BANC D’ES­SAI

Coup de Pouce - - ÉDITO -

Chaque mois, l’équipe de Coup de pouce teste deux pro­duits si­mi­laires dans deux gammes de prix.

ÉCO­NO­MIQUE

MOUSSE AUTOBRONZANTE ÉCLAT NA­TU­REL, de Jer­gen (13,99 $, en phar­ma­cie et grande sur­face).

«Je

me mé­fie de l’odeur dé­sa­gréable des au­to­bron­zants, mais ce­lui-ci m’a agréa­ble­ment sur­prise. La mousse co­lo­rée per­met une ap­pli­ca­tion uni­forme. On ob­tient un hâle mar­qué dès la pre­mière ap­pli­ca­tion. Par contre, si l’on ré­pète l’ex­pé­rience le len­de­main, la teinte peut lé­gè­re­ment tour­ner

l’oran­gé.» à – Em­ma­nuelle «En

une uti­li­sa­tion, j’ai ob­te­nue un jo­li hâle. Par contre, mal­gré une ap­pli­ca­tion soi­gnée (et une ex­fo­lia­tion au préa­lable), mes ar­ti­cu­la­tions sont de­ve­nues plus fon­cées que le reste de mon corps. J’évi­te­rais d'ap­pli­quer une se­conde couche le len­de­main, au risque de voir la peau de­ve­nir oran­gée. Coup de coeur pour son par­fum di­vin et ses qua­li­tés » hy­dra­tantes! – Isa­belle

HAUT DE GAMME

AQUA-MOUSSE BRONZAGE, de St.Tro­pez (54 $, chez Phar­ma­prix, Mu­rale et à ga­le­rie­beaute.ca).

«Cette

mousse, qui pé­nètre ra­pi­de­ment, a une tex­ture aé­rienne bien agréable. Son par­fum tro­pi­cal est dis­cret. Le ré­sul­tat est na­tu­rel à la pre­mière uti­li­sa­tion. Pour une teinte plus sou­te­nue, on pro­céde à une deuxième ap­pli­ca­tion le jour sui­vant. Seul bé­mol: la mousse n’étant pas co­lo­rée, il peut être dif­fi­cile de voir où on

!» l’a ap­pli­quée… ou non

– Em­ma­nuelle

«J’ai

cra­qué pour ce pro­duit! Le ré­sul­tat est dis­cret, na­tu­rel et ho­mo­gène. Pour un teint plus am­bré, on ré­ap­plique la mousse le len­de­main. Il est pré­fé­rable d’ex­fo­lier et d’hy­dra­ter notre peau au préa­lable. On se pro­cure la mi­taine la­vable – ven­due sé­pa­rém­ment – qui ga­ran­tit

uni­forme.» un hâle – Isa­belle

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.