Pour­quoi faut-il man­ger du gras?

Coup de Pouce - - MA VIE -

Notre corps a be­soin d’éner­gie pour bien fonc­tion­ner et LE GRAS EST UN ÉLÉ­MENT NU­TRI­TIF QUI RE­PRÉ­SENTE UNE IM­POR­TANTE SOURCE

D’ÉNER­GIE. Il four­nit deux fois plus de ca­lo­ries que les sucres et les pro­téines. À titre d’exemple, 1 gramme de gras donne 9 ca­lo­ries, contre 4 ca­lo­ries pour 1 gramme de sucre. «C’est peu­têtre pour ce­la qu’on a une re­la­tion un peu com­plexe avec le gras, sou­tient Amé­lie Cha­rest. Mais il faut voir qu’il a ses uti­li­tés. Il fa­ci­lite no­tam­ment l’ab­sorp­tion des vi­ta­mines A,D, E et K.» Les gras font aus­si par­tie de la struc­ture des mem­branes de nos cel­lules et fa­ci­litent les fonc­tions cel­lu­laires. Les acides gras omé­ga-3, par exemple, pro­tègent nos neu­rones et per­mettent un bon échange des in­for­ma­tions dans le cer­veau.

«Le gras crée éga­le­ment une pe­tite couche au­tour de nos cel­lules pour pro­té­ger notre or­ga­nisme contre les tem­pé­ra­tures ex­trêmes, pour­suit Ka­rine Gra­vel. C’est grâce à lui qu’on peut gar­der une tem­pé­ra­ture cor­po­relle stable même quand il fait froid ou en­core très chaud.» Le gras sert aus­si de ré­serve éner­gé­tique. On peut le sto­cker pour l’uti­li­ser au be­soin, par exemple lors d’un ef­fort in­tense. «D’autre part, dans notre ali­men­ta­tion, les ma­tières grasses ajoutent de la sa­veur et des arômes, ajoute Mme Gra­vel. Elles contri­buent à la struc­ture des ali­ments et les rendent in­té­res­sants. L’idée n’est donc pas d’éli­mi­ner le gras, mais de mieux le choi­sir.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.