In­no­va­tion et po­pu­la­ri­té

D’où est né l’in­té­rêt pour les ma­ga­zines à po­tins de cou­vrir la vie de la fa­mille royale?

Allô Vedettes - - SANTÉ - Ge­ne­viève Pat­ter­son

Si vous croyez que La­dy Di en est la cause, vous faites fausse route! Il faut re­mon­ter au cou­ron­ne­ment de la reine d’An­gle­terre, le 2 juin 1953. Son ma­ri, le prince Phi­lip, est connu pour ses idées mo­dernes et avant-gar­distes. De­vant re­non­cer à sa car­rière dans les Ma­rines à la suite de l’as­cen­sion au trône de sa femme, ce mâle alpha dé­cide d’in­no­ver. Le cou­ron­ne­ment de la reine est ain­si le pre­mier à être en­tiè­re­ment tour­né pour la té­lé­vi­sion. En­core à ce jour, il reste un des plus grands mo­ments té­lé­vi­suels du monde.

Mais ce n’est pas tout! Le prince Phi­lip a plus d’une idée dans son sac. Au tour­nant des an­nées 1960, alors que la fa­mille s’est agran­die avec l’ar­ri­vée des princes An­drew (1960) et Ed­ward (1964), le duc réa­lise un do­cu­men­taire-réa­li­té sur la vie de sa fa­mille. Au­jourd’hui in­ter­dit de dif­fu­sion, ce do­cu­men­taire fut une boîte de Pan­dore ou­verte au grand pu­blic. De­puis ce jour, l’in­té­rêt est grand pour la vie des royaux.

Ex­clus L’in­no­va­teur duc d’Édim­bourg avait éga­le­ment une grande com­pli­ci­té avec La­dy Di. Il sa­vait comment on pou­vait se sen­tir étran­ger dans la fa­mille royale. Il a ten­té du mieux qu’il a pu de sau­ver le ma­riage de la prin­cesse avec le prince Charles, mais, a-t-il dit, sans avoir les com­pé­tences d’un thé­ra­peute fa­mi­lial….

Le duc com­pre­nait Dia­na. Un vé­ri­table amour de­puis 71 ans! Toute la fa­mille à la té­lé­vi­sion!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.