Yves Cor­beil: «Le jeu me manque»

Yves Cor­beil fait par­tie de notre uni­vers ar­tis­tique de­puis plus de 50 ans. À 73 ans, il est tou­jours as­so­cié à Lo­to-Qué­bec et il ani­me­ra son 29e ga­la Cé­lé­bra­tion.

Allô Vedettes - - SOMMAIRE - Yves Bou­dreau

En 1964, Yves Cor­beil ob­te­nait son pre­mier rôle au ci­né­ma puis, en 1966, il jouait dans Rue des Pi­gnons. Évi­dem­ment, c’est aux cô­tés de Louise Des­châ­te­lets et de la re­gret­tée Ma­rie-So­leil Tou­gas qu’il a connu son plus grand suc­cès dans Peau de ba­nane. Au­jourd’hui, il ne joue presque plus, mais il avoue qu’il ai­me­rait bien re­mon­ter sur les planches au théâtre ou prendre part à une sé­rie té­lé­vi­sée: «J’ai la chance de tra­vailler en­core comme ani­ma­teur pour Lo­to-Qué­bec et je fais en­core beau­coup de dou­blage. Je fais aus­si des pu­bli­ci­tés. Mais le jeu me manque. J’ai étu­dié pour être co­mé­dien et j’ai­me­rais bien qu’on fasse ap­pel à mes ser­vices pour jouer. Ça me manque beau­coup.»

Yves Cor­beil ne se plaint pas, mais il trouve que les rôles pour les hommes de son âge sont très rares à la té­lé ou au théâtre. «Je suis en bonne san­té, ma mé­moire est ex­cel­lente, mais c’est vrai que les au­teurs n’écrivent pas beau­coup de rôles pour les hommes et les femmes de 70 ans et plus. Il y a en­core plu­sieurs co­mé­diens de mon âge qui pour­raient jouer. C’est un peu nor­mal, on voit de plus en plus de jeunes dans les sé­ries. C’est un mé­tier in­grat, mais c’est une roue qui tourne» , nous dit en sou­riant ce­lui qui a ani­mé La roue de for­tune pen­dant de nom­breuses an­nées.

De re­tour à Cé­lé­bra­tion 2018 À l’em­ploi de Lo­to-Qué­bec de­puis 40 ans, l’ani­ma­teur se­ra du ga­la Cé­lé­bra­tion 2018, qui se­ra pré­sen­té le 14 jan­vier pro­chain à 20 h 30 à TVA: «Je suis là de­puis le tout pre­mier ga­la, soit de­puis 1989. Je vais faire mon 29e ga­la. Lo­to-Qué­bec m’est très fi­dèle. C’est tou­jours un plai­sir de ren­con­trer les gens qui viennent pas­ser un long week-end au Théâtre du Ca­si­no du LacLea­my à Ga­ti­neau. Je fais en­core les ti­rages et j’avoue que c’est tou­jours un bon­heur de voir les gens ga­gner de gros mon­tants d’ar­gent, dont un mil­lion en di­rect à la té­lé­vi­sion.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.