Sa­viez-vous que?

Biographies Collection - - Vie Privée -

• Chaque membre du per­son­nel d’el­vis était payé 250 $ par se­maine dans les an­nées 1960 et 425 $ par se­maine dans les an­nées 1970. • Chaque em­ployé re­ce­vait un gros bo­nus à Noël; un chèque et des ca­deaux coû­teux au ma­riage de l’un d’eux (par­fois une Ca­dillac, une mai­son ou les deux) ou à la nais­sance d’un en­fant. • Ver­non et Pris­cil­la dé­tes­taient cer­tains gars de la «ma­fia» car, se­lon eux, ils n’étaient que des pa­ra­sites qui voyaient El­vis comme une banque qui de­vait res­ter ou­verte jour et nuit. • Les gardes du corps Dave He­bler, Red West et Son­ny West ont été vi­rés pour avoir pu­blié le livre El­vis, What Hap­pe­ned? sur sa vie pri­vée, bri­sant ain­si la loi du si­lence et du res­pect. El­vis a beau­coup souf­fert de cette tra­hi­son. • On a com­pa­ré la Mem­phis Ma­fia au Rat Pack de Frank Si­na­tra à l’époque Ve­gas.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.