LES AL­LER­GIES ET LE SEXE

Coquine - - SANTÉ - PAR LAU­RA RE­NAUD

Avez-vous dé­jà eu une ré­ac­tion phy­sique étrange juste après avoir fait l’amour? Avez-vous dé­jà eu la vulve rouge ou en­flée, de fortes dé­man­geai­sons ou un ma­laise que vous ne vous ex­pli­quiez pas? Votre par­te­naire a-t-il dé­jà vé­cu des symp­tômes de grippe après une éjaculation? On a tous dé­jà en­ten­du par­ler de l’al­ler­gie au la­tex, ma­té­riau dont sont faits la plu­part des condoms. Sa­viez-vous tou­te­fois qu’il existe plu­sieurs autres al­ler­gies qui peuvent réel­le­ment af­fec­ter la vie sexuelle de ceux qui en souffrent? Vous êtes peut-être al­ler­gique sans même le sa­voir... Nous nous pen­chons sur ce pro­blème de san­té mé­con­nu.

ON VA SE LE DIRE: LA SEXUA­LI­TÉ, CE N’EST PAS TOU­JOURS SEXY. LES RAP­PORTS PHY­SIQUES VIENNENT PAR­FOIS AVEC LEUR LOT DE CONSÉ­QUENCES DÉSAGRÉABLES: MA­LA­DIES TRANS­MISES SEXUEL­LE­MENT, GROSSESSES NON DÉSIRÉES OU MÊME AL­LER­GIES SEXUELLES!

AL­LER­GIE AU SPERME

Vous avez bien lu. C’est pos­sible d’être al­ler­gique au li­quide sé­mi­nal de son conjoint. Il est même pos­sible que l’al­ler­gie ap­pa­raisse après plu­sieurs an­nées de vie com­mune. Com­ment le sa­voir? Juste après l’éjaculation de leur par­te­naire, les femmes qui ont des re­la­tions sans pré­ser­va­tif et qui souffrent de ce pro­blème pour­ront res­sen­tir de fortes dou­leurs, re­mar­quer des gon­fle­ments et se plaindre de dé­man­geai­sons dans le va­gin. Qu’est-ce qui ex­plique cette étrange ré­ac­tion? Ce sont les pro­téines conte­nues dans le sperme qui pour­raient être en cause. Cer­taines femmes sont si al­ler­giques au sperme de leur amou­reux qu’elles doivent re­cou­rir à une as­sis­tance mé­di­cale pour conce­voir un en­fant. Fait doux-amer: si l’on est al­ler­gique au sperme d’un par­te­naire, ça ne veut au­cu­ne­ment dire qu’on le se­ra à ce­lui d’un autre. Nous vous l’ac­cor­dons, c’est un peu dé­cou­ra­geant si vous êtes al­ler­gique au li­quide sé­mi­nal de l’amour de votre vie...

AL­LER­GIE À LA CANDIDINE

Avez-vous dé­jà en­ten­du par­ler de la candidine?

C’est une pro­téine pro­ve­nant du can­di­da al­bi­cans, un cham­pi­gnon qu’on trouve plus sou­vent qu’au­tre­ment sur les or­ganes gé­ni­taux. Les per­sonnes al­ler­giques peuvent avoir une ré­ac­tion as­sez forte à une très pe­tite quan­ti­té de cham­pi­gnons. Elles pour­ront res­sen­tir des brû­lures ou des dé­man­geai­sons, avoir des pertes va­gi­nales, avoir de la dif­fi­cul­té à uri­ner, etc. C’est en ve­nant af­fec­ter l’équi­libre du ph va­gi­nal que la candidine peut faire ses ra­vages.

AL­LER­GIE AUX BAI­SERS

Sa­viez-vous qu’on échange de 10 mil­lions à 1 mil­liard de bac­té­ries en un seul bai­ser? Éton­nant, mais vrai: em­bras­ser quel­qu’un peut vous don­ner une ré­ac­tion al­ler­gique. Mais com­ment un bai­ser pas­sion­né peut-il être si dom­ma­geable? Ne cher­chez pas trop loin: ce n’est pas un signe que la vie vous en­voie pour vous aver­tir que non, vrai­ment, vous ne de­vriez pas al­ler de l’avant avec telle ou telle per­sonne. C’est plu­tôt ce que votre par­te­naire a in­gé­ré qui peut po­ser pro­blème. Si vous êtes al­ler­gique au beurre d’ara­chide ou à un mé­di­ca­ment en par­ti­cu­lier, par exemple, vous pour­riez avec une ré­ac­tion en échan­geant un bai­ser avec quel­qu’un qui vient tout juste de consom­mer la chose. Vous sau­rez très vite si c’est le cas: ha­bi­tuel­le­ment, les symp­tômes ap­pa­raissent moins d’une mi­nute après l’échange de sa­live.

AL­LER­GIE AUX LUBRIFIANTS

Il existe plu­sieurs sortes de lubrifiants pour vous ai­der à com­battre la sé­che­resse va­gi­nale et pour ajou­ter un pe­tit plus – pour­quoi pas – à vos ébats sexuels. Si ceux qui sont à base de si­li­cone sont hy­po­al­ler­gé­niques, d’autres peuvent po­ser pro­blème. Les lubrifiants à base d’eau, par exemple, sont très vite ab­sor­bés par le corps, ce qui peut ir­ri­ter le va­gin et même cau­ser des in­fec­tions à le­vures. Même chose pour les lubrifiants à base d’aloe ve­ra, d’huile de lin ou de pro­py­lène gly­col vé­gé­tal: se­lon vos propres sen­si­bi­li­tés, vous ris­quez d’avoir des ré­ac­tions al­ler­giques. Com­ment sa­voir ce que vous pou­vez uti­li­ser? Faites des es­sais! Soyez at­ten­tive aux si­gnaux que votre corps vous en­voie et ces­sez toute uti­li­sa­tion si vous pré­sen­tez des symp­tômes d’al­ler­gie. Conseil d’amie: si vous avez ten­dance à être sen­sible, te­nez-vous loin des odeurs très mar­quées comme celles des fruits tro­pi­caux ou du double cho­co­lat.

AL­LER­GIE AUX CONTRA­CEP­TIFS

On nous le ré­pète de­puis qu’on est as­sez vieux pour en­tendre par­ler de sexe: se pro­té­ger, c’est pri­mor­dial. Oui, d’ac­cord, mais que faire si l’on a des ré­ac­tions al­ler­giques aux contra­cep­tifs? Sa­chez qu’il n’y a pas que le la­tex des condoms qui peut po­ser pro­blème. Que ce soit la pi­lule contra­cep­tive, le sté­ri­let, les sper­mi­cides ou un autre moyen de contra­cep­tion, ils peuvent par­fois en­traî­ner quan­ti­té de désa­gré­ments. N’hé­si­tez pas à dis­cu­ter de la ques­tion avec un mé­de­cin pour trou­ver le moyen de contra­cep­tion qui vous convien­dra.

AL­LER­GIE AU SEXE

Cer­tains hommes peuvent car­ré­ment être al­ler­giques au sexe. Ouf! Per­sonne ne vou­drait ap­prendre ce genre de nou­velle! Dès qu’il y a éjaculation, ils peuvent res­sen­tir des symp­tômes qui s’ap­pa­rentent à ceux du rhume: nez qui coule, fa­tigue, cour­ba­tures, yeux rouges... Ap­pa­rem­ment, ce se­rait le sys­tème im­mu­ni­taire qui ré­agi­rait né­ga­ti­ve­ment à l’éva­cua­tion du sperme. Com­ment com­po­ser avec cette vé­ri­table mal­chance? Une op­tion est de maî­tri­ser l’art de l’in­ja­cu­la­tion, tech­nique qui aide à em­pê­cher l’éjaculation en contrac­tant for­te­ment le pé­ri­née – la ré­gion entre le rec­tum et les tes­ti­cules – au mo­ment de l’or­gasme. En plus d’éli­mi­ner les symp­tômes désagréables, l’in­ja­cu­la­tion peut per­mettre à l’homme de de­ve­nir mul­tior­gas­mique. Quand on vous donne des ci­trons, faites de la li­mo­nade!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.