Luc Se­nay: «Je ne suis pas près de la re­traite »

Allô Vedettes - - CONFI­DENCES - Luc De­non­court

Luc Se­nay et la LNI sont pra­ti­que­ment in­dis­so­ciables. En plus d’avoir été joueur pen­dant quelques sai­sons, le co­mé­dien a aus­si en­sei­gné l’im­pro­vi­sa­tion un peu par­tout sur la pla­nète. Ce­lui-ci a même été in­tro­ni­sé ré­cem­ment au Temple de la re­nom­mée de la LNI.

L.D.: Que re­pré­sente pour toi le fait d’être in­tro­ni­sé? L.S.: «Ça veut dire que je suis mûr. Ils me le de­mandent de­puis 2005, et j’ai tou­jours re­fu­sé. J’ap­proche de mes 60 ans et je me suis dit que c’était le temps.» Pour­tant, cet hom­mage est mé­ri­té puisque tu as consa­cré beau­coup d’an­nées à ce jeu… «J’en ai joui beau­coup de ce jeu et je l’ai même en­sei­gné. Je trou­vais que je n’étais pas prêt. J’ai écrit à Yvon Le­duc et je lui ai dit que j’étais par­tant cette fois.» La LNI fête ses 40 ans cette an­née. Qu’est-ce que cet an­ni­ver­saire évoque chez toi? «C’est par­ti­cu­liè­re­ment tou­chant quand on sait ce qui est ar­ri­vé dans la vie de plein de gens avec ce jeu. C’est un mi­crobe qui a conta­mi­né les gens ici et ailleurs. J’en ai été té­moin, que ce soit en Afrique, à Terre de Baf­fin, en mi­lieu car­cé­ral. J’ai vu ça conta­mi­ner des gens.» Qu’est-ce que ce jeu t’a ap­por­té? «Les trois grands élé­ments avec les­quels on doit tra­vailler. On est l’au­teur, le met­teur en scène et l’ac­teur. On ne peut pas être bon par­tout. Ce jeu m’a per­mis de me dé­ve­lop­per dans une cer­taine me­sure. Par la suite, j’ai eu le goût d’écrire et de faire de la mise en scène. Il y a aus­si, bien égoïs­te­ment, des rôles pour les­quels je me de­mande pour­quoi je ne me fais pas ap­pe­ler. Quand on joue à la LNI, on in­ter­prète ces per­son­nages. C’est un grand ter­rain de jeu. Il y a une forme de jou­vence à par­ti­ci­per à ce jeu et il faut être in­no­cent pour s’aban­don­ner.» Quels sont tes autres pro­jets? «Je tourne dans la sé­rie Vic­tor Les­sard, j’en­seigne à l’École na­tio­nale de l’hu­mour et je suis en tour­née avec La­dies Night. Pé­père n’est pas proche de la re­traite. Je n’ai pas les moyens ( rires). »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.