Mus­clée

In­ter­ven­tion pour re­tour­ner l’en­fant à son père

Biographies Collection - - Elian Gonzales -

EE­lian Gon­za­lez est re­cueilli par sa fa­mille en Flo­ride à la suite d’un nau­frage ayant coû­té la vie à sa mère. Le jeune Elian de­vint ra­pi­de­ment la co­que­luche d’un grand nombre d’amé­ri­cains, sou­cieux qu’il ne soit pas ren­voyé dans un pays où sa li­ber­té et son bon­heur ne se­raient pas as­su­rés. Ce­la n’au­rait pas trop po­sé de pro­blèmes si l’en­fant n’avait pas un père cu­bain, re­ma­rié et dé­si­reux de re­prendre son fils avec lui. Du coup, Cas­tro lui-même en­tre­prit de pe­ser de tout son poids dans la ba­taille, trop heu­reux d’avoir une oc­ca­sion de se dres­ser de­vant l’im­pé­ria­lisme amé­ri­cain. Par la suite, un ju­ge­ment fut ren­du qui don­nait rai­son au père de l’en­fant, si­gni­fiant que le pe­tit Elian de­vait lui être res­ti­tué. vi­vant dans un pays pauvre n’a le droit d’exer­cer son pou­voir pa­ren­tal. Il avait fal­lu en­voyer une équipe des forces spé­ciales de Wa­shing­ton DC, pour lan­cer une opé­ra­tion se­crète et ra­pide afin d’oc­cu­per plu­sieurs mai­sons, désar­mer les in­di­vi­dus qui étaient for­te­ment ar­més et ca­chés dans le quar­tier, sau­ver le gar­çon et res­tau­rer la loi.

La fa­mille de Mia­mi ain­si que leurs par­ti­sans de la com­mu­nau­té cu­baine exi­lée ont à maintes re­prises me­na­cé d’uti­li­ser la force si né­ces­saire, pour gar­der le contrôle sur Elian. Ceux dans la com­mu­nau­té des Cu­bains amé­ri­cains qui ex­pri­maient de la sym­pa­thie pour le père d’elian, étaient vic­times de me­naces de mort et par­fois bat­tus dans la rue. L’af­faire Elian Gon­za­lez est de­ve­nue le point de mire d’une cam­pagne hys­té­rique me­née par la droite de la Pe­tite Ha­vane à Mia­mi - une cam­pagne com­bi­nant l’an­ti­com­mu­nisme, une haine ob­ses­sive du pré­sident cu­bain Fi­del Cas­tro et le dog­ma­tisme re­li­gieux ca­tho­lique.

Le ré­sul­tat du raid a été fa­vo­ra­ble­ment ac­cueilli par l’opi­nion pu­blique aux États-unis, qui était de tout coeur en fa­veur de la réuni­fi­ca­tion d’elian avec son père. Les son­dages qui ont sui­vi im­mé­dia­te­ment après le raid montrent qu’une per­sonne sur deux ap­puyait l’uti­li­sa­tion de la force et blâ­mait la fa­mille de Mia­mi pour leur in­tran­si­geance. Au­jourd’hui, Elian est un ado­les­cent en san­té, heu­reux avec son père à Cu­ba. Au mois de sep­tembre 2005, Elian est in­ter­viewé par un jour­na­liste de l’émis­sion 60Mi­nutes et af­firme que Fi­del Cas­tro est un ami et, plus en­core, un se­cond père. Elian s’est joint à l’union des jeunes com­mu­nistes Cu­bains au mois de juin 2008. En 2009, il est étu­diant dans une école mi­li­taire. Elian s’est joint à l’union des jeunes com­mu­nistes cu­bains en 2008.

Les lois in­ter­na­tio­nales et la rai­son exigent sans équi­voque que l’en­fant soit re­tour­né dans son foyer à Cu­ba comme le de­mandent son père, sa fa­mille et tout le peuple cu­bain, avec l’ap­pui des églises ca­tho­lique et pro­tes­tante cu­baines et de la ma­jo­ri­té des Amé­ri­cains. Les ra­vis­seurs du jeune gar­çon af­firment qu’on vit mieux aux États-unis qu’à Cu­ba et que, pour son bien, il doit de­meu­rer aux États-unis. Il fau­drait donc en conclure qu’au­cun pa­rent

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.