L’homme der­rière le lea­der

Biographies Collection - - Sommaire - Jean Brous­seau

Pen­dant près de 50 ans, de 1960 à 2008, Fi­del Cas­tro a me­né la des­ti­née de Cu­ba. Sur­nom­mé par ses en­ne­mis le Lí­der Máxi­mo (une ex­pres­sion que le ré­gime cu­bain Som­maire n’uti­lise ja­mais), Fi­del Cas­tro est l’un des der­niers di­ri­geants com­mu­nistes de la pla­nète et le dé­ten­teur du re­cord mon­dial de la lon­gé­vi­té au pou­voir, puis­qu’il a gou­ver­né sans par­tage et d’une main de fer l’île de Cu­ba, la plus grande des Ca­raïbes, de­puis 1960.

Fi­del Cas­tro a sur­vé­cu à la dis­pa­ri­tion du com­mu­nisme sans ja­mais re­non­cer à son cre­do, mal­gré les ten­ta­tives de dé­sta­bi­li­sa­tion de son ré­gime de la part des États-unis, qui im­posent de­puis 1962 un em­bar­go à Cu­ba. L’éco­no­mie cu­baine est d’ailleurs une éco­no­mie de pé­nu­rie, qui fait souf­frir la po­pu­la­tion.

Pour des rai­sons po­li­tiques ou éco­no­miques, plus d’un mil­lion de Cu­bains se sont ins­tal­lés à l’étran­ger, une grande par­tie d’entre eux vi­vant au­jourd’hui en Flo­ride.

Ma­lade et af­fai­bli, Fi­del Cas­tro a pour la pre­mière fois quit­té le pou­voir le 1er août 2006 lors­qu’il a confié les rênes à son frère Raúl. Puis le 19 fé­vrier 2008, Cas­tro a an­non­cé son re­trait dé­fi­ni­tif. Le premier jan­vier 2009, la ré­vo­lu­tion cu­baine a fê­té ses cin­quante ans dans la mo­ro­si­té.

Nous vous pré­sen­tons un sur­vol de la vie tu­mul­tueuse de ce per­son­nage his­to­rique. Dé­tes­té par cer­tains, ad­mi­ré par les autres, il n’est certes pas fa­cile, si l’on veut res­ter ob­jec­tif, d’éti­que­ter le per­son­nage. Mais connaître sa vie, c’est mieux com­prendre qui était Fi­del Cas­tro…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.