Et si c’était vrai...

Coquine - - SOCIÉTÉ -

VOI­CI TROIS ANEC­DOTES INSOLITES MET­TANT EN VE­DETTE DES IN­DI­VI­DUS QUI ONT DÛ SE RENDRE À L’HÔ­PI­TAL À LA SUITE DE MÉSAVENTURES DE NA­TURE SEXUELLE.

Quand l’at­tente fait mal!

Un couple se re­trouve après quelques se­maines. L’épouse était en voyage d’af­faires en France, tan­dis que le ma­ri était res­té au Qué­bec. Lors des re­trou­vailles, les tour­te­reaux avaient une en­vie folle de faire l’amour. Les hor­mones dans le ta­pis, la cha­leur qui monte, la li­bi­do à son maxi­mum: c’est le temps de pas­ser à l’acte! On saute l’étape des pré­li­mi­naires, et on passe tout de suite à la pé­né­tra­tion. Tout va bien, jus­qu’à ce que la dame res­sente une sen­sa­tion de brû­lure de plus en plus in­tense. Elle se rend alors compte que son va­gin est en­flé. Une fois à l’hô­pi­tal, on lui a dé­tec­té une ac­ti­no­my­cose at­tri­buable à quelques pe­tites dé­chi­rures sur­ve­nues lors de la pé­né­tra­tion et cau­sées par le manque de lu­bri­fi­ca­tion. Re­mède: ré­duire l’en­flure en ap­pli­quant de la glace et pas de sexe pour deux se­maines!

Le ri­di­cule ne tue pas… ou presque!

Dans le but d’im­pres­sion­ner sa douce, un homme a grim­pé, nu, dans un arbre afin d’at­teindre la fe­nêtre de sa chambre, au deuxième étage. Mal­heu­reu­se­ment pour lui, il n’a pas réus­si à se rendre au bord de la fe­nêtre et a chu­té lour­de­ment au sol. Ré­sul­tat: une sé­rieuse frac­ture à une jambe… et une hu­mi­lia­tion à l’ar­ri­vée des pre­miers ré­pon­dants. Bien que l’idée d’in­ven­ter une his­toire lui soit pas­sée par la tête, dire la vé­ri­té aux ser­vices d’ur­gence lui a fi­na­le­ment sem­blé moins com­pli­qué.

Un té­lé­phone mul­tiu­sage

Na­dia, 35 ans, a une li­bi­do très éle­vée. Cé­li­ba­taire, elle réus­sit à as­sou­vir ses pul­sions en tes­tant de nou­velles ex­pé­riences sexuelles en so­lo. Sa der­nière trou­vaille: at­teindre l’or­gasme avec son cel­lu­laire. Lors d’un con­grès à Qué­bec, la jeune femme s’est di­ri­gée dans les toi­lettes de l’éta­blis­se­ment afin de se li­bé­rer de la pul­sion qui en­va­his­sait le bas de son corps. Une fois ar­ri­vée dans les toi­lettes, elle ajuste la vi­bra­tion de son cel­lu­laire et place ce der­nier sur son va­gin. Prise dans l’ac­tion, elle laisse glis­ser de plus en plus le té­lé­phone vers l’in­té­rieur de son ori­fice. Oups! Le por­table est coin­cé! Ayant peur de se bles­ser, elle de­mande à sa voi­sine de ca­bine de té­lé­pho­ner à Ur­gences-san­té. L’in­fir­mière au bout du fil lui conseille de se rendre à l’ur­gence et de ne pas ti­rer elle-même sur l’ap­pa­reil. Heu­reu­se­ment, l’his­toire se ter­mine bien pour Na­dia: on a réus­si à re­ti­rer l’ap­pa­reil de son va­gin, mais elle a eu la honte de sa vie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.