ES­PÈCES EN PÉ­RIL

Biosphere - - La Vie Qui Bat -

LA CHE­VÊCHE DES TERRIERS

Athene cu­ni­cu­la­ria

Cette chouette aime les terriers, mais ne fait pas vrai­ment l’ef­fort de les creu­ser elle-même. Elle oc­cupe plu­tôt les terriers li­bé­rés par des sper­mo­philes, des blai­reaux et des chiens de prai­rie. Pour ef­frayer les pré­da­teurs, elle pro­duit un bruit de cré­celle qui res­semble au sif­fle­ment des ser­pents à son­nette. À la dif­fé­rence de la plu­part des hi­boux, ce pe­tit oi­seau pros­père dans les es­paces ou­verts et chasse de jour comme de nuit. Sa po­pu­la­tion a dé­cli­né de 90 % au Ca­na­da dans les an­nées 1990 et di­mi­nue tou­jours. Dis­pa­rue de la C.-B. et du Ma­ni­to­ba, la che­vêche des terriers a été clas­sée en voie d’ex­tinc­tion en 1995.

LE PU­TOIS À PIEDS NOIRS

Mus­te­la ni­gripes

Le seul pu­tois in­di­gène de l’Amé­rique du Nord est bien adap­té à son ha­bi­tat de prai­rie, avec sa cou­leur fauve, son cou pé­ri­sco­pique, son odo­rat et son ouïe très dé­ve­lop­pés. Comme il exerce sa pré­da­tion presque ex­clu­si­ve­ment sur les chiens de prai­rie, il a souf­fert du dé­clin de cette es­pèce. Dans la dé­cen­nie 1970, il avait dis­pa­ru du Ca­na­da. En 2009, les zoos de Cal­ga­ry et de To­ron­to, Parcs Ca­na­da et d’autres par­te­naires en ont re­lâ­ché 34 dans le parc na­tio­nal des Prai­ries en Sas­kat­che­wan. Cette pe­tite po­pu­la­tion sur­vit et s’agran­dit.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.