Fas­ci­nant

Biographies Collection - - Vie Privée -

Ri­chard Nixon en 1972. L’an­née sui­vante, Hilla­ry ob­tient son di­plôme et, pour cé­lé­brer l’évé­ne­ment, Bill l’em­mène en Eu­rope pour la pre­mière fois.

Le couple dé­barque à Londres et vi­site plu­sieurs sites tou­ris­tiques, dont le Lake Dis­trict, une su­perbe ré­gion mon­ta­gneuse si­tuée dans le nord-ouest de l’an­gle­terre. Après un sou­per ro­man­tique, alors qu’ils se trouvent sur les rives du lac d’en­ner­dale, Bill lui fait la grande de­mande. «J’étais très amou­reuse de lui, mais j’étais confuse quant à mon fu­tur, ré­vèle Hilla­ry dans son au­to­bio­gra­phie. Je lui ai donc ré­pon­du non, pas tout de suite. Je vou­lais qu’il m’ac­corde un peu plus de temps pour ré­flé­chir à sa pro­po­si­tion.» Bill re­vient à la charge plu­sieurs fois, mais Hilla­ry re­fuse tou­jours. À leur re­tour d’eu­rope, la jeune femme com­mence à exer­cer sa pro­fes­sion d’avo­cate spé­cia­li­sée dans le droit des en­fants. De son cô­té, Bill se lance en po­li­tique. Na­tif de l’ar­kan­sas, il s’ins­talle à Lit­tle Rock où il tente, sans suc­cès, d’être élu à la Chambre des re­pré­sen­tants. Son amou­reuse le re­joint en 1975, alors qu’il en­seigne le droit à l’uni­ver­si­té de l’ar­kan­sas. Il la re­de­mande en ma­riage, mais elle re­fuse une fois de plus. Elle est in­dé­cise quant à son choix de car­rière et hé­site à s’en­ga­ger dans une re­la­tion ma­tri­mo­niale. Afin de ré­flé­chir et de s’aé­rer l’es­prit, Hilla­ry rend vi­site à ses pa­rents à Park Ridge, puis à une amie sur la côte est amé­ri­caine. Sur le che­min me­nant à l’aé­ro­port, les tour­te­reaux re­marquent une jo­lie mai­son de style Tu­dor à vendre. «Je me rap­pelle lui avoir dit que je la trou­vais belle, mais je n’y ai pas re­pen­sé par la suite» , ra­conte-t-elle dans The Knot. À son re­tour, Bill l’at­tend à l’aé­ro­port et lui dit: «Te sou­viens-tu de la mai­son rouge que tu ai­mais tant avant de par­tir? Eh bien, je l’ai ache­tée! Et tu as in­té­rêt à ac­cep­ter ma de­mande en ma­riage parce que je ne veux pas y em­mé­na­ger seul.» Cette agréable sur­prise lui va droit au coeur, et la belle ac­cepte de l’épou­ser.

Le 11 oc­tobre 1975, un prêtre de l’église mé­tho­diste et sa femme cé­lèbrent le ma­riage du couple de­vant 15 in­vi­tés. Bill a 29 ans et Hilla­ry, 28. Elle porte une robe de style clas­sique créée par Jes­si­ca Mc­clin­tock, qu’elle s’est pro­cu­rée dans une bou­tique de vê­te­ments lo­cale. La cé­ré­mo­nie se dé­roule dans le sa­lon de leur nou­velle de­meure, sym­bo­li­sant ain­si le dé­but pro­met­teur de leur union. La ré­cep­tion qui s’en­suit a lieu à la ré­si­dence d’un couple d’amis, Mor­ris et Ann Hen­ry, et réunit une cen­taine de convives. L’am­biance est cha­leu­reuse, dé­con­trac­tée. Comme le veut la tra­di­tion, les nou­veaux ma­riés s’em­brassent aux tin­te­ments des verres, coupent en­semble leur gâ­teau de noces, or­né de roses jaune pâle, et lancent les fes­ti­vi­tés en dan­sant l’un avec l’autre. Ils s’en­volent en­suite pour Aca­pul­co, au Mexique, où ils passent leur lune de miel. ¢

De gauche à droite: Do­ro­thy Ho­well Rod­ham, Hilla­ry Clin­ton, Bill Clin­ton et Vir­gi­nia Clin­ton Kel­ley, la mère du fu­tur pré­sident. Ils se ma­rient chez eux, le 11 oc­tobre 1975, lors d’une cé­ré­mo­nie in­time.

Peu de temps après la col­la­tion de grades d’hilla­ry, Bill l’em­mène en An­gle­terre, où il lui fait la grande de­mande sur les berges du lac d’en­ner­dale. Alors qu’il est pro­fes­seur à l‘uni­ver­si­té de l’ar­kan­sas, Bill achète la mai­son où Hilla­ry et lui uni­ront

Jeunes et amou­reux, dans les an­nées 1970. Dans son au­to­bio­gra­phie, Mon his­toire, Hilla­ry ra­conte que les pre­miers mots qu’elle a en­ten­dus sor­tir de la bouche de Bill étaient : «Nous culti­vons les plus gros me­lons d’eau du monde!» , alors qu’il van­tait la

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.