SCIEN­TI­FIQUES LES ÉMO­TIONS ?

VOUS AR­RIVE-T-IL D’ÊTRE EN BEAU FU­SIL SANS SA­VOIR POUR­QUOI? QUE VOTRE JOUR­NÉE SOIT GÂCHÉE À CAUSE D’UNE SIMPLE DIS­PUTE? NOUS AVONS TOUS UN PRO­FIL ÉMOTIONNEL UNIQUE, MÉ­LANGE COM­PLEXE DE GÈNES ET D’EX­PÉ­RIENCES VÉCUES DE­PUIS L’EN­FANCE QUI MÈNENT À DES AUTOMA

Coup de Pouce - - SOMMAIRE - Par Em­ma­nuelle Gher­si

Les scien­ti­fiques ont long­temps cru que le cer­veau adulte était fi­gé dans sa forme comme dans ses fonc­tions. Grâce aux re­cherches de Ri­chard Da­vid­son, pro­fes­seur de psy­cho­lo­gie à l’Uni­ver­si­té du Wis­con­sin et fon­da­teur du Cen­ter for Heal­thy Minds, on sait main­te­nant que la neu­ro­plas­ti­ci­té du cer­veau lui per­met de se trans­for­mer et que le pro­fil émotionnel d’un in­di­vi­du n’est pas fi­gé dans le temps. Et, dé­cou­verte par­ti­cu­liè­re­ment in­té­res­sante, ces chan­ge­ments ne dé­coulent pas que d’ex­pé­riences vécues, ils peuvent aus­si être le fruit d’un tra­vail de la pen­sée.

POUR­QUOI VOU­LOIR CHAN­GER?

Il va de soi que nous sommes tous en quête de per­fec­tion, que nous sou­hai­tons de­ve­nir une meilleure ver­sion de nous­même. Y a-t-il quelque chose dans notre pro­fil ac­tuel qui nous dé­plaît? Ce­la nous em­pêche-t-il d’être la per­sonne que nous vou­lons être ou en­core de me­ner la vie à la­quelle nous as­pi­rons? L’être hu­main est en constante évo­lu­tion, et ce­lui que nous sommes au­jourd’hui ne dé­ter­mine pas né­ces­sai­re­ment ce­lui que nous se­rons de­main. Car il re­vient à cha­cun de créer son propre style émotionnel. In­croyable, n’est-ce pas, que par la seule ac­ti­vi­té men­tale nous puis­sions mo­di­fier notre cer­veau? Et ce n’est que la pointe de l’ice­berg, puisque de nou­velles dé­cou­vertes ne ces­se­ront de nous sur­prendre. »»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.