L’OR­GASME FÉ­MI­NIN

SOUS TOUS SES ANGLES DÉ­COU­VREZ LA TECH­NIQUE POUR AT­TEINDRE LE NIR­VA­NA

Coquine - - RECETTE COQUINE - PAR LAU­RA RE­NAUD

AH, L’OR­GASME. CETTE JOUISSANCE SI COM­PLEXE EST UN MYS­TÈRE POUR BIEN DES FEMMES… ET DES HOMMES!

Qu’est-ce qui per­met d’ar­ri­ver à l’or­gasme? Com­ment fonc­tionne le corps fé­mi­nin? Au dé­part, l’or­gasme – qu’il soit gé­né­ré par soi-même ou par quel­qu’un d’autre – dé­pend de plu­sieurs fac­teurs. La sti­mu­la­tion, oui, qu’elle soit va­gi­nale, cli­to­ri­dienne ou un heu­reux mé­lange des deux, mais aus­si ce qui se passe dans votre tête. Ar­ri­ver au plai­sir passe sou­vent par une bonne es­time de soi. Si vous ai­mez votre corps, que vous vous sen­tez en confiance avec vous-même ou avec l’autre, vous avez dé­jà plus de chances de l’at­teindre. Sans ou­blier le lâ­cher-prise, qu’il s’agisse de votre gêne, de vos tabous ou de vos fan­tasmes: être en confiance par rap­port à ses dé­si­rs ne peut ap­por­ter que du po­si­tif.

LA MAS­TUR­BA­TION, CET IN­CON­TOUR­NABLE

C’est bien beau la bonne dis­po­si­tion men­tale… mais vous n’ar­ri­vez tout de même pas à at­teindre le nir­va­na? Sa­viez­vous que seule­ment 25 % des femmes sont as­su­rées d’avoir un or­gasme pen­dant une re­la­tion sexuelle? En com­pa­rant avec les hommes, qui en sont à un rap­port de 90 %, il y a de quoi se ques­tion­ner. Com­ment s’as­su­rer de faire par­tie du par­ty la pro­chaine fois? Com­men­cez par la mas­tur­ba­tion avant de bais­ser les bras. N’hé­si­tez pas à dé­cou­vrir com­ment jouir par vous-même avant de ten­ter l’ex­pé­rience à deux. En con­nais­sant mieux votre corps, vous pour­rez mon­trer à votre par­te­naire com­ment vous faire jouir.

Vous n’êtes pas à l’aise de pra­ti­quer la mas­tur­ba­tion? Plu­sieurs sites, dont OMGYES (omgyes.com), offrent des for­ma­tions

– ni plus ni moins – pour vous mas­tur­ber ef­fi­ca­ce­ment. Quel geste po­ser, quelle pres­sion à quel en­droit… Une mine d’or pour mieux sa­voir com­ment vous ca­res­ser. N’hé­si­tez pas non plus à re­cou­rir à de la lit­té­ra­ture éro­tique, à vos propres fan­tasmes ou même à des ob­jets sexuels pour par­ve­nir plus fa­ci­le­ment à votre plai­sir. À force de vous y adon­ner, vous de­vien­drez une ex­perte de votre propre corps…

LE TRIO D’OR DE L’OR­GASME

Vous vous de­man­dez en­core com­ment at­teindre l’or­gasme avec votre par­te­naire? Es­sayez ce truc: mé­lan­gez sti­mu­la­tion des or­ganes gé­ni­taux, sexe oral et bai­sers in­tenses… Se­lon une étude, 80 % des femmes hé­té­ro­sexuelles ont at­teint le sep­tième ciel grâce à cette tech­nique.

LE MULTIORGASME, ÇA EXISTE?

Eh oui! Bien que plu­sieurs femmes aient de la dif­fi­cul­té à at­teindre le point culmi­nant d’une re­la­tion sexuelle, d’autres connaissent plus d’un or­gasme. En fait, il s’agit de sen­sa­tions mul­tiples es­pa­cées sur un court laps de temps. Or, celles-ci sont moins in­tenses et exigent moins d’ef­forts que le pre­mier or­gasme.

Le truc pour y par­ve­nir est sou­vent d’avoir re­cours à des ca­resses ma­nuelles ou buc­cales. Le vi­bro­mas­seur consti­tue, se­lon cer­tains, un ex­cellent moyen d’ob­te­nir plu­sieurs or­gasmes. Il ar­rive par­fois qu’une femme vive ce phé­no­mène du­rant un coït, mais son par­te­naire doit main­te­nir une érection sur une longue pé­riode et re­te­nir l’éjaculation.

L’OR­GASME CLI­TO­RI­DIEN: Y A-T-IL UNE TECH­NIQUE POUR L’AT­TEINDRE?

Tel qu’in­di­qué dans le livre La sexua­li­té – Re­flets ac­tuels, un cun­ni­lin­gus de­vrait com­por­ter des ca­resses de la vulve, gé­né­ra­le­ment par une suc­cion, avec les lèvres et la langue. La bouche peut éga­le­ment concen­trer son at­ten­tion sur l’ori­fice va­gi­nal, le ves­ti­bule, les pe­tites lèvres et bien en­ten­du le cli­to­ris, de la tige au gland. Idéa­le­ment, la femme gui­de­rait son par­te­naire afin de faire connaître la pres­sion et les mou­ve­ments qu’elle dé­sire, pour que l’or­gasme puisse ar­ri­ver plus ra­pi­de­ment. Le cli­to­ris doit être ca­res­sé par la langue avec des mou­ve­ments cir­cu­laires plus ou moins ra­pides, et des dé­pla­ce­ments de gauche à droite et de haut en bas. Le par­te­naire peut aus­si exer­cer des pres­sions plus ou moins fortes, se­lon les pré­fé­rences. Mais toutes les femmes ont un corps dif­fé­rent et ré­agissent cha­cune à leur ma­nière à cer­taines ca­resses.

Il suf­fit de connaître ses propres dé­si­rs. Ex­plo­rons-nous!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.