Le sexe ver­bal

Coquine - - PSYCHO -

SA­RAH, 37 ANS

MON CONJOINT ET MOI AI­MONS ÉCHAN­GER DES TEX­TOS CO­QUINS PEN­DANT LA JOUR­NÉE. CE­LA NOUS EXCITE VRAI­MENT BEAU­COUP! TOU­TE­FOIS, COMMENT FAUT-IL S’Y PRENDRE POUR PAR­LER «CO­CHON» PEN­DANT QU’ON FAIT L’AMOUR?

Né­gli­gée et souvent même to­ta­le­ment ex­clue de l’in­ti­mi­té sexuelle, l’ouïe est un sens aus­si pré­cieux que la vue et le tou­cher dans l’éveil ain­si que dans la mon­tée du dé­sir. Le

ou l’art de maî­tri­ser les pa­roles osées, se dé­crit par le fait de sexua­li­ser par un lan­gage propre au sexe une simple conver­sa­tion, les pré­li­mi­naires ou toute autre pra­tique sexuelle. Au­tre­ment dit, ce sont des mots plus ou moins crus et des sous-en­ten­dus qui sont uti­li­sés dans le but de com­mu­ni­quer son ex­ci­ta­tion et d’ex­té­rio­ri­ser son cô­té «pri­mal».

Vous avez en­vie d’ex­plo­rer de nou­velles pos­si­bi­li­tés dans votre sexua­li­té re­la­tion­nelle? Le offre peut-être de quoi vous émous­tiller! Sa­chez ce­pen­dant qu’il faut tout de même suivre quelques règles pour s’adon­ner à cette pra­tique sexuelle si l’on veut évi­ter que les choses dé­gé­nèrent. Tout d’abord, il est im­por­tant de ne pas se sen­tir obli­gé d’ac­cep­ter les com­men­taires vul­gaires de son par­te­naire sim­ple­ment parce que ce­la at­tise son dé­sir. Cha­cun votre tour, com­men­cez donc par ver­ba­li­ser vos pré­fé­rences sexuelles ain­si que vos li­mites. Soyez à l’écoute de l’autre, agis­sez et éva­luez par la suite. De plus, al­lez-y gra­duel­le­ment. Il n’est pas né­ces­saire de vous créer un dia­logue tout droit sor­ti d’un film por­no! Les mur­mures, les sou­pirs et les gé­mis­se­ments sont aus­si d’ex­cel­lentes fa­çons de com­mu­ni­quer votre sa­tis­fac­tion du­rant vos ébats. Peu im­porte ce qui vous al­lume, l’im­por­tant est que ce­la vous res­semble!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.