DES POMPES POUR UNE VIE PLUS LONGUE

POUR­QUOI AC­COR­DER UNE PLACE À LA MUS­CU­LA­TION DANS SA ROU­TINE?

Coup de Pouce - - MA VIE | AU QUOTIDIEN - AMÉ­LIE COUR­NOYER (AC)

Se­lon une étude aus­tra­lienne pu­bliée cet au­tomne dans l’Ame­ri­can Jour­nal of Epi­de­mio­lo­gy, les exer­cices mus­cu­laires, comme les re­dres­se­ments as­sis et les pompes, per­mettent de ré­duire de 23 % le risque de mort pré­ma­tu­rée et de 31 % les dé­cès dus au can­cer. L’étude sou­tient, de plus, que les exer­cices exé­cu­tés avec le poids de son propre corps, à la mai­son ou ailleurs, pro­curent les mêmes bien­faits pour la san­té que l’en­traî­ne­ment au gym avec de l’équi­pe­ment.

En­vie de s’y mettre? «Pour cha­cun des exer­cices, on com­mence par une sé­rie de 10 à 15 ré­pé­ti­tions, ex­plique Alexandre Si­mo­neau, ki­né­sio­logue et co­pro­prié­taire de Ki­nik. L’ob­jec­tif étant de faire 4 sé­ries de 15 ré­pé­ti­tions, avec une pause de 45 à 60 se­condes entre cha­cune d’elles.» L’exer­cice est à ré­pé­ter trois fois par se­maine.

Pour ré­duire les risques de bles­sures, Alexandre Si­mo­neau conseille de s’échauf­fer avant l’exé­cu­tion des exer­cices en fai­sant des mou­ve­ments dy­na­miques avec les bras et les jambes (ro­ta­tions des bras, pe­tits sauts). Les exer­cices doivent tou­jours être ef­fec­tués sans dou­leur: on ajuste donc la po­si­tion en pré­sence d’in­con­fort. Pour plus de conseils ou un sui­vi, on consulte un ki­né­sio­logue (ki­ne­sio­logue.com/an­nuaire).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.