les der­nières an­nées

La ma­la­die de Par­kin­son dont souffre Ali a été diag­nos­ti­quée en 1982. Elle est le ré­sul­tat des nom­breux coups vio­lents qu’il a en­cais­sés sur la tête et au vi­sage au cours de sa longue car­rière. Évi­dem­ment, ce­la a tein­té som­bre­ment les der­nières an­nées de

Biographies Collection - - Vie Privée -

C’est en 1986 que son fils Mu­ha­med Ali Ju­nior se sou­vient avoir vé­cu les pre­miers épi­sodes de Par­kin­son de son père. Il avait alors 16 ans. Ce­lui-ci ve­nait d’al­ler le cher­cher chez sa mère pour un mo­ment père-fils. Le boxeur re­trai­té avait lais­sé son fils dans la voi­ture pen­dant qu’il était par­ti cher­cher quelque chose à manger pour ne re­ve­nir que beau­coup plus tard. « Où étais-tu pa­pa?, lui avait-il de­man­dé. J’avais ou­blié que tu m’attendais dans la voi­ture» , de lui ré­tor­quer son père.

Le cham­pion se fait vieux, mais est tou­jours prêt à bran­dir ses poings. On sent bien que les ca­pa­ci­tés de Mo­ha­med Ali di­mi­nuent ra­pi­de­ment. Son fils Ali Ju­nior se sou­vient Le boxeur n’a plus la même vi­va­ci­té dans son re­gard.

Sa ma­la­die, sa fa­mille, sa for­tune

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.