Pas­cal Dion, la fier­té de PAT

De re­tour à l’en­traî­ne­ment

Avenir PaT - Montréal-Est - - SPORT - AMÉ­LIE GAMACHE ame­lie.gamache@tc.tc

SPORTS C’est un re­tour à la vie nor­male pour le mé­daillé olym­pique Pas­cal Dion. Études et en­traî­ne­ment sont au pro­gramme pour le poin­te­lier tou­jours très at­ta­ché au quar­tier qui l’a vu gran­dir.

« Je suis très at­ta­ché à Pointe-aux-Trembles. C’est là que j’ai com­men­cé à faire du patinage de vi­tesse, au sein du club lo­cal », ex­plique l’ath­lète de 23 ans, qui s’im­plique tou­jours au­près de son club de patinage d’en­fance. « C’est l’équipe avec la­quelle j’ai com­men­cé, et c’est im­por­tant pour moi », ex­plique-t-il.

Il a d’ailleurs une pen­sée pour Marc-An­dré Mo­nette, un an­cien pa­ti­neur qui était son pre­mier en­traî­neur « qui était alors mon idole et a eu un im­pact ma­jeur dans ma vie. C’est pour ce­la que je tiens à re­don­ner à la com­mu­nau­té de Pointe-aux-Trembles. Je vais dans les écoles, et j’en­traîne le groupe des plus vieux 2 fois par se­maine, et les jeunes sont in­croyables, j’adore ça. Je veux être un mo­dèle ».

Pas­cal Dion a fait ses dé­buts dès 6 ans, d’abord en patinage ar­tis­tique, puis en patinage de vi­tesse sur courte piste. Il a dû chan­ger de spé­cia­li­té car il « avait trop d’éner­gie pour la dis­ci­pline ar­tis­tique et il dé­ran­geait tout le monde », se­lon sa bio­gra­phie dis­po­nible sur le site d’Équipe Ca­na­da.

DÉ­JÀ UN NOU­VEAU CYCLE OLYM­PIQUE

L’homme est vi­si­ble­ment fier de sa mé­daille « qui a né­ces­si­té beau­coup de tra­vail : nous nous sommes en­traî­nés in­ten­si­ve­ment 50 des 52 se­maines de l’an­née olym­pique. Mais ce furent des mo­ments in­croyables », se rap­pelle-t-il.

Mais il ne s’as­soit pas sur ses lau­riers, et est de re­tour à l’en­traî­ne­ment après quelques se­maines de pause, avec dé­jà un plan pour se pré­pa­rer aux pro­chains Jeux qui se dé­rou­le­ront à Pé­kin en 2022. « Nous avons des pro­grammes de dé­ve­lop­pe­ment sur 4 ans, eux-mêmes di­vi­sés en cycles de 5 se­maines cha­cun. Nous vi­sons une amé­lio­ra­tion à la fin de cha­cun de ces cycles, par exemple avoir de meilleurs temps pour 3 tours de pistes ».

L’ath­lète est am­bi­tieux, et vise d’autres mé­dailles olym­piques lors des pro­chains jeux. « La mé­daille que j’ai ob­te­nu cette an­née était pour une épreuve en équipe, et j’ai­me­rais que nous fai­sions en­core mieux que la mé­daille de bronze. Et je vise de ga­gner ma pre­mière mé­daille olym­pique in­di­vi­duelle ».

Mais à plus courte terme, il se pré­pare pour les sé­lec­tions de la pro­chaine Coupe du Monde, qui au­ront lieux en sep­tembre.

LE RE­TOUR À L’ÉCOLE

D’ici là, il re­prend ses cours à l’Uni­ver­si­té du Qué­bec à Mon­tréal, en ki­né­sio­lo­gie à temps par­tiel. « Je pren­drai 2 cours en sep­tembre. J’ai fait en­vi­rons le tiers du bac­ca­lau­réat, après avoir pris une pause com­plète l’an der­nier. L’Uni­ver­si­té est très com­pré­hen­sive et col­la­bore bien avec nous. C’est im­por­tant pour moi d’avoir le di­plôme, pour être un mo­dèle, et éga­le­ment pour pen­ser à d’autres choses que le pa­tin à l’oc­ca­sion », avoue-t-il en riant.

Que les fans poin­te­liers du pa­ti­neur se ras­surent. Mal­gré ses suc­cès, le sym­pa­thique jeune homme pro­met de con­ti­nuer de s’im­pli­quer dans la com­mu­nau­té, « un en­droit où tout le monde se connaît et où je me sens en­ra­ci­né ».

Pas­cal Dion montre sa mé­daille olym­pique à son co­équi­pier Ste­ven Du­bois, après un en­traî­ne­ment sur la pa­ti­noire com­mu­nau­taire de di­men­sion olym­pique ré­ser­vée au patinage de vi­tesse courte piste et au patinage ar­tis­tique de la Place Bell à La­val.

Amé­lie Gamache / Jour­nal Mé­tro

Pas­cal Dion montre fiè­re­ment la mé­daille olym­pique rem­por­tée à Pyeong Chang, après un en­traî­ne­ment sur la pa­ti­noire com­mu­nau­taire de di­men­sion olym­pique ré­ser­vée au patinage de vi­tesse courte piste et au patinage ar­tis­tique de la Place Bell à La­val.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.