RDP-PAT: Pro­jet Mon­tréal cible l’éco­no­mie, les dé­pla­ce­ments et le lo­ge­ment

Avenir PaT - Montréal-Est - - ÉLECTIONS 2017 - RALPH-BO­NET SANON ralph-bo­net.sanon@tc.tc

MU­NI­CI­PALES 2017. Les can­di­dats de Pro­jet Mon­tréal dans Ri­vière-desP­rai­ries–Pointe-aux-Trembles s’en­gage no­tam­ment à fa­vo­ri­ser l’éco­no­mie lo­cale, amé­lio­rer les dé­pla­ce­ments et in­ci­ter les jeunes fa­milles à de­meu­rer dans l’ar­ron­dis­se­ment.

L’équipe de Pie­tro Mer­cu­ri sou­haite entre autres créer un comp­toir de ser­vices mu­ni­ci­paux dé­diés aux en­tre­prises, ou­vert de jour, de soir et la fin de se­maine.

« On ai­me­rait faire quelque chose de dé­dié pour eux, comme ça ils ne perdent pas de temps et peuvent re­tour­ner à leur tra­vail et gé­rer leur com­merce. Plus un pro­prié­taire peut pas­ser de temps dans son com­merce, mieux c’est pour le chiffre d’af­faires », fait va­loir le can­di­dat à la mai­rie de l’ar­ron­dis­se­ment.

L’idée n’est pas sans rap­pe­ler le Gui­chet en­tre­prises lan­cé par l’ad­mi­nis­tra­tion sor­tante du­rant l’été. Ce gui­chet unique est tou­te­fois des­ti­né aux en­tre­pre­neurs qui vou­draient s’éta­blir dans l’ar­ron­dis­se­ment, y construire, agran­dir ou ré­no­ver un lo­cal, ou en­core dé­ve­lop­per un ter­rain va­cant.

Afin de mous­ser l’éco­no­mie lo­cale, les can­di­dats de Pro­jet Mon­tréal s’en­gagent éga­le­ment à en­cou­ra­ger la te­nue de ventes-trot­toirs « Sou­vent, c’est caché. Là, on va dy­na­mi­ser ça pour s’as­su­rer que les gens achètent chez nous.

PLUS DE BUS

À l’ins­tar de leurs ad­ver­saires d’Équipe De­nis Co­derre pour Mon­tréal, les can­di­dats de Pro­jet Mon­tréal dans RDP-PAT s’en­gagent aus­si à amé­lio­rer le trans­port col­lec­tif, de­ve­nu un en­jeu de pre­mier plan cette an­née.

M. Mer­cu­ri rap­pelle que sa chef de par­ti, Va­lé­rie Plante, s’est en­ga­gée en sep­tembre à com­man­der 300 nou­veaux bus hy­brides si elle de­vient mai­resse de Mon­tréal le 5 no­vembre.

« C’est cer­tain que dans l’est de Mon­tréal, où on en a be­soin, il y en au­ra », pro­met ce­lui qui es­père suc­cé­der à Chan­tal Rou­leau.

Amé­lio­rer les dé­pla­ce­ments à l’in­té­rieur du 2e plus vaste ar­ron­dis­se­ment mont­réa­lais, c’est aus­si bon pour l’éco­no­mie, argue l’as­pi­rant maire. « Si j’ha­bite à Ri­vière-des-Prai­ries et que je veux al­ler à Pointe-aux-Trembles, avoir plus de ser­vice pour m’y rendre, ça donne un autre mar­ché pour gros­sir le chiffre d’af­faires », dit M. Mer­cu­ri.

SÉ­CU­RI­SER LES DÉ­PLA­CE­MENTS À PIED

Une ad­mi­nis­tra­tion Mer­cu­ri en­vi­sa­ge­rait aus­si d’ins­tal­ler des feux pié­tons et des pas­sages sur­éle­vés pour pié­tons afin de sé­cu­ri­ser les abords des écoles, des éta­blis­se­ments de san­té, des ré­si­dences pour aî­nés et des parcs.

« Nous comprenons que les en­fants et les aî­nés font par­tie des plus vul­né­rables de nos com­mu­nau­tés. Donc, être cer­tain que les lieux qu’ils fré­quentent le plus soient sé­cu­ri­sés et qu’ils puissent tra­ver­ser une rue sans se faire frap­per par une voi­ture », jus­ti­fie le can­di­dat à la mai­rie de Ri­vière-des-Prai­ries–Poin­teaux-Trembles.

Les can­di­dates aux postes de conseillère de ville et d’ar­ron­dis­se­ment de La Pointe-aux-Prai­ries, Daph­ney Co­lin et Li­sa Ch­ris­ten­sen citent en exemple les écoles Notre-Dame et Fé­lix-Le­clerc.

« Nous de­vons pro­té­ger phy­si­que­ment ces en­droits fré­quen­tés par nos en­fants. Les rues de­vant cer­taines écoles et cer­tains parcs sont de vé­ri­tables pistes de course » sou­tiennent-elles dans un com­mu­ni­qué.

(Pho­to TC Me­dia — Ma­rio Beau­re­gard)

Pie­tro Mer­cu­ri, can­di­dat de Pro­jet Mon­tréal au poste de maire d’ar­ron­dis­se­ment dans Ri­vière-des-Prai­ries-Pointe-aux-Trembles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.