LE 11 NO­VEMBRE, UN DE­VOIR DE MÉ­MOIRE

L’ou­ver­ture of­fi­cielle au­ra lieu lors des cé­ré­mo­nies du jour du Sou­ve­nir

Acadie Nouvelle - - LA UNE - Da­vid.ca­ron@aca­die­nou­velle.com @da­ca­die87

Pour que les sa­cri­fices des an­ciens com­bat­tants ne soient ja­mais ou­bliés, les membres de la Lé­gion royale ca­na­dienne de Né­guac vont bien­tôt pro­cé­der à l’ou­ver­ture du nou­veau Mu­sée des vé­té­rans.

Les membres de la Lé­gion de Né­guac ont dé­ci­dé d’ou­vrir un mu­sée lors­qu’ils ont re­çu un don, un dra­peau na­zi re­ti­ré d’un U-boat al­le­mand qui na­vi­guait dans les eaux ca­na­diennes du­rant la Se­conde Guerre mon­diale, ex­plique Ro­bert Co­meau, pré­sident de la fi­liale 61 de la Lé­gion royale ca­na­dienne de Né­guac.

«Mon ami Do­nald Breau ha­bite à Ri­mous­ki. Il m’a lâ­ché un coup de fil pour me dire qu’il avait en sa pos­ses­sion un dra­peau na­zi qui avait été re­ti­ré d’un sous-ma­rin al­le­mand qui a été ar­rê­té par un ba­teau ca­na­dien.»

Le dra­peau a été conser­vé pen­dant plu­sieurs an­nées par le do­na­teur du dra­peau, qui était membre de la Ma­rine royale ca­na­dienne. Cet homme a aus­si fait don d’une baïon­nette ayant ap­par­te­nu à un sol­dat al­le­mand.

«On en a par­lé, ici, à Né­guac. On a dé­ci­dé d’ou­vrir un mu­sée et que le dra­peau ain­si que la baïon­nette se­raient nos deux pre­miers ob­jets. Ce sont quand même des ob­jets rares.»

Des bé­né­voles ont en­suite fait ap­pel à la gé­né­ro­si­té de la com­mu­nau­té afin de re­cueillir d’autres ob­jets ayant ap­par­te­nu à des an­ciens com­bat­tants de la grande ré­gion de Né­guac.

«Des ob­jets nous ont été of­ferts et d’autres nous ont été prê­tés. On a des ar­ticles de la Pre­mière Guerre mon­diale et de la Deuxième Guerre. Ils se­ront tous mis en ex­po­si­tion.»

«Je pense que les gens vont être im­pres­sion­nés», ajoute An­toine Sa­voie, un bé­né­vole en­ga­gé.

100E AN­NI­VER­SAIRE

Puisque 2018 marque le 100e an­ni­ver­saire de la fin de la Pre­mière Guerre mon­diale, la salle prin­ci­pale du Mu­sée des vé­té­rans, si­tuée à l’in­té­rieur de la Lé­gion royale ca­na­dienne de Né­guac, a été dé­diée à la mé­moire d’Hen­ri Ar­se­nault, un sol­dat de la ré­gion qui a per­du la vie le 17 sep­tembre 1916 à Cour­cel­lette, en France. Son corps n’a ja­mais été re­trou­vé et son nom fi­gure sur le Mé­mo­rial na­tio­nal du Ca­na­da à Vi­my.

L’ou­ver­ture of­fi­cielle au­ra lieu le 11 no­vembre, lors des cé­ré­mo­nies du jour du Sou­ve­nir.

Cette se­maine, Ro­bert Co­meau, membre des Forces ar­mées ca­na­diennes de 1960 à 2008, a vi­si­té plu­sieurs écoles des ré­gions de Tra­ca­die et de Né­guac afin de vi­si­ter des élèves.

«On veut sen­si­bi­li­ser les jeunes à l’im­por­tance du co­que­li­cot et du jour du Sou­ve­nir. Cette an­née, ça va faire 100 ans de­puis la fin de la Pre­mière Guerre mon­diale.»

MANQUE DE RE­LÈVE

Mal­gré les ef­forts dé­ployés par An­ciens Com­bat­tants Ca­na­da, M. Co­meau craint que la mé­moire des an­ciens com­bat­tants ne soit en train de se perdre.

Le nombre de membres ac­tifs à la Lé­gion royale ca­na­dienne di­mi­nue chaque an­née et leur âge moyen est à la hausse.

«Quand la Lé­gion a été fon­dée, après la guerre, il y avait en­vi­ron 250 membres ac­tifs. Ils étaient tous des an­ciens mi­li­taires. Pré­sen­te­ment, il reste une cin­quan­taine de membres ac­tifs et une autre cin­quan­taine qui sont des membres as­so­ciés. Ce sont des gens qui n’ont pas ser­vi dans l’ar­mée. On est chan­ceux qu’ils soient là, parce qu’on est tous en train de prendre de l’âge. On n’a pas vrai­ment de re­lève.»

Les se­maines qui pré­cèdent le jour du Sou­ve­nir de­meurent la meilleure pé­riode de re­cru­te­ment de l’an­née. Une cam­pagne a été lan­cée pour vendre des cartes de membres.

Les membres de la Lé­gion de Né­guac tentent aus­si de ré­col­ter des fonds par le biais d’une lo­te­rie Chasse à l’As de pique. ■

An­toine Sa­voie, membre en­ga­gé de la Lé­gion royale ca­na­dienne de Né­guac, et Ro­bert Co­meau, pré­sident de l’or­ga­nisme. - Aca­die Nou­velle: Da­vid Ca­ron

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.