Oui au gaz de schiste

Acadie Nouvelle - - MON OPINION - Jean-Guy Ri­chard Monc­ton

Cer­taines per­sonnes sont op­po­sées au gaz de schiste. Et c’est cer­tai­ne­ment leurs droits. Mais si l’on consi­dère ce qui se fait ailleurs, leurs peurs me semblent non fon­dées. Il y a de la frac­tu­ra­tion hy­drau­lique au Texas de­puis 1948, une pé­riode de 70 ans. Si comme le pré­tendent les op­po­sants, ce­la em­poi­sonne l’air et l’eau, il n’y au­rait plus d’air et d’eau sains au Texas. Il y a 29 mil­lions de per­sonnes au Texas. Si l’eau et l’air étaient em­poi­son­nés, il y au­rait eu une ré­vo­lu­tion il y a long­temps. Seule­ment l’an­née der­nière, il y a eu 3700 puits de gaz fo­rés dans cet État. Il semble que la po­pu­la­tion n’est pas contre le gaz de schiste, mais pré­fère plu­tôt bé­né­fi­cier des re­tom­bées éco­no­miques. De plus, 15 mil­lions d’Amé­ri­cains vivent à moins d’un mile d’un puits. Si ce­la em­poi­son­nait l’air et l’eau. Il y au­rait eu beau­coup d’op­po­si­tion de­puis long­temps. Au contraire, les gens bé­né­fi­cient d’une éco­no­mie crois­sante et de bons sa­laires. Mais nous, à cause d’une peur non fon­dée, on re­fuse de dé­ve­lop­per notre éco­no­mie avec cette res­source, on re­fuse les em­plois payants qui en ré­sul­te­raient et on re­fuse les re­ve­nus de taxes que ça don­ne­rait. Nous pré­fé­rons du chô­mage, des em­plois au sa­laire mi­ni­mum, des dé­fi­cits et une dette tou­jours crois­sante. Il me semble qu’il y a un manque de lo­gique dans cette po­si­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.