LA BONNE ÉTOILE DE JEAN-MI­CHEL ANCTIL

C’est le 6 avril 2019 que Jean-Mi­chel Anctil met­tra un terme à sa der­nière tour­née. Ce­lui qui au­ra bien­tôt 52 ans ne manque pas de pro­jets puis­qu’il mon­te­ra sur les planches dès l’été pro­chain dans Les voi­sins.

Allô Vedettes - - ENTREVUE - Luc De­non­court

L.D.: On a sou­li­gné, au cours des der­niers mois, le fait que tu as ven­du un mil­lion de billets dans ta car­rière. Comment as-tu ré­agi? J.-M.A.: «Je ne m’at­ten­dais pas du tout à re­ce­voir cette plaque. Je n’avais au­cune idée où on était ren­du dans la vente de billets. J’acha­lais la pro­duc­tion de­puis un bout de temps, car je sa­vais qu’on n’était pas loin, mais on re­fu­sait de me don­ner le chiffre. Ils at­ten­daient le mo­ment pour me l’an­non­cer.» Est-ce ver­ti­gi­neux? «C’est une belle fa­çon de bou­cler la boucle. Ce n’était pas un ob­jec­tif que je m’étais fixé, mais quand tu ap­proches, tu sou­haites t’y rendre avant de ter­mi­ner. Il y a un cô­té ver­ti­gi­neux, mais c’est sur­tout très flat­teur, cet amour et cette fi­dé­li­té du pu­blic.» Tu ter­mines ta toute der­nière tour­née en avril pro­chain. Est-ce que ces chiffres te font dou­ter de ta dé­ci­sion? «Je suis convain­cu, c’est ré­flé­chi. J’ai du plai­sir à faire mon show et je m’amuse en­core. Tout est en place pour bien ter­mi­ner. C’est le meilleur de mes shows, j’ai re­çu cette plaque, j’ai des pro­jets qui s’en viennent. Je vais me consa­crer à tout ça. Je ne fais pas une croix sur l’hu­mour, mais je ne fe­rai plus de tour­née so­lo. Je vais en­core écrire des nu­mé­ros et faire des ga­las Co­mé­diHa! si mon ho­raire me le per­met. Je ne de­viens pas un moine, je veux faire d’autres pro­jets. Je ne veux pas avoir la pres­sion de la ré­écri­ture d’un show et me dire que j’en ai fait un de trop.»

Cet été, ta fille est mon­tée sur scène lors de ton ga­la Co­mé­diHa!, à ta grande sur­prise. Comment as-tu vé­cu ce mo­ment? «J’étais content qu’elle soit là. Elle m’avait dit qu’elle tra­vaillait et qu’elle ne pou­vait être pré­sente. Je sais qu’elle aime ve­nir dans ces soi­rées. Quand je suis sur scène, elle est fière. J’étais content de la voir.» Tu as long­temps hé­si­té avant de re­ve­nir ani­mer un ga­la. Comment te sen­tais-tu la jour­née même? «Deux heures avant de mon­ter sur scène, j’étais en en­tre­vue pour Su­cré sa­lé. Il y a quelques an­nées, je n’au­rais ja­mais pu faire ça. J’au­rais été trop an­gois­sé et j’au­rais été dans ma loge en train de tout re­mettre en ques­tion, de dou­ter des nu­mé­ros et de me vi­der le corps. J’étais très en confiance cette fois. Ça fai­sait presque un an qu’on tra­vaillait sur le ga­la, avec une belle équipe qui m’a ras­su­ré. J’ai tes­té les nu­mé­ros dans des soi­rées d’hu­mour et ça m’a mis en confiance. J’ani­me­rai peut-être l’an pro­chain si j’ai le temps. Je suis content de l’avoir fait.» L’été pro­chain, tu joue­ras dans Les voi­sins. Comment vois-tu ton en­ga­ge­ment dans cette oeuvre my­thique? «Ce se­ra ma deuxième pièce de théâtre puisque j’ai joué Sha­kes­peare pour les nuls, qui a été en tour­née pen­dant un an. Lorsque An­dré Ro­bi­taille m’a pro­po­sé ce rôle, j’étais très content. Je n’ai pas réa­li­sé l’am­pleur du jeu dans une pièce my­thique qui va cé­lé­brer ses 40 ans. Je ne doute pas de moi, mais je sais qu’il y au­ra des at­tentes. C’est comme si on re­pre­nait Broue. Ce se­ra à nous de mettre notre cou­leur à cette pièce pour que ce soit un suc­cès.» Comme ac­teur, est-ce que les planches t’in­té­ressent? «J’avais pré­vu après ma tour­née de jouer une pièce à un seul ac­teur et j’es­sayais d’ache­ter les droits d’une oeuvre que j’ai vue il y a 10 ans. C’était com­pli­qué d’en­trer en contact avec les Belges… An­dré Ro­bi­taille est ar­ri­vé avec ce pro­jet et j’ai dit oui. Mon frère m’a pro­po­sé une autre pièce, peut-être après. Le jeu m’in­té­resse et je suis un gars de gang. Si je peux me re­trou­ver sur scène avec d’autres per­sonnes, j’ai­me­rais ça.» Qu’est-ce qui t’at­tend après la tour­née? «Il me reste quelques shows et en­suite, on ver­ra ce que la vie me ré­serve. Il y a Les voi­sins et après, je ne sais pas, mais je pense que j’ai une bonne étoile. Il y a de belles choses qui se passent pour moi.»

«Une belle fa­çon de bou­cler la boucle.»

Avec ses trois filles et sa conjointe, cet été. Son aî­née est mon­tée sur scène avec lui lors d’un ga­la Co­mé­diHa!.

Jean-Mi­chel Anctil se­ra dans Les voi­sins aux cô­tés de Guy Jo­doin, Ma­rieC­han­tal Per­ron, Bri­gitte La­fleur, Ré­mi-Pierre Pa­quin, Ma­ri­lyse Bourke, Pier-Luc Funk et Ca­the­rine Bru­net dès le 5 juillet 2019, à la Mai­son des arts Des­jar­dins Drum­mond­ville. Pour plus d’in­for­ma­tions, vous pou­vez consul­ter arts­drum­mond­ville.com.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.