Ma­rianne St-Ge­laiS: «J’ai eu un pin­ce­ment au coeur»

Allô Vedettes - - ENTREVUE -

L.D.: Nor­ma­le­ment, à cette pé­riode de l’an­née, tu se­rais en sé­lec­tions na­tio­nales. Comme tu ne les fe­ras plus do­ré­na­vant, comment te sens-tu? M.S.-G.: «Ce­la m’a se­couée au mois de sep­tembre. Je suis une fille de com­pé­ti­tion, j’aime l’adré­na­line et ce que ça me pro­cure comme émo­tion. Pour moi, ne pas faire les sé­lec­tions na­tio­nales, c’est un autre deuil, mais pas au point de me re­lan­cer. Il y a quelques pe­tits deuils qui de­vront se faire au cours de la sai­son. Ça peut prendre un an, mais ce mois-ci, j’ai eu un pin­ce­ment au coeur.» Est-ce que tu as­sis­te­ras à des com­pé­ti­tions ou est-ce trop dif­fi­cile pour toi? «Je suis al­lée voir les courses. C’était un pre­mier bain. Je pense que je se­rais aus­si ca­pable d’en par­ler. Je veux être là pour les filles, et aus­si pour mon sport que j’ai tant ai­mé et que j’aime en­core.» Quels sont tes pro­jets? «C’est une an­née ex­plo­ra­toire. J’ai en­vie de creu­ser ce que je veux faire et dé­cou­vrir ce qui me pas­sionne. Il y a des trucs que

«Je ne veux rien pré­ci­pi­ter.»

j’ai ado­rés et d’autres moins. Je suis in­vi­tée sur dif­fé­rents

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.