Cé­line a le droit de se re­po­ser; et le mons­trueux mi­Ckey rourke

Allô Vedettes - - CONFIDENCES -

re­mer­ciant Jeanne de sa contri­bu­tion au sep­tième art fran­çais.

En ap­pre­nant cette nou­velle, la jeune femme a été émue. Elle a même été fé­li­ci­tée al­lé­gre­ment par deux de ses grands fans, et je nomme Jean-Paul Bel­mon­do et Alain De­lon. Mais, ce­lui qui ju­bile, c’est le sty­liste Karl La­ger­feld, le maître de l’em­pire Cha­nel, puisque Va­nes­sa por­te­ra une créa­tion du maître de la mode lors de cette soi­rée qui pas­se­ra à l’his­toire. Rap­pe­lons éga­le­ment que ce n’est pas d’hier que la jo­lie Pa­ra­dis flirte avec la gloire. Qui ne se sou­vient pas du tube Joe le taxi, avec le­quel elle s’était re­trou­vée au top du pal­ma­rès? Elle n’était âgée que de 14 ans et ne se dou­tait nul­le­ment de ce destin par­ti­cu­lier qui l’at­ten­dait, la su­perbe ado! Pas fa­cile d’être la chan­teuse la plus pop de la pla­nète. Une qui en sait quelque chose, c’est notre di­va Cé­line, qui a an­nu­lé des spectacles à Las Ve­gas. La nou­velle a fait le tour de la pla­nète, et dans une cer­taine presse people de France, on ose avan­cer qu’elle souffre d’un burn-out. Per­son­nel­le­ment, je n’y crois pas. L’idole n’a ja­mais ra­len­ti ses ac­ti­vi­tés de­puis l’âge de 13 ans. Re­né-Charles était un bam­bin quand elle a com­men­cé à triom­pher dans la ville du jeu. Elle y est tou­jours la fas­ci­na­tion nu­mé­ro un. Ses tour­nées, en par­ti­cu­lier celle de l’été der­nier en Eu­rope qui lui a rap­por­té 100 mil­lions de dol­lars, ont été ma­gis­trales. Et elle pré­pare dé­jà celle de l’été pro­chain où elle fe­ra cra­quer l’Asie. Le 14 jan­vier, on a sou­li­gné les deux ans du dé­part de son Re­né, après une ago­nie de plu­sieurs an­nées, et elle a veillé sur lui constam­ment. Elle est en plus la ma­man de trois jeunes gar­çons, ce qui est toute une res­pon­sa­bi­li­té. Après avoir per­du son homme, elle a éga­le­ment vu mou­rir son frère Da­niel, em­por­té par un can­cer. Que Cé­line dé­cide d’écou­ter ses mé­de­cins en pre­nant un temps d’ar­rêt, on doit res­pec­ter ce choix. Per­son­nel­le­ment, je ne peux même pas com­prendre comment elle peut te­nir un tel em­ploi du temps. Une femme unique!

Car­la Bru­ni, l’ex First La­dy de France, se­ra bien­tôt à notre Olym­pia de la rue Sain­teCa­the­rine. J’adore son in­ter­pré­ta­tion de French Touch. Il y a quelques jours, en en­tre­vue té­lé, elle a confir­mé que sa jo­lie fillette Giu­lia était dé­jà une pas­sion­née de la danse et de la chan­son. Eh oui, elle veut l’en­cou­ra­ger dans le do­maine de la mu­sique où elle est une icône de­puis tant d’an­nées, la Car­la, qui est tou­jours amou­reuse de son homme et ex-pré­sident, Ni­co­las Sar­ko­zy. À pro­pos, c’est le 18 fé­vrier que Car­la mon­te­ra sur notre scène mont­réa­laise.

Mi­ckey Rourke est un homme que j’ai cô­toyé à plu­sieurs re­prises alors que je fré­quen­tais un gym de South Beach (Mia­mi). Il était cool il y a 20 ans et il me par­lait de ses trois films pré­fé­rés des­quels il a été en tête d’af­fiche, et je nomme Ho­me­boy, Bar­fly et 9 1\2 Weeks. Il n’avait que 45 ans et avait une sainte hor­reur de la vieillesse. Il me par­lait alors de chi­rur­gie es­thé­tique. En l’aper­ce­vant il y a quelques jours, com­plè­te­ment dé­fi­gu­ré, je suis de­ve­nu triste.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.