UN TEST TOUT SIMPLE

Coup de Pouce - - MA VIE | AU QUOTIDIEN - PAULE CLAVEAU

À PAR­TIR DE 50 ANS, ON DE­VRAIT DIS­CU­TER AVEC NOTRE MÉ­DE­CIN DU TEST IMMUNOCHIMIQUE DE RE­CHERCHE DE SANG OCCULTE DANS LES SELLES (RSOSI). Ce test, moins in­va­sif que la co­lo­sco­pie, per­met­trait de dé­pis­ter le can­cer co­lo­rec­tal (en trou­vant des po­lypes pré­can­cé­reux, par exemple) à des stades au­tant très pré­coces qu’avan­cés, ré­dui­sant ain­si les risques qu’il se dé­ve­loppe da­van­tage. «En­vi­ron 80 % à 90 % des cas de can­cer co­lo­rec­tal peuvent être dé­tec­tés avec ce test», in­dique le gas­troen­té­ro­logue Charles Mé­nard.

Après avoir re­çu une or­don­nance de son mé­de­cin, on peut se pro­cu­rer une trousse dans un centre de pré­lè­ve­ment. C’est là qu’on rap­por­te­ra le test qu’on au­ra fait à la mai­son. Si le ré­sul­tat est nor­mal, il est sug­gé­ré de re­pas­ser le test tous les deux ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.