Tous en­semble main­te­nant

Biosphere - - Mot De La Fcf -

Bien­ve­nue à cette édi­tion de mar­sa­vril de Bio­sphère. Qu’ont en com­mun les an­guilles de l’Ou­taouais et les gra­mi­nées de la prai­rie? La ré­ponse vous sur­pren­dra : beau­coup de choses! Pre­miè­re­ment, les deux jouent un rôle im­por­tant dans leurs éco­sys­tèmes res­pec­tifs. Deuxiè­me­ment, les deux ont beau­coup contri­bué à l’his­toire et à la culture de ce pays. Troi­siè­me­ment, les deux sont en dan­ger de dis­pa­ri­tion. Fi­na­le­ment, ce sont deux si­tua­tions aux­quelles la Fé­dé­ra­tion ca­na­dienne de la faune a consa­cré beau­coup d’at­ten­tion et d’éner­gie. Voi­là pour­quoi nous vous pré­sen­tons deux dos­siers de fond dans ce nu­mé­ro.

Comme vous l’ap­pren­drez dans l’ar­ticle de notre col­la­bo­ra­teur ré­gu­lier Brian Banks, à la page 28, la FCF est ac­ti­ve­ment en­ga­gée dans des ef­forts vi­sant à fa­vo­ri­ser le ré­ta­blis­se­ment de l’an­guille d’Amé­rique dans l’en­semble du bas­sin ver­sant de l’Ou­taouais. La Fé­dé­ra­tion col­la­bore avec les gou­ver­ne­ments, les Pre­mières Na­tions, des ONG, la com­mu­nau­té et l’in­dus­trie à mieux com­prendre le sta­tut de la po­pu­la­tion d’an­guilles, leur mi­gra­tion ca­ta­drome et leurs ha­bi­tats de pré­di­lec­tion dans la ri­vière pour mettre en place des ini­tia­tives de ré­ta­blis­se­ment pour l’ave­nir.

L’an­guille est un pois­son in­di­gène unique, par­mi les plus re­mar­quables et vul­né­rables de notre conti­nent. Élé­ment cen­tral de la culture des Pre­mières Na­tions de l’est de l’Amé­rique du Nord, l’an­guille était non seule­ment une res­source ali­men­taire et phar­ma­ceu­tique, mais ser­vait aus­si dans la créa­tion d’ou­tils, d’us­ten­siles et de vê­te­ments.

Une des rares es­pèces à pou­voir vivre dans l’eau douce et l’eau sa­lée, elle com­mence son pé­riple dans la mer des Sar­gasses, au mi­lieu de l’At­lan­tique, avant de mi­grer se­lon les cou­rants océa­niques vers de nom­breux fleuves et ri­vières le long de la côte est du conti­nent. Les an­guilles s’éta­blissent dans ces ri­vières et dans des lacs d’amont pour quelques dé­cen­nies, avant de re­des­cendre vers leur lieu d’ori­gine dans l’At­lan­tique. C’est une his­toire in­croyable. Mal­heu­reu­se­ment, au cours des 30 der­nières an­nées, la po­pu­la­tion d’an­guilles de l’Ou­taouais et du bas­sin du Saint-Laurent a di­mi­nué de 90 %, et l’es­pèce est main­te­nant clas­sée comme en voie de dis­pa­ri­tion en On­ta­rio. Notre ar­ticle s’in­té­resse à ce qui s’est pas­sé, à ce qui peut être fait et aux in­ter­ven­tions en cours main­te­nant. Des chan­ge­ments po­si­tifs s’an­noncent en­fin.

Les prai­ries à gra­mi­nées de l’Ouest, qui font l’ob­jet de l’ar­ticle de Ni­ki Wil­son à la page 18, sont éga­le­ment com­plexes et me­na­cées. Ce pré­cieux éco­sys­tème, sans pré­ten­tion mais sous-es­ti­mé, a joué un rôle cen­tral dans l’his­toire et le dé­ve­lop­pe­ment de notre pays de­puis des mil­lé­naires. Alors que l’éco­sys­tème de la prai­rie ras­semble un éven­tail di­ver­si­fié de plantes, d’in­sectes et d’ani­maux rares, dont des es­pèces en pé­ril comme la che­vêche des clo­chers et le re­nard vé­loce, plus de 60 pour cent d’une éten­due conti­guë de l’éco­zone des Prai­ries qui s’étend sur 465 000 km2 (soit près de 5 % de la masse ter­ri­to­riale du pays) est ir­ré­mé­dia­ble­ment per­due. Cette perte a af­fec­té des es­pèces ani­males et vé­gé­tales qui ser­vaient tra­di­tion­nel­le­ment comme sources de nour­ri­ture, de mé­di­ca­ments et d’ou­tils, comme le bi­son, une es­pèce-clé pour les Au­toch­tones. Comme l’ex­prime Ca­ro­lyn Cal­la­ghan, bio­lo­giste de la conser­va­tion ici à la FCF et spé­cia­liste de la ré­gion, « Chaque frag­ment de prai­rie in­di­gène est pré­cieux. Nous de­vons conser­ver ce qui nous reste ». Je vous in­vite à en ap­prendre da­van­tage ici même et à vi­si­ter le site de la FCF pour des com­plé­ments d’in­for­ma­tion.

À la FCF, nous sommes tous en­ga­gés à ins­pi­rer, à édu­quer et à mo­ti­ver tou­jours plus de Ca­na­diens à s’im­pli­quer. Nous sommes re­con­nais­sants de votre in­té­rêt et du sou­tien que vous ap­por­tez à notre cause. En­semble, nous fai­sons la dif­fé­rence.

Rick J. Bates Di­rec­teur ad­mi­nis­tra­tif

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.