Sta­tion­ner, un acte de ci­visme

Courrier Ahuntsic - - OPINION - An­drée Brousseau

C’est bien connu: il y a beau­coup d’au­tos à Montréal et de moins en moins de places pour sta­tion­ner. Étant moi-même lo­ca­taire et n’ayant jamais eu d’en­droit ré­ser­vé pour ga­rer ma voi­ture, je m’étonne tou­jours que les uns … ne pensent pas aux autres. Ça pren­drait une cam­pagne de courtoisie au sta­tion­ne­ment.

Il est né­ces­saire d’avoir une bonne vue pour conduire, pour sta­tion­ner aus­si. Quand on oc­cupe deux places au lieu d’une, ça se voit, non? À condi­tion de bien re­gar­der et de culti­ver une pen­sée al­truiste: fais aux autres ce que tu ai­me­rais qu’ils fassent pour toi.

L’hiver ar­rive avec ses tem­pêtes de neige et le né­ces­saire dé­blaie­ment des rues. Il y a aus­si une fa­çon de pel­le­ter en obs­truant le moins pos­sible les rares places de sta­tion­ne­ment dis­po­nibles. Ça fait tel­le­ment de bien de pen­ser aux autres !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.