EN­DROIT DU COM­MERCE TEM­PO­RAIRE

L’ad­mi­nis­tra­tion mu­ni­ci­pale de la Com­mu­nau­té ru­rale de Saint-An­dré a éga­le­ment dé­ci­dé de ren­for­cer les règles en­tou­rant le phé­no­mène du com­merce tem­po­raire.

Il ne se­ra plus per­mis pour les com­mer­çants pro­ve­nant de l’ex­té­rieur de la ré­gion de s’ins­tal­ler tem­po­rai­re­ment sur le ter­ri­toire de Saint-An­dré et d’y écou­ler leur mar­chan­dise.

«Ce phé­no­mène nuit à notre éco­no­mie ain­si qu’à nos mar­chands lo­caux et il doit ces­ser. Une voi­ture qui est ven­due par un conces­sion­naire de Fre­de­ric­ton ins­tal­lée ici quelque temps, c’est une vente de moins pour un com­mer­çant d’ici», illustre le maire de Saint-An­dré, afin de jus­ti­fier cette me­sure pro­tec­tion­niste.

Se­lon le maire de Saint-An­dré, Mar­cel Le­vesque, la me­sure adop­tée se tra­dui­ra par une ré­duc­tion no­table des or­dures mé­na­gères lais­sées sur les che­mins en plus d’in­ci­ter la po­pu­la­tion et les en­tre­prises à trier et à re­cy­cler les dé­chets. - Ar­chives

Le maire de Saint-An­dré, Mar­cel Le­vesque. - Ar­chives

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.