JUS­QU’OÙ

ÊTES PRÊT -VOUS E À AL­LER?

Coquine - - TEST -

CER­TAINES FEMMES ONT DES TABOUS. EN FAITES-VOUS PAR­TIE? SI VOTRE AMOU­REUX VOUS EM­MÈNE SUR DES SEN­TIERS IN­CON­NUS, Y AL­LEZ-VOUS SANS CRAINTE OU RE­FU­SEZ-VOUS DE LE SUIVRE? S’IL S’AVÈRE ADEPTE DU KAMASUTRA OU DES JOUETS ÉRO­TIQUES, PEUT-IL PAR­VE­NIR À VOUS CONVAINCRE OU LUI DITES-VOUS QUE C’EST DU DÉ­LIRE? CE TEST VOUS PER­MET­TRA DE SA­VOIR SI VOUS ÊTES «AVENTURIÈRE», «FÉMINISTE» OU «AMOU­REUSE», MAIS AUS­SI JUS­QU’OÙ VOUS ÊTES PRÊTE À AL­LER! À VOUS DE VOIR.

QUE PEN­SEZ-VOUS DE LA RÈGLE NON ÉCRITE QUI DIT QU’ON NE DOIT JA­MAIS COU­CHER LE PRE­MIER SOIR?

Des idio­ties… Je n’adhère pas à ça du tout. Si j’ai en­vie de lui, j’y vais et je me fais plai­sir!

La seule règle qui m’im­porte est in­terne. Si j’ac­cepte de cou­cher tout de suite, c’est pour réa­li­ser mes dé­si­rs et non parce que je res­sens la pres­sion du sien. Si je ne suis pas prête et qu’il me veut, il se­ra d’ac­cord pour m’at­tendre! Je suis am­bi­va­lente. Je ne m’em­pêche pas d’y al­ler si j’en ai vrai­ment en­vie mais, nor­ma­le­ment, je m’en tiens à cette règle. De toute fa­çon, ça fait mon­ter le dé­sir, et c’est très bien.

VOTRE AMOU­REUX PRO­POSE DE FIL­MER VOS ÉBATS! QUE LUI RÉ­PON­DEZ-VOUS?

Quelle bonne idée! C’est ex­ci­tant. En plus, lors­qu’on se re­gar­de­ra, on fe­ra mon­ter le dé­sir à nou­veau et on re­com­men­ce­ra.

Si l’idée m’ex­cite, pour­quoi pas! Ce­pen­dant, je reste maî­tresse de mon image et du ma­té­riel. J’avoue que ça me ter­ri­fie, mais s’il y tient vrai­ment, je vais es­sayer!

QUE PEN­SEZ-VOUS DES FILMS PORNOS?

J’aime bien re­gar­der de la por­no­gra­phie avec mon homme. Ça nous ex­cite vrai­ment! En plus, il adore ça.

À mon avis, c’est faire re­cu­ler les droits des femmes de 100 ans.

Elles sont per­çues comme des de­meu­rées et des es­claves!

Je trouve que ça peut être in­té­res­sant et sti­mu­lant, sur­tout si le scé­na­rio com­porte un peu d’éro­tisme.

VOUS ÊTES CHEZ DES AMIS ET, APRÈS AVOIR BU PLU­SIEURS BOU­TEILLES DE VIN, ON PRO­POSE DE JOUER AU STRIP-PO­KER.

Je pense im­mé­dia­te­ment à quels sous-vê­te­ments je porte, ques­tion de ne pas avoir l’air ri­di­cule. Mais je trouve ça tri­pant!

Je suis d’ac­cord, c’est ex­ci­tant, et je n’ai pas honte de mon corps. Au contraire! Ce­pen­dant, tous doivent par­tir avec le même nombre de mor­ceaux, les hommes y com­pris. Si mon conjoint semble à l’aise, j’ac­cepte avec plai­sir.

APRÈS LA PAR­TIE DE PO­KER, L’IDÉE D’UN BAIN DE MI­NUIT EST LAN­CÉE. VOUS JETEZ-VOUS À L’EAU?

Tête pre­mière! Je n’ai au­cune rai­son de me dé­fi­ler.

La nuit est douce…

À bas les com­plexes!

Ma nu­di­té est ré­ser­vée à mon bain, ma douche et mon homme!

VOTRE AMOU­REUX VOUS PRO­POSE D’AP­POR­TER UN PE­TIT CHAN­GE­MENT DANS VOTRE VIE SEXUELLE EN IN­VI­TANT UNE DE VOS AMIES À BAI­SER AVEC VOUS. COM­MENT RÉAGISSEZ-VOUS?

Puis-je choi­sir la­quelle de mes amies? Dans ce cas, j’ac­cepte! En ac­cep­tant, est-ce que j’em­barque dans un en­gre­nage sans fin? Est-ce mon dé­sir?

Pour­quoi? Je ne suis plus de taille? Je ne le sa­tis­fais pas? Il a be­soin de quel­qu’un d’autre?

QUEL EST VOTRE PLUS GRAND FAN­TASME?

Al­ler faire un tour dans la chambre rouge de Ch­ris­tian Grey.

Bai­ser à trois, mais avec deux gars! Faire l’amour à trois, mais avec deux femmes!

VOTRE CONJOINT EST PAR­TI EN VOYAGE D’AF­FAIRES POUR LA SE­MAINE. VOTRE COL­LÈGUE DE TRA­VAIL EN PRO­FITE POUR VOUS DRAGUER ET VOUS IN­VI­TER AU BAR. QUE FAITES-VOUS?

J’y vais et je me rends jusque dans sa chambre à cou­cher. Ce n’est que du sexe après tout.

J’y vais. Ça res­te­ra ba­nal, mais c’est agréable de se sen­tir dé­si­rée, et je flirte moi aus­si.

J’y vais parce que ça ne m’en­gage à rien. D’ailleurs, je passe la soi­rée à lui par­ler.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.