Une thèse qui dé­range

Biographies Collection - - Carrière -

Hilla­ry consacre sa thèse uni­ver­si­taire au so­cio­logue amé­ri­cain Saul Alins­ky. Ce der­nier est consi­dé­ré comme le fon­da­teur des grou­pe­ments com­mu­nau­taires qui s’op­posent aux désordres so­ciaux dans les quar­tiers pauvres des grandes villes amé­ri­caines. In­ti­tu­lée

cette thèse de la jeune femme est en quelque sorte à l’ori­gine de sa ré­pu­ta­tion de li­bé­rale gau­chiste. En ef­fet, Alins­ky est per­çu comme le maître à pen­ser de la gauche ra­di­cale amé­ri­caine de­puis la pu­bli­ca­tion de son ou­vrage Rules for Ra­di­cals: A Prag­ma­tic Pri­mer for Rea­lis­tic Ra­di­cals. Tra­duit en 1971 sous le titre Ma­nuel de l’ani­ma­teur so­cial, ce livre cir­cule tou­jours dans les ins­ti­tuts de for­ma­tion des tra­vailleurs so­ciaux. Il a fait l’ob­jet d’une nou­velle tra­duc­tion fran­çaise en 2012: Être ra­di­cal: Ma­nuel prag­ma­tique pour ra­di­caux réa­listes.

À la Mai­son-blanche (1993-2001)

La vic­toire de Bill Clin­ton à l’élec­tion pré­si­den­tielle de 1992 marque l’ar­ri­vée à la Mai­son-blanche du jeune couple de ba­by-boo­mers, avo­cats de for­ma­tion et pa­rents d’une jeune fille de 12 ans. Par­ta­geant une nou­velle concep­tion de la po­li­tique, le pré­sident et sa femme tra­vaillent et ré­flé­chissent en­semble aux ré­formes qu’ils en­vi­sagent d’ap­por­ter dans la vie po­li­tique fédérale. Une nou­veau­té pour une pre­mière dame des États-unis. Tou­te­fois, comme son ma­ri, elle est la cible de cri­tiques et de ru­meurs mal­veillantes. Di­plô­mée des grandes uni­ver­si­tés amé­ri­caines, elle passe pour une in­tel­lec­tuelle éloi­gnée des réa­li­tés, trop pro­gres­siste et gau­chiste. Cer­tains dé­nigrent même sa dé­ci­sion de pour­suivre sa car­rière pro­fes­sion­nelle, alors qu’elle de­vrait se conten­ter d’être la First La­dy. Mais, à l’image d’elea­nor Roo­se­velt, Hilla­ry Clin­ton est bien dé­ci­dée à se­con­der son ma­ri et à te­nir un poste of­fi­ciel dans son gou­ver­ne­ment. Ce­la ne fait pas le bon­heur de tous; les ré­cri­mi­na­tions fusent de toutes parts.

1979 1979 1980 Sa thèse sur Alins­ky fait tou­jours ja­ser, près de 50 ans après sa re­mise.

1995 1994 1994 1995 1995

En plus de tra­vailler, elle élève sa fille, Chel­sea, qui de­vien­dra à son tour une mi­li­tante et porte-pa­role des cam­pagnes élec­to­rales de ses pa­rents. 1993

1992 Hilla­ry est une pre­mière dame mo­derne, qui tra­vaille pour son pays en plus de prendre soin de sa fa­mille.

1995

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.