In­té­grer le BDSM: comment faire?

Coquine - - PSYCHO -

MA­RIA, 36 ANS

J’AI VRAI­MENT EN­VIE D’IN­TRO­DUIRE LE BONDAGE DANS MON COUPLE, MAIS JE NE SAIS PAS COMMENT AME­NER LE SU­JET. PAR OÙ DE­VRAIS-JE COM­MEN­CER?

La toute pre­mière chose à faire lors­qu’on sou­haite in­té­grer de nou­velles pra­tiques sexuelles à son in­ti­mi­té est de se créer un cadre où une com­mu­ni­ca­tion saine et res­pon­sable est pos­sible. Afin d’in­tro­duire le su­jet, com­men­cez par ver­ba­li­ser vos en­vies à votre par­te­naire: y a-t-il des scé­na­rios ou des ac­ces­soires qui vous ex­citent? Ai­mez-vous le fait d’exer­cer une forme de pou­voir sur l’autre, ou est-ce plu­tôt le fait de lâ­cher prise qui aug­mente votre dé­sir? Faites-lui-en part et re­gar­dez en­semble comment vous vous re­joi­gnez en ma­tière de pré­fé­rences et de be­soins.

Une fois que vous avez une bonne idée de ce qui vous tente, il est tout aus­si im­pé­ra­tif de prendre le temps de dé­fi­nir vos bar­rières per­son­nelles. Cha­cun votre tour, dres­sez une liste de vos li­mites et ré­ti­cences. At­ten­tion! Après avoir été mi­nu­tieu­se­ment étu­diées, celles-ci de­vront être res­pec­tées à la lettre, et ce, de ma­nière mu­tuelle. Avant de vous prê­ter au jeu, il est éga­le­ment né­ces­saire de vous choi­sir un mot de sé­cu­ri­té, ou dans le jar­gon BDSM. Il s’agit d’un in­di­ca­teur ver­bal conve­nu entre le do­mi­nant et le do­mi­né, n’ayant au­cun lien di­rect avec la sexua­li­té. Il est uti­li­sé comme code de sé­cu­ri­té met­tant au­to­ma­ti­que­ment fin au jeu lors­qu’une li­mite est fran­chie.

Le BDSM est un art aux mul­tiples nuances où cha­cun a la pos­si­bi­li­té d’y trou­ver son compte. La règle nu­mé­ro un pour évi­ter les mau­vaises ex­pé­riences? Que le consen­te­ment, le res­pect, la trans­pa­rence ain­si que la com­mu­ni­ca­tion res­tent à la base de votre re­la­tion!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.