Me­ghan Markle

En pu­blic, Me­ghan Markle semble s’être par­fai­te­ment in­té­grée à sa nou­velle fa­mille. Pour­tant, la du­chesse de Sus­sex n’au­rait pas la vie fa­cile de­puis son ma­riage avec le prince en mai der­nier. Au châ­teau, de nom­breuses per­sonnes ne la por­te­raient pas dans

Allô Vedettes - - SOMMAIRE -

Dé­sor­mais membre of­fi­cielle de la royau­té bri­tan­nique, Me­ghan Markle semble très bien s’adap­ter à sa nou­velle vie. Tou­jours sou­riante lors des évé­ne­ments mon­dains ou ca­ri­ta­tifs, la femme de 37 ans rayonne. On mur­mure pour­tant en An­gle­terre que la du­chesse men­ti­rait sur son état d’es­prit. Elle éprou­ve­rait, en le ca­chant, beau­coup de tris­tesse et de déses­poir. L’une des rai­sons de cet état se­rait sa re­la­tion tem­pé­tueuse avec sa belle-soeur Kate Midd­le­ton.

Kate et Me­ghan: à l’op­po­sé De­puis les dé­buts de sa re­la­tion avec le beau rou­quin, il sem­ble­rait qu’il y ait beau­coup de ri­va­li­té entre Me­ghan et Kate. Même si les deux femmes dé­montrent une cer­taine har­mo­nie en pu­blic, la vé­ri­té est qu’elles au­raient beau­coup de dif­fi­cul­té à s’en­tendre. Pour­tant, au dé­part, la ma­man de George, Char­lotte et Louis ai­mait bien l’Amé­ri­caine. L’his­toire de Me­ghan avec Har­ry l’a quelque peu dé­li­vrée de l’at­ten­tion mé­dia­tique. Un poids de moins sur ses épaules! Mais l’ani­mo­si­té se se­rait ra­pi­de­ment ins­tal­lée entre les deux femmes.

Il faut dire que les deux cé­lé­bri­tés viennent d’un mi­lieu to­ta­le­ment dif­fé­rent. On sait que Kate est née avec une cuillère d’ar­gent dans la bouche. Elle a fré­quen­té les meilleurs pen­sion­nats et a eu ac­cès au monde aris­to­cra­tique. Kate a bon coeur, mais n’ap­pré­cie­rait pas le cô­té exu­bé­rant de sa nou­velle bel­le­soeur amé­ri­caine, is­sue de la classe moyenne. De son cô­té, Me­ghan, ha­bi­tuée à l’at­ten­tion qu’on lui porte en rai­son de son mé­tier d’ac­trice, pren­drait beau­coup de place dans la fa­mille royale. Trop pour Kate? Me­ghan en­ta­che­rait l’iMage de la fa­Mille royale Se­lon les ru­meurs, Kate ne trou­ve­rait pas sa nou­velle belle-soeur as­sez so­phis­ti­quée. Et sur­tout, elle en­ta­che­rait l’image de la fa­mille bri­tan­nique. En ef­fet, on sait que cer­tains membres de la fa­mille de Me­ghan ont eu des dé­mê­lés avec la jus­tice. Par exemple, la fian­cée de son de­mi­frère, Tho­mas Markle Jr., Dar­lene Blount, a été ar­rê­tée cet été pour vio­lence conju­gale. C’est la deuxième fois en quelques mois que ce­la se pro­duit. Le comble dans cette his­toire, c’est que Tho­mas Jr. vou­drait faire por­ter le blâme à sa soeur. Il a dé­cla­ré que de­puis qu’elle fait par­tie de la royau­té, sa conjointe et lui res­sentent une grande pres­sion cau­sée par l’at­ten­tion mé­dia­tique. «Sa re­la­tion avec le prince Har­ry a mis en lu­mière notre fa­mille. Ça n’aide vrai­ment pas quand vous avez des pro­blèmes» , a-t-il dé­cla­ré. fau­trice de troubles? Comme Me­ghan éprou­ve­rait des dif­fi­cul­tés à se plier au pro­to­cole royal, ce­la dé­plai­rait éga­le­ment à Kate. Si elle-même a dû chan­ger sa fa­çon de vivre il y a quelques an­nées en épou­sant William, pour­quoi la nou­velle ve­nue ne de­vrait-elle pas en faire de même? Me­ghan suit des cours pri­vés sur l’éti­quette de­puis quelques mois avec Sa­man­tha Co­hen, se­cré­taire et as­sis­tante de la reine. Mais la tren­te­naire ten­te­rait dé­jà d’as­sou­plir cer­taines règles. On se sou­vient qu’elle a dé­jà fait des vagues, no­tam­ment en don­nant son opi­nion pu­bli­que­ment ou en pas­sant Noël avec la fa­mille royale, alors qu’elle n’était pas en­core fian­cée. Sur le plan ves­ti­men­taire aus­si, Me­ghan ne s’en laisse pas im­po­ser: elle montre ses ge­noux et ses épaules ain­si que ses jambes dé­nu­dées et ne porte pas de col­lants de cou­leur chair. À cô­té d’elle, Kate a tout sim­ple­ment l’air aus­tère. Le bud­get al­loué à sa garde-robe se­rait ap­pa­rem­ment exa­gé­ré: on ra­conte que Markle au­ra bien­tôt

Pour Éli­sa­beth, il est pri­mor­dial que Me­ghan ait l’air de bien s’in­té­grer.

La reine Éli­sa­beth se­rait pas­sée maître dans l’art de trom­per la presse. Me­ghan n’au­rait pas été in­vi­tée à un im­por­tant dé­jeu­ner avec la reine, Ca­mil­la et Kate. Kate n’ai­me­rait pas beau­coup l’exu­bé­rance de sa belle-soeur.

Les deux femmes ont pour­tant beau­coup en com­mun: elles aiment la phi­lan­thro­pie, les chiens et le ten­nis.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.