3 À trop vou­loir se pro­té­ger des microbes, on af­fai­blit notre sys­tème im­mu­ni­taire.

Coup de Pouce - - MA VIE -

Faux.

À moins de vivre dans une bulle, il est ir­réa­liste de pen­ser qu’on peut évi­ter à 100 % les microbes, puisque, se­lon le Dr Jas­min Ville­neuve, nous sommes constam­ment en contact avec des mi­cro-or­ga­nismes de toutes sortes. Et ce­la est une bonne nou­velle, rap­pelle le mi­cro­bio­lo­giste in­fec­tio­logue Karl Weiss. «Notre sys­tème im­mu­ni­taire a be­soin d’être en contact avec les bac­té­ries pour s’en­traî­ner et as­su­rer une meilleure ré­ponse à long terme», ex­plique-t-il. D’ailleurs, à trop vou­loir se dé­bar­ras­ser des mau­vaises bac­té­ries, on fi­nit mal­heu­reu­se­ment par éli­mi­ner les bonnes qui com­posent notre flore mi­cro­bienne — ou mi­cro­biote. «Or, nous sommes en train de dé­cou­vrir que ces bac­té­ries jouent un rôle fon­da­men­tal dans la san­té de l’hu­main et que cer­taines ma­la­dies pour­raient être dues à un dé­ba­lan­ce­ment de celles-ci», sou­ligne le Dr Weiss.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.