COMME UN LIVRE OU­VERT

Coup de Pouce - - RÉCRÉ -

De­puis qu’elle sait écrire, ou presque, Sa­rah-Maude Beau­chesne ré­dige re­li­gieu­se­ment les pé­ri­pé­ties de sa vie dans des jour­naux in­times. Ces ou­vrages ta­pis­sés d’émo­tions fortes sont la base même de son tra­vail d’au­teure, car elle y puise 90 % des aven­tures de Billie, l’hé­roïne de ses ro­mans jeu­nesse

Coeur de slush, Lèche-vi­trines et Maxime (en li­brai­rie de­puis la fin août), mais aus­si des his­toires qu’elle pu­blie sur son blogue fon­dé en 2010, Les Four­chettes. «Je ne suis pas une fille se­crète, je suis presque trop trans­pa­rente! Je dis, j’ana­lyse, je par­tage tout. Ce trait de ca­rac­tère m’a per­mis d’ac­com­plir beau­coup de choses dans la vie!» af­firme la jeune femme ori­gi­naire de Gran­by. Il n’est donc pas sur­pre­nant d’ap­prendre que l’idée de sa nou­velle sé­rie jeu­nesse, L’Aca­dé­mie, dif­fu­sée en ex­clu­si­vi­té sur Club illi­co cet au­tomne, pro­vient d’un fan­tasme per­son­nel. «La sé­rie se passe dans un pen­sion­nat, un uni­vers qui me fas­cine et m’a tou­jours fait rê­ver. Elle met de l’avant l’ami­tié fé­mi­nine. Gar­der des ami­tiés saines avec des filles n’a pas tou­jours été fa­cile pour moi, mais ces liens sont ce que j’ai de plus pré­cieux au­jourd’hui», dit-elle. En plus de ré­di­ger l’adap­ta­tion ci­né­ma­to­gra­phique de Coeur de slush, l’au­teure de 27 ans planche sur une web­sé­rie ins­pi­rée des textes des Four­chettes. Puis­qu’elle a vé­cu les stu­peurs et les trem­ble­ments qu’elle y ra­conte, elle es­père y te­nir le pre­mier rôle: «J’en ai vrai­ment en­vie, mais pour ça, je dois m’as­su­rer d’être bonne à l’écran.» MHG

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.