«J’ai au­tant be­soin de dé­sir que d’amour.»

Coquine - - ENTREVUE CHARLIZE THERON -

AU­CUN SCRU­PULE CHAR­LIZE THE­RON

AVEC SO­FIA BOU­TEL­LA, AVEC QUI ELLE A DÛ AVOIR DES SCÈNES DE SEXE DANS LE FILM Comme de nom­breuses ac­trices, Char­lize a par­fois à se dé­vê­tir de­vant la ca­mé­ra pour les be­soin d’un tour­nage. Mais con­trai­re­ment à la plu­part de ses col­lègues, la belle Su­da­fri­caine ne voit au­cun in­con­vé­nient ni ne res­sent au­cune gêne à mon­trer son corps nu à qui que ce soit. Est-ce en rai­son de sa beau­té épous­tou­flante ou bien de sa grande confiance en elle? «Je n’ai pas de pro­blème à être nue, a-t-elle in­di­qué au W Ma­ga­zine. Ça me donne l’air un peu sa­lope de dire ça… Ce que je veux dire, c’est que je ne suis pas ac­cro­chée à mon corps et que j’ai été chan­ceuse de tra­vailler avec des gens avec qui je me suis sen­tie vrai­ment à l’aise», a-t-elle te­nu à pré­ci­ser. On dit que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vé­nus. Il y a en ef­fet de grandes dif­fé­rences entre la fa­çon qu’ont les hommes et les femmes de voir et de vivre les choses, dont la sexua­li­té. Se­lon la co­mé­dienne, il fau­drait cé­lé­brer ces dif­fé­rences plu­tôt que d’en avoir peur. Char­lize a d’ailleurs af­fir­mé, dans une en­tre­vue de presse lors du lan­ce­ment du film d’ani­ma­tion Ku­bo et l’épée ma­gique (pour le­quel elle a prê­té sa voix à l’un des per­son­nages), qu’elle trouve que la jeune gé­né­ra­tion a une avance consi­dé­rable sur celles qui l’ont pré­cé­dée sur le plan de la struc­ture et de l’ou­ver­ture du couple ain­si que de la fa­mille en gé­né­ral. Se­lon elle, peu im­porte leur mi­lieu de vie, les gens de­vraient être en­cou­ra­gés à être exac­te­ment qui ils sont plu­tôt que d’être for­ma­tés se­lon la norme du mo­ment.

BIEN DE SON TEMPS BLONDE ATO­MIQUE

Dans son plus ré­cent film, Char­lize The­ron in­ter­prète une agente d’in­fil­tra­tion en­voyée à Ber­lin du­rant la guerre froide. Pour le bien du scé­na­rio, elle a dû tour­ner des scènes de sexe avec la très sen­suelle So­fia Bou­tel­la. «Je ne pour­rais même pas ima­gi­ner le faire avec quel­qu’un d’autre, a-t-elle confié en en­tre­vue avec En­ter­tain­ment To­night Ca­na­da. Elle est tel­le­ment belle, elle est in­croya­ble­ment ma­gni­fique. Nous avons trai­té ça comme si nous étions des dan­seuses. C’était vrai­ment une ques­tion de mou­ve­ment et de cho­ré­gra­phie et, jus­te­ment parce que nous sommes toutes les deux dan­seuses, il y a quelque chose qui s’est pas­sé entre nous qui était très syn­chro», a-telle ex­pli­qué. Et qu’en a pen­sé sa col­lègue? «Elle m’a ren­due très confor­table, a in­di­qué Bou­tel­la. Elle est vrai­ment bonne pour ça. Et elle est ma­gni­fique, alors ça n’a pas été trop dif­fi­cile», a ajou­té la co­mé­dienne. Ça donne le goût d’al­ler consta­ter le ré­sul­tat par soi-même!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.