DES ÎLES À DÉ­COU­VRIR

L’Ave­nir de l’Est a eu la chance de vi­si­ter quatre îles pro­té­gées de l’ar­chi­pel de Mon­tréal. An­cien­ne­ment pri­vées, ces îles sont main­te­nant ou­vertes aux vi­si­teurs qui peuvent y pro­fi­ter des sen­tiers pé­destres.

Avenir PaT - Montréal-Est - - LA UNE - AMÉ­LIE GAMACHE ame­lie.gamache@tc.tc

Quatre îles pro­té­gées de l’ar­chi­pel de Mon­tréal si­tuées près de la pointe est de la mé­tro­pole ac­cueillent dé­sor­mais les vi­si­teurs, qui peuvent pro­fi­ter des sen­tiers pé­destres, des pla­te­formes d’ob­ser­va­tion et des pan­neaux in­for­ma­tifs qui y ont été amé­na­gés.

Kaya­kistes et ca­no­teurs ont main­te­nant ac­cès aux îles Bon­fouin, à l’Aigle, Beau­re­gard, et aux Cer­feuils, que l’Ave­nir de l’Est a eu la chance de vi­si­ter.

Les ci­toyens doivent ac­cé­der aux iles avec leurs propres em­bar­ca­tions, et uti­li­ser les aires d’ac­cueils qui ont été amé­na­gés sur cha­cune des îles, à des en­droits spé­ci­fi­que­ment choi­sis pour ré­duire les im­pacts éco­lo­giques. Les ba­teaux à mo­teurs sont ce­pen­dant à évi­ter.

L’ar­ron­dis­se­ment de Ri­vière-des-Prai­riesPointes-aux-Trembles amé­na­ge­ra pro­chai­ne­ment une zone de mise l’eau au coin de la 133e et de la rue Gouin, di­rec­te­ment en face de la zone d’ac­cès de l’île Bon­fouin, qui est si­tuée sur le ter­ri­toire de l’ar­ron­dis­se­ment. Les îles, qui ap­par­te­naient au­pa­ra­vant à des par­ti­cu­liers, ont été ac­quises par Conser­va­tion de la Na­ture Ca­na­da (CNC), en col­la­bo­ra­tion avec la Ville de Mon­tréal.

Les sites sont si­tués près d’une im­por­tante zone de conser­va­tion d’oi­seaux, et abritent une faune et flore di­ver­si­fiées. « Plus de 140 es­pèces d’oi­seaux fré­quentent les îles, dont la py­gargue à tête blanche, la buse à queue rousse, le hi­bou des ma­rais, l’hi­ron­delle sau­vage et le go­glu des prés », ex­plique Ju­lien Pois­son, di­rec­teur de pro­gramme pour CNC pour le sud du Qué­bec. De nom­breuses es­pèces de poissons s’y re­trouvent éga­le­ment, dont le che­va­lier cui­vré, que l’on ne re­trouve que dans le Fleuve Saint-Laurent. Trois es­pèces de tor­tues, des cou­leuvres rayées et des cerfs s’y re­trouvent éga­le­ment.

Seule­ment 1% à 2% de la su­per­fi­cie des îles sont ac­ces­sibles au pu­blic, afin de pré­ser­ver les éco­sys­tèmes fra­giles.

Amé­lie Gamache Amé­lie Gamache

Les vi­si­teurs sont in­vi­tés à res­ter sur les sen­tiers et les ob­ser­va­toires qui ont été amé­na­gés. L’île au Cer­feuil tire son nom de l’herbe aro­ma­tique trouve en quan­ti­té. qui s’y

Amé­lie Gamache

Des pan­neaux donnent des in­for­ma­tions sur la faune et la flore ob­ser­vables sur les îles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.