La double vie de Coeur de Pi­rate

On sait que la chan­teuse qué­bé­coise ob­tient beau­coup de suc­cès chez nos voi­sins du Sud. Mais cer­taines per­sonnes pour­raient être sur­prises de voir à quel point Béa­trice Mar­tin est une star en France.

Allô Vedettes - - SOMMAIRE - Ju­lie Loi­selle

Elle a 28 ans (29 ans ce 22 sep­tembre), quatre al­bums à son ac­tif, et elle est sans au­cun doute mil­lion­naire de­puis long­temps. Coeur de Pi­rate est l’une de nos fier­tés qué­bé­coises. Elle fait la une des plus grands ma­ga­zines comme Pa­ris Match, où l’on en­cense sa mu­sique et où l’on dé­voile cer­tains faits de sa vie pri­vée, comme lors­qu’elle a an­non­cé qu’elle était queer. En France seule­ment, elle a ven­du plus d’un mil­lion d’al­bums en car­rière, a rem­por­té des Vic­toires de la mu­sique et a été juge à l’émis­sion de té­lé­réa­li­té Nou­velle Star. On pour­rait presque croire que Coeur de Pi­rate est plus po­pu­laire là-bas qu’ici!

Un ap­par­te­ment hors de prix? Elle est si ai­mée des Fran­çais qu’elle ha­bite main­te­nant dans leur pays de­puis plu­sieurs an­nées. Il faut dire que c’est plus pra­tique pour sa car­rière: en une seule se­maine, celle qui s’est fait connaître par la pièce Comme des en­fants voyage énor­mé­ment sur le conti­nent, tan­tôt pour une en­tre­vue, tan­tôt pour une séance pho­to. En 2013, elle s’est même ache­té un ap­par­te­ment à Pa­ris, dans South Pi­galle, un quar­tier très bran­ché. Là-bas, un pe­tit es­pace peut coû­ter les yeux de la tête. Béa­trice s’est pro­cu­ré deux ap­par­te­ments côte à côte pour ob­te­nir da­van­tage de su­per­fi­cie. L’au­teu­re­com­po­si­trice au­rait éga­le­ment une pro­prié­té à Mon­tréal.

BIEN ENTOURÉE Ce se­rait à Mon­tréal que vi­vrait prin­ci­pa­le­ment sa fille, Ro­my, six ans. Comment la ma­man fait-elle pour conju­guer sa vie d’ar­tiste ef­fré­née avec son rôle de mère? Elle est bien entourée. Elle peut entre autres comp­ter sur le père de sa fille,

Alex Pey­rat, dont elle est sé­pa­rée, mais avec qui elle a conser­vé des liens forts. Coeur de Pi­rate a ra­con­té dans La Presse que ce­lui­ci lui fa­ci­li­tait la vie et qu’il était un très bon père.

La na­tive d’Ou­tre­mont peut aus­si comp­ter sur son propre père, avec qui elle tra­vaille­ra à temps plein dans un ave­nir rap­pro­ché (on ne sait par contre pas quel se­ra le rôle de Ni­co­las Mar­tin, un in­gé­nieur in­for­ma­tique de for­ma­tion). «Mes pa­rents m’aident beau­coup. Mon père est mon roc» , a-t-elle men­tion­né.

SE PRO­TÉ­GER FINANCIÈREMENT Elle se sou­vient qu’à ses dé­buts en mu­sique, Ju­lien Do­ré, un mu­si­cien, lui avait dit de se pro­té­ger. Elle n’a ja­mais ou­blié ce con­seil. D’ailleurs, la blonde a tou­jours eu la maî­trise de sa vie pro­fes­sion­nelle. «De­puis les dé­buts de ma car­rière, je suis pro­prié­taire de mes bandes» , a-t-elle in­di­qué.

Coeur de Pi­rate a aus­si tou­jours su s’en­tou­rer de gens qui avaient à coeur ses in­té­rêts. En France, elle a le même agent de­puis 10 ans, Jeff Ge­nie, en qui elle peut avoir confiance. C’est en outre une de ses amies, Ju­dith Cos­sette, la fille du chan­teur Syl­vain, qui s’oc­cupe des en­ga­ge­ments et des ren­dez-vous de la chan­teuse. Les deux femmes semblent avoir dé­ve­lop­pé une

Elle est très proche de la fille de Syl­vain Cos­sette, Ju­dith.

com­pli­ci­té sans pa­reil. Elles sont tou­jours en­semble. Les nom­breuses pho­tos d’elles sur les ré­seaux so­ciaux en té­moignent.

SE PRO­TÉ­GER DES RE­GARDS On sait que la Qué­bé­coise a der­niè­re­ment avoué qu’elle en avait as­sez d’être un livre ou­vert. Après avoir dé­voi­lé de nom­breux mo­ments in­times de sa vie, que ce soit en en­tre­vue ou sur les ré­seaux so­ciaux, Béa­trice a dé­ci­dé de moins s’ex­po­ser. «Hon­nê­te­ment, j’ai trop par­ta­gé, pis là, je ne suis plus ca­pable» , a-t-elle dit dans le jour­nal Mé­tro.

D’ailleurs, elle a l’im­pres­sion que l’image qu’elle pro­jette peut dif­fé­rer de sa vé­ri­table per­son­na­li­té: «Il y a tou­jours une autre fa­cette de moi, une fa­cette qui est beau­coup plus drôle. Je ne suis pas tou­jours en train de pleu­rer dans un coin.» En 2017, elle a fait par­tie des juges de la té­lé­réa­li­té fran­çaise Nou­velle Star, et elle a été dé­çue par le mon­tage. «Mon cô­té ar­tiste a été com­plè­te­ment éclip­sé par un autre cô­té de moi qui a été mis de l’avant. Ils ont pris tous les mo­ments où j’ai pleu­ré – et je n’ai pas pleu­ré si sou­vent que ça –, mais ils les ont mis parce que ça fait de la bonne té­lé» , a-t-elle sou­li­gné lors d’un en­tre­tien dans Le Pa­ri­sien. Pi­card a d’ailleurs an­non­cé qu’elle ne re­nou­vel­le­rait pas l’ex­pé­rience.

Elle vit sur deux conti­nents à la fois…

Sa fille, Ro­my, a la chance d’avoir des pa­rents et des grands-pa­rents très pré­sents dans sa vie.

Si, au dé­part, Ju­dith a été en­ga­gée seule­ment pour or­ga­ni­ser l’ho­raire de Béa­trice, elles fe­raient main­te­nant tout en­semble.

Il y a un an, Béa­trice a mis en vente sa mai­son du Pla­teau-Mont-Royal au coût de 1,25 mil­lion de dol­lars.

La chan­teuse a ré­cem­ment dé­ci­dé de moins se dé­voi­ler sur les ré­seaux so­ciaux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.