COS­MÉ­TIQUES MAI­SON: LES VER­TUS DES IN­GRÉ­DIENTS NA­TU­RELS

DÉODORANT QUI CALME LES NERFS, SA­VON QUI ÉLOIGNE LES MOUS­TIQUES, BAUME À LÈVRES CICATRISANT... FAIRE SES COS­MÉ­TIQUES SOI-MÊME PER­MET NON SEULE­MENT D’ÉPAR­GNER DE L’AR­GENT ET DE PRA­TI­QUER LE ZÉ­RO DÉ­CHET, MAIS AUS­SI DE CHOI­SIR LES IN­GRÉ­DIENTS EN FONC­TION DE

Coup de Pouce - - SOMMAIRE - Par Amé­lie Cour­noyer

L’ar­gile

Quelle soit verte, rose, blanche ou autre, l’ar­gile pos­sède de nom­breuses ver­tus. Sur la peau, elle ré­gule l’ex­cès de sé­bum, éli­mine les im­pu­re­tés et aide à la ci­ca­tri­sa­tion des lé­sions ac­néiques. C’est une com­po­sante es­sen­tielle des masques pu­ri­fiants pour le vi­sage. On peut aus­si en mettre dans la bai­gnoire pour une séance de spa à la mai­son. Par ailleurs, les per­sonnes qui ne to­lèrent pas le bi­car­bo­nate de soude dans les dé­odo­rants na­tu­rels peuvent le rem­pla­cer par de l’ar­gile. On s’en sert éga­le­ment pour la confec­tion de den­ti­frices, d’ex­fo­liants, de baumes an­ti­dé­man­geai­son... alouette!

Comme il nour­rit, pro­tège, adou­cit et apaise la peau, il est très ap­pré­cié dans les beurres cor­po­rels et les baumes à lèvres. Le beurre de ka­ri­té entre d’ailleurs dans la com­po­si­tion de nom­breux écrans so­laires mi­né­raux, car il contre l’ef­fet as­sé­chant de l’oxyde de zinc. On l’em­ploie même dans les soins ca­pil­laires, pour les che­veux secs et cas­sants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.