Quand Le Cour­rier ra­conte l’his­toire d’ahunt­sic

Courrier Ahuntsic - - NEWS -

Jan­vier 1979 : Le Co­mi­té de zone au ho­ckey à Ahunt­sic réa­lise un coup de maître en réus­sis­sant à pro­mou­voir sur la gran­deur de l’île de Mon­tréal le projet d’une nouvelle ligue de ho­ckey qui dé­cen­tra­li­se­rait le ho­ckey de pa­roisse et de centre de loi­sirs. Pour ce faire, on avait de­man­dé à tous les clubs exis­tants d’of­frir à la nouvelle ligue les meilleurs joueurs de chaque ca­té­go­rie.

Une piste cy­clable est amé­na­gée entre les parcs Ni­co­las-Viel et Louis-Hé­bert le long du bou­le­vard Gouin et de la ri­vière des Prai­ries. Une en­ve­loppe de 124 000$ est al­louée par Mon­tréal.

Mars 1979 : La rue Fleu­ry entre Pa­pi­neau et Saint-Hu­bert bé­né­fi­cie d’un projet de re­vi­vi­fi­ca­tion, la Ville in­jec­tant 1 mil­lion$ dans 12 sec­teurs.

Ju­lie Payette, avant d’être as­tro­naute, était l’une des sept jeunes filles can­di­dates au titre de du­chesse au car­na­val de Saint-Charles-Gar­nier.

Avril 1979 : Le dé­pu­té Guy Tar­dif échappe à un des­tin fu­neste quand il est re­te­nu et qu’il ne peut pas mon­ter à bord du vol de Qué­bé­cair qui s’est écra­sé à Qué­bec.

La vi­site de Pierre-El­liott Tru­deau at­tire une foule et cause la fer­me­ture de la cir­cu­la­tion dans le sec­teur de la rue Port-Royal.

Le RCM (Ras­sem­ble­ment des ci­toyens de Mon­tréal) s’im­plante dans le nord de la ville à la suite d’une as­sem­blée te­nue le 26 mars au sous-sol de l’église Saint-Ni­co­las.

Juin 1981 : La Pro­me­nade Fleu­ry re­fait son image; un bud­get de 400 000 $ est dé­blo­qué pour ce­la, an­nonce (le fu­tur maire) Pierre Bourque, alors as­sis­tant-di­rec­teur des tra­vaux pu­blics.

Jan­vier 1982 : La Ville de Mon­tréal, dans une tran­sac­tion de 600 000 $, cède 25% de la su­per­fi­cie dé­vo­lue à l’aré­na Michel- Nor­man­din pour per­mettre la construc­tion de 400 lo­ge­ments, dans le cadre de l’Opé­ra­tion 10 000 lo­ge­ments.

Fé­vrier 1982 : Un dé­but d’in­cen­die, heu­reu­se­ment contrô­lé, cause un vif émoi à l’hô­pi­tal Fleu­ry (sur le toit du bâ­ti­ment), cau­sant l’ap­pel de 60 pom­piers.

Mars 1982 : l’aré­na Michel-Nor­man­din est inau­gu­ré le 30 mars. Un grand mo­ment pour les mi­lieux spor­tifs de la com­mu­nau­té.

Mai 1982 : La nouvelle Mai­son Saint-Joseph du Col­lège Mont-Saint-Louis est inau­gu­rée le 5 mai. L’ins­ti­tu­tion date de 1853. Le Col­lège Mont- Saint- Louis a in­ves­ti 1,7 mil­lion $ et conser­vé l’ar­chi­tec­ture ex­té­rieure de l’an­cien no­vi­ciat du Sault-au-Ré­col­let.

Juin 1982 : L’école se­con­daire So­phie-Ba­rat au­ra en­fin, après 10 ans d’ef­forts, son propre centre spor­tif. Une somme de 1,6 mil­lions$ est pré­vue pour ce­la. Le dé­pu­té Guy Tar­dif en fait l’an­nonce.

Fé­vrier 1983 : Le gui­chet au­to­ma­tique de la Caisse po­pu­laire Hen­ri-Bourassa est inau­gu­ré de fa­çon sym­bo­lique le 15 fé­vrier.

Avril 1983 : Les mar­chands de la Pro­me­nade Fleu­ry an­noncent que des par­co­mètres se­ront ins­tal­lés sur la rue Fleu­ry, entre les rues Saint- Hu­bert et Ch­ris­tophe-Co­lomb.

Juin 1983 : À une époque où les élec­tions sco­laires étaient plus po­pu­laires, les com­mis­saires Mar­cel Parent, Ber­nard Gré­goire et Éric Re­naud sont ré­élus avec une forte ma­jo­ri­té le 13 juin, avec res­pec­ti­ve­ment 3646, 4444 et 3378 voix.

Sep­tembre 1983 : Le parc ré­gio­nal de l’Île- de- la- Vi­si­ta­tion est dé­cla­ré ou­vert par Pierre Des Ma­rais de la Com­mu­nau­té ur­baine de Mon­tréal. C’est le pre­mier de huit parcs ré­gio­naux à être aménagé sur le ter­ri­toire.

Jan­vier 1984 : Le 23 décembre, Jeanne Sau­vé, an­cienne dé­pu­tée pour le Par­ti li­bé­ral du Ca­na­da dans la cir­cons­crip­tion d’Ahunt­sic, est nom­mée gou­ver­neur gé­né­ral du Ca­na­da par Pierre Tru­deau.

Fé­vrier 1984 : Mon­tréal ac­quiert pour 337 175$ l’école Saint-Charles-Gar­nier, don­nant ain­si le feu vert à la Co­opé­ra­tive d’ha­bi­ta­tion Oa­sis-Sau­vé et son projet de 76 lo­ge­ments.

Avril 1984 : Cinq com­bats et au­tant de vic­toires pour Stéphane Gill, 15 ans, aux Cham­pion­nats Spor­tifs Qué­bé­cois.

Juillet 1984 : Entre 30 000 et 50 000 per­sonnes (se­lon les ver­sions) en­va­hissent le parc Ahunt­sic pour un concert de l’Or­chestre sym­pho­nique de Mon­tréal, du ja­mais vu.

No­vembre 1984 : Un énorme projet do­mi­ci­liaire prend forme quand Mon­tréal vend 9 000 mètres car­rés de terrain à Les Constructions Vil­la Bel­la pour construire 98 tri­plex, un in­ves­tis­se­ment de 20 M $.

Jan­vier 1985 : La Mai­son des jeunes d’Ahunt­sic est inau­gu­rée au 1628, rue Fleu­ry Est.

Fé­vrier 1985 : Ahunt­sic aug­mente ses chances d’avoir sa propre Mai­son de la cul­ture quand la Ville fait l’ac­qui­si­tion de l’im­meuble por­tant les adresses 10350, rue La­jeu­nesse et 535 à 545, rue Fleu­ry Est, qui abri­tait au­tre­fois le ma­ga­sin-en­tre­pôt FX-Lasalle et le su­per­mar­ché Pro­vi­go. Fi­na­le­ment, le projet tombe à l’eau et au mois de mars 1988, l’énorme bâ­tisse abrite le Bu­reau Ac­cès-Mon­tréal d’Ahunt­sic.

Mars 1985 : Le Ser­vice de l’éva­lua­tion de la Com­mu­nau­té ur­baine de Mon­tréal pu­blie des don­nées mon­trant que la va­leur moyenne d’une pro­prié­té uni­fa­mi­liale dans Ahunt­sic passe à 87 000 $.

Oc­tobre 1985 : La dé­pu­tée de Saint-Michel/ Ahunt­sic Thé­rèse Killens est vic­time d’un grave ac­ci­dent de la route à Osha­wa (On­ta­rio). Son époux était au vo­lant quand leur voi­ture a été per­cu­tée par une autre. Le couple Killens s’est re­mis de ses bles­sures.

Oc­tobre 1985 : On en­foui­ra les fils aé­riens dans le dis­trict Fleu­ry ( et les po­teaux se­ront éli­mi­nés) dans le dis­trict Fleu­ry. Coût de l’opé­ra­tion : 4 M $.

Décembre 1985 : Trois dé­pu­tés lo­caux dans le nou­veau gou­ver­ne­ment Bourassa de­viennent mi­nistres : Thé­rèse Lavoie-Roux (San­té), Louise Ro­bic (Com­mu­nau­tés cultu­relles et im­mi­gra­tion) et An­dré Val­le­rand (Pe­tites et moyennes en­tre­prises).

Mars 1986 : La pa­roisse du Sault-au-Ré­col­let cé­lèbre son 250e an­ni­ver­saire de fon­da­tion.

Sep­tembre 1986 : Les en­vi­rons de la rue Cha­ba­nel, sec­teur sou­vent sur­nom­mé « Le bout de la gue­nille » est bap­ti­sé « La ci­té de la mode » et la Ville ins­talle des pan­neaux in­di­ca­teurs à cet ef­fet.

No­vembre 1986 : Six nou­veaux conseillers mu­ni­ci­paux, tous du RCM, sont élus à l’Hô­tel de ville. Ce sont : Pierre La­cha­pelle, Pierre Bas­tien, Gé­rard Le­gault, Katl­leen Ver­don et Michel Be­noît.

Juin 1987 : La Car­rière Mi­ron ces­se­ra ses ac­ti­vi­tés avant la fin de sep­tembre, an­nonce le maire Jean Do­ré, et les ci­toyens se­ront consul­tés sur les pro­po­si­tions d’amé­na­ge­ment du site.

No­vembre 1987 : Une pé­ti­tion si­gnée par 10 975 ci­toyens est dé­po­sée au conseil mu­ni­ci­pal pour contrer un projet immobilier dont la nouvelle était ap­pa­rue sept mois au­pa­ra­vant.

Juillet 1988 : Trois nou­veaux parcs sont inau­gu­rés le 22 juin dans le Do­maine SaintSul­pice. Il s’agit des parcs Pierre-Du­paigne, Hen­ri-Gau­thier et An­dré-Gras­set.

Oc­tobre 1988 : Mal­gré une forte contes­ta­tion po­pu­laire, le maire Jean Do­ré dé­fend le projet de la firme Béïque et as­so­ciés vi­sant à construire un com­plexe mul­ti­fonc­tion­nel de 100 mil­lion $ aux abords du parc Ahunt­sic et du mé­tro Hen­ri-Bourassa. La nouvelle se confir­me­ra en juillet 1989.

Jan­vier 1989 : L’école Fer­nand-Sé­guin pour élèves « doués » est inau­gu­rée par Michel Pal­las­cio.

Mars 1989 : Lais­sant pré­sa­ger les fu­turs ar­ron­dis­se­ments, la Ville crée une struc­ture per­met­tant aux conseillers mu­ni­ci­paux de sié­ger en conseil, une dé­ci­sion dé­cou­lant de la nouvelle po­li­tique de consul­ta­tion pu­blique.

Juillet 1989 : Contre vents et ma­rées et contre les 67 mé­moires dé­po­sés lors de la consul­ta­tion de 1988, Mon­tréal donne le feu vert à la construc­tion du com­plexe mul­ti­fonc­tion­nel Place Ahunt­sic de la firme Ar­chi-Plus et du pro­mo­teur Jacques Béïque.

Sep­tembre 1989 : Un projet de ré­no­va­tion de plus de 20 M $ est an­non­cé pour le Centre hos­pi­ta­lier Notre- Dame de la Mer­ci. La nouvelle est an­non­cée par la mi­nistre et la dé­pu­tée sor­tante de l’Aca­die Thé­rèse Lavoie-Roux, alors en pé­riode pré-élec­to­rale.

Oc­tobre 1989 : En­core une fois, trois dé­pu­tés li­bé­raux re­pré­sen­te­ront les Ahunt­si­cois à l’As­sem­blée na­tio­nale. Il s’agit de Louise Ro­bic dans Bourassa, An­dré Val­le­rand dans Cré­ma­zie et Yvan Bor­de­leau dans l’Aca­die.

Décembre 1991 : Le projet vi­sant à consa­crer le Sault-au-Ré­col­let « site du pa­tri­moine » at­tire une foule à l’église de la Vi­si­ta­tion pour l’au­dience pu­blique du Co­mi­té con­sul­ta­tif de Mon­tréal.

Fé­vrier 1992 : Le Co­mi­té pro­mo­teur de la CDEC Ahunt­sic- Car­tier­ville de­vient la Cor­po­ra­tion de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique com­mu­nau­taire Ahunt­sic-Car­tier­ville.

Mars 1992 : Le conseiller mu­ni­ci­pal de Saint-Sul­pice Michel Be­noît quitte le RCM pour se ral­lier au Par­ti ci­vique, en même temps que le conseiller in­dé­pen­dant de Car­tier­ville Pierre Ga­gnier.

Août 1992 : À ses pre­miers Jeux olym­piques, le ju­do­ka de 20 ans Ni­co­las Gill rem­porte une mé­daille aux Jeux de Bar­ce­lone.

No­vembre 1992 : Le Non l’em­porte dans Cré­ma­zie dans la cam­pagne ré­fé­ren­daire sur l’en­tente de Char­lot­te­town, cau­sant une cui­sante dé­faite au dé­pu­té de Cré­ma­zie, An­dré Val­le­rand.

Mai 1993 : L’homme d’af­faires Ahunt­si­cois Jean Cam­peau joint les rangs du Par­ti qué­bé­cois. « Mon che­mi­ne­ment a été ac­cé­lé­ré par les deux ré­cents dis­cours sur le bud­get des li­bé­raux dans les­quels on se fout éper­du­ment du ci­toyen », a-t-il dé­cla­ré.

Fé­vrier 1994 : À la sur­prise gé­né­rale, le conseiller mu­ni­ci­pal de l’Aca­die, le Dr Gé­rard Le­gault, l’un des plus fi­dèles al­liés du RCM de Jean Do­ré, claque la porte du par­ti.

Mars 1994 : Le conseiller mu­ni­ci­pal de Fleu­ry Pierre La­cha­pelle an­nonce que le sta­tion­ne­ment in­ci­ta­tif du mé­tro Hen­ri-Bourassa se­ra dé­fi­ni­ti­ve­ment fer­mé le 16 avril 1995, met­tant ain­si fin à une sa­ga de plu­sieurs an­nées entre les ci­toyens et la Ville.

Avril 1994 : L’Oc­to­gone, si­tué sur le bou­le­vard Gouin, perd son per­mis d’al­cool dans un ju­ge­ment de 40 pages. Les ci­toyens se plai­gnaient de­puis long­temps que la tran­quilli­té était trou­blée par ce genre de com­merce.

Mai 1994 : L’ex-di­rec­teur du Jar­din botanique de Mon­tréal Pierre Bourque pré­sente les cou­leurs de son nou­veau par­ti, Vision Mon­tréal, et quatre des six can­di­dats qui re­pré­sen­te­ront l’ar­ron­dis­se­ment : Pierre Ga­gnier, Has­mig Vas­si­lian-Bel­le­li, Mau­rice Beau­champ, Nou­shig Eloyan.

Sep­tembre 1994 : Aux élec­tions pro­vin­ciales, Jean Cam­peau est élu de jus­tesse dans Cré­ma­zie sous la bannière du Par­ti qué­bé­cois, et sont élus fa­ci­le­ment Yvon Char­bon­neau dans Bourassa et Yvan Bor­de­leau dans l’Aca­die.

Oc­tobre 1994 : Mon­tréal an­nonce le dé­but des tra­vaux d’in­fra­struc­tures sur le bou­le­vard l’Aca­die et la rue Sau­vé dans le cadre du dé­ve­lop­pe­ment du site du Mar­ché cen­tral mé­tro­po­li­tain.

No­vembre 1994 : L’équipe de Pierre Bourque, Vision Mon­tréal, cause un razde-ma­rée dans chaque dis­trict de l’ar­ron­dis­se­ment aux élec­tions mu­ni­ci­pales, alors

qu’on s’at­ten­dait à une lutte ser­rée. Coup d’éclat : le maire Bourque nomme la nouvelle conseillère de l’Aca­die Nou­shig Eloyan au poste de pré­si­dente du Co­mi­té exé­cu­tif.

Mars 1995 : Dans un vote di­vi­sé de huit contre quatre, les conseillers mu­ni­ci­paux du nord de Mon­tréal pri­vi­lé­gient le site Fleu­ry-La­jeu­nesse pour la fu­ture Mai­son de la cul­ture Ahunt­sic.

Avril 1995 : La mo­bi­li­sa­tion pour un écran acous­tique s’ac­cen­tue. La Ville a vo­té sa part des 1,5 M $ d’in­ves­tis­se­ments (50-50 avec Qué­bec). Il ne manque que le feu vert de la Ville que Qué­bec at­tend pour pro­cé­der.

Juin 1995 : Le maire Bourque an­nonce que le Centre de tri et d’éli­mi­na­tion des dé­chets de­vien­dra un com­plexe en­vi­ron­ne­men­tal, pro­met­tant ain­si un re­gain d’ac­ti­vi­té éco­no­mique avec ce projet et ce­lui de Gaz­mont vi­sant à trans­for­mer le bio­gaz en élec­tri­ci­té, l’im­plan­ta­tion du Cirque du so­leil et ses 250 em­plois per­ma­nents, et en­fin la ré­no­va­tion du centre de tri des ma­tières ré­cu­pé­rables.

Août 1995 : Ça re­com­mence: cette fois c’est l’Oc­to­gone II qui est dans la mire de la Ville de Mon­tréal qui va de­man­der à la Ré­gie des al­cools de lui re­ti­rer son per­mis. Une pé­ti­tion si­gnée par 800 ci­toyens exas­pé­rés par le ta­page est dé­po­sée par la conseillère dans Ahunt­sic, Has­mig Bel­le­li.

Sep­tembre 1995 : Après plu­sieurs an­nées de contro­verses, la Ville de Mon­tréal va en­fin ré­amé­na­ger le parc Saint-Si­mon Apôtre avec des in­ves­tis­se­ments de 250 000 $.

Décembre 1995 : Un ci­toyen sur six par­ti­cipe au ré­fé­ren­dum de la conseillère d’Ahunt­sic Bel­le­li sur la cir­cu­la­tion. Cin­quante-sept pour cent des ré­pon­dants sou­haitent une meilleure ac­ces­si­bi­li­té.

Avril 1996 : Deux struc­tures se­ront construites au-des­sus de la rue Cha­ba­nel au coût de 70 000 $, ré­pon­dant ain­si à une de­mande de longue date des ci­toyens et des com­mer­çants pour ou­vrir la rue qui était in­ter­rom­pue par les voies fer­rées du C.P.

Juillet 1996 : Une marche à la mé­moire de Mé­la­nie Ca­bay a lieu le 5 juillet dans Ahunt­sic, or­ga­ni­sée par la Fon­da­tion Mé­la­nie Ca­bay, Pour un monde meilleur.

Août 1996 : La fa­çade de l’église Saint-Paul de la Croix se­ra trans­for­mée en place pu­blique avant la fin de l’an­née au coût de 106 000 $.

Sep­tembre 1996 : La mi­nistre de l’Édu­ca­tion Pauline Marois ac­corde 1,4 M $ à l’école So­phie-Ba­rat pour la construc­tion d’une salle po­ly­va­lente. Le dos­sier était en dis­cus­sion de­puis une di­zaine d’an­nées.

Oc­tobre 1996 : Le site des mou­lins de l’Île de la Vi­si­ta­tion, un dos­sier li­ti­gieux de­puis 1960, se­ra res­tau­ré grâce à des in­ves­tis­se­ments de 2,5 M $ dont 80 % pro­viennent de Qué­bec. On amé­na­ge­ra un cir­cuit pié­ton­nier, des pas­se­relles et des es­ca­liers à tra­vers les ruines.

Fé­vrier 1997 : Deux mil­lionsde dol­lars de ré­no­va­tions au­ront lieu au Centre hos­pi­ta­lier Notre- Dame de la Mer­ci qui ac­cueille­ra les uni­tés de soins du centre hos­pi­ta­lier de soins de longue du­rée.

Juin 1997 : Aux élec­tions fé­dé­rales du 2 juin, Ele­ni Ba­ko­pa­nos re­donne Ahunt­sic aux li­bé­raux, par plus de 10 000 voix de ma­jo­ri­té. La cir­cons­crip­tion ap­par­te­nait au Par­ti pro­gres­site conser­va­teur et au Bloc Qué­bé­cois de­puis neuf ans.

Août 1997 : Le 21 août, un in­cen­die ra­vage l’an­cien ex­ter­nat Sainte-So­phie des Dames du Sa­cré-Coeur du 1105, bou­le­vard Gouin Est, connu main­te­nant sous le nom de Mai­son So­phie-Ba­rat.

Sep­tembre 1997 : Les tra­vaux avancent sur le site de la fu­ture Mai­son de la cul­ture. La Ville avait oc­troyé, le prin­temps pré­cé­dent, un contrat de 5,1 M $ pour la conver­sion du 545, rue Fleu­ry Est.

Oc­tobre 1997 : Une nouvelle aile, au coût de 10 M $, se­ra construite au Col­lège Re­gi­na dans le dé­ve­lop­pe­ment d’un centre mul­ti­dis­ci­pli­naire, of­frant un éven­tail de nou­veaux ser­vices spor­tifs et cultu­rels.

Jan­vier 1998 : La tem­pête de ver­glas plonge dans le noir et le froid en­vi­ron la moi­tié des foyers ahunt­si­cois pen­dant 20 à 36 heures se­lon les sec­teurs.

Juin 1998 : Inau­gu­ra­tion des postes de po­lice de quar­tier 27 (Ahunt­sic Ouest) et 28 (Ahunt­sic Est) le 3 juin.

Juin 1998 : Dix ans après sa fon­da­tion, le Mou­ve­ment pour une école mo­derne et ou­verte ( MÉ­MO) prend la tête de la Com­mis­sion sco­laire de Mon­tréal. C’est l’Ahunt­si­coise Diane De Cour­cy qui le di­rige.

Sep­tembre 1998 : Les tra­vaux de la pre­mière phase du projet de via­duc Cha­ba­nel, éva­lué à 14,5 M $, sont ter­mi­nés. C’est le Mar­ché cen­tral et la Ci­té de la mode qui en pro­fi­te­ront le plus.

No­vembre 1998 : Nou­veau raz-de­ma­rée élec­to­ral en fa­veur de l’Équipe Bourque Vision Mon­tréal qui rem­porte les quatre dis­tricts du ter­ri­toire.

Fé­vrier 1999 : Les nou­veaux lo­caux de la bi­blio­thèque Ahunt­sic, ré­amé­na­gée au 10 300, rue La­jeu­nesse, ouvrent leurs portes à la po­pu­la­tion.

No­vembre 1999 : Juste à temps pour l’an 2000, le Cour­rier Ahunt­sic est main­te­nant accessible dans In­ter­net pour nos quelque 67 000 lec­teurs.

Mai 2000 : Mau­rice Ri­chard, lé­gende du ho­ckey et ci­toyen d’Ahunt­sic, est dé­cé­dé le 27 mai.

Mars 2001 : Le centre com­mu­nau­taire d’Ahunt­sic, éta­bli dans l’an­cienne école Ma­dame-de-la-Pel­trie, ouvre ses portes, après 20 ans de la­beurs et des in­jec­tions d’un mil­lion de dol­lars.

Jan­vier 2002 : L’église Sain­teMa­de­leine-So­phie-Ba­rat a été cé­dée par la pa­roisse ca­tho­lique à la com­mu­nau­té

ca­tho­lique ma­ro­nite de Mon­tréal et de­vien­dra la ca­thé­drale Saint-Ma­ron de l’Épar­chie ma­ro­nite de Mon­tréal.

Jan­vier 2008 : Les Soeurs de la Mi­sé­ri­corde, seule com­mu­nau­té ca­na­dienne vouée à l’aide des mères cé­li­ba­taires, cé­lèbrent leur 160e an­ni­ver­saire d’exis­tence.

Fé­vrier 2008 : À la suite d’une en­quête, l’ad­joint aux tra­vaux pu­blic Da­niel La­brecque est congé­dié.

On an­nonce que 19 HLM de l’ar­ron­dis­se­ment bé­né­fi­cie­ront d’un in­ves­tis­se­ment de 5 mil­lions $ de l’Of­fice mu­ni­ci­pal d’ha­bi­ta­tion de Mon­tréal.

Des sta­tis­tiques ré­vèlent que 700 en­fants sont nés à Bor­deaux-Car­tier­ville en 2006, fai­sant de ce quar­tier un ber­ceau du nou­veau ba­by­boom que connaît le Qué­bec.

Mai 2008 : L’As­so­cia­tion des gens d’af­faires d’Ahunt­sic-Car­tier­ville sou­ligne son 50e an­ni­ver­saire.

Ba­se­ball LSP fête son 40e an­ni­ver­saire et se re­nomme les Pan­thères.

Juillet 2008 : L’école se­con­daire So­phie-Ba­rat fête ses 150 ans.

Oc­tobre 2008 : La blo­quiste Ma­ria Mou­ra­ni est ré­élue dans Ahunt­sic et le chef du Par­ti li­bé­ral du Ca­na­da, Stéphane Dion, est ré­élu dans Saint-Laurent-Car­tier­ville.

Décembre 2008 : Aux élec­tions pro­vin­ciales, la li­bé­rale Ch­ris­tine St-Pierre est élue dans l’Aca­die avec 67% des voix et la pé­quiste Li­sette La­pointe est ré­élue dans Cré­ma­zie avec une confor­table avance.

Jan­vier 2009 : Un an après sa no­mi­na­tion comme di­rec­teur d’ar­ron­dis­se­ment en rem­pla­ce­ment d’Éric La­cha­pelle, Ré­jean Du­ro­cher quitte ses fonc­tions, af­fir­mant avoir fait le temps qu’il pou­vait dans un contexte dif­fi­cile.

Fé­vrier 2009 : Le lé­gen­daire res­tau­rant El To­ro ferme ses portes après 48 ans d’exis­tence.

Mars 2009 : Le Co­mi­té lo­ge­ment Ahunt­sic-Car­tier­ville et le Front d’ac­tion po­pu­laire en ré­amé­na­ge­ment ur­bain dressent un por­trait alar­mant de la si­tua­tion du lo­ge­ment dans l’ar­ron­dis­se­ment.

Avril 2009 : L’ar­ron­dis­se­ment est en queue de pe­lo­ton dans le bi­lan fi­nan­cier des 19 ar­ron­dis­se­ments de Mon­tréal avec un dé­fi­cit de 3,9 mil­lions $.

Juillet 2009 : Dé­but des tra­vaux de ré­amé­na­ge­ment de la rue Cha­ba­nel avec des in­ves­tis­se­ments de 17 mil­lions $.

Fin de la dé­mo­li­tion des 21 bâ­ti­ments for­mant les Places l’Aca­die et Hen­riB-ou­ras­sa. Ils se­ront rem­pla­cés par trois amé­na­ge­ments ré­si­den­tiels re­grou­pant 1300 lo­ge­ments dont 216 lo­ge­ments so­ciaux.

Sep­tembre 2009 : La conseillère Nou­shig Eloyan fait le saut en po­li­tique fé­dé­rale avec le Par­ti li­bé­ral du Ca­na­da.

Oc­tobre 2009 : L’équipe Trem­blay-Beau­doin siège pour la der­nière fois au conseil d’ar­ron­dis­se­ment.

No­vembre 2009 : Les élec­tions mu­ni­ci­pales du 1er no­vembre amènent un vent de chan­ge­ment : Pierre Ga­gnier et Émi­lie Thuillier du par­ti Projet Mon­tréal prennent Ahunt­sic- Car­tier­ville comme maire et conseillère. Union Mon­tréal est re­pré­sen­té dans deux dis­tricts et Vision Mon­tréal ne ré­colte qu’un seul siège.

Jan­vier 2011 : Le maire de l’ar­ron­dis­se­ment d’Ahunt­sic- Car­tier­ville, Pierre Ga­gnier, quitte Projet Mon­tréal et siège dé­sor­mais à titre d’in­dé­pen­dant

Mars 2011 : La STM lance la ligne d’au­to­bus 41 qui des­sert Ahunt­sic et Saint-Michel.

Avril 2011 : La doyenne du quar­tier (et peut-être du monde) fête ses 115 ans. Ci­ci­lia Laurent, d’ori­gine haï­tienne, est ar­ri­vée au pays à la suite du séisme de 2010.

Mai 2011 : La dé­pu­tée d’Ahunt­sic Ma­ria Mou­ra­ni sur­vit au raz-de-ma­rée du NPD aux élec­tions fé­dé­rales du 2 mai. Elle fait par­tie des quatre dé­pu­tés blo­quistes à Ottawa.

Juin 2011 : Le conseiller de Bor­deauxCar­tier­ville Ha­rout Chi­ti­lian ( Union Mon­tréal) de­vient, à l’âge de 30 ans, le plus jeune pré­sident du conseil mu­ni­ci­pal de la Ville de Mon­tréal et suc­cède ain­si à Claude Dau­phin.

No­vembre 2011 : Le Phé­nix du col­lège An­dré-gras­set rem­porte son deuxième Bol d’or consé­cu­tif.

Oc­tobre 2011 : Les po­li­ciers mettent la main sur 4000 plants de can­na­bis, le 7 oc­tobre, dans un im­meuble com­mer­cial de la rue Charles de la tour.

Décembre 2011 : Le groupe Dayan an­nonce que l’im­po­sant bâ­ti­ment in­dus­triel de sept étages du 125, rue Cha­ba­nel Ouest se­ra re­con­ver­ti en im­meuble re­grou­pant de 192 condo­mi­niums.

Juin 2012 : Le ré­fé­ren­dum sur le projet de la Mai­son des arts et des lettres So­phieBa­rat se tient le 10 juin.

Vague de crimes en 2012 : Le 15 no­vembre, sur le bou­le­vard Saint-Laurent, un homme a été abat­tu face à une école de taek­won­do. Puis, le 17 décembre, en face du même éta­blis­se­ment, un fier à bras du clan Riz­zu­to, Giu­seppe Fet­ta, sur­vit à plu­sieurs coups de feu.

Le 8 décembre, près des rues Sau­riol et La­rose, les po­li­ciers re­trouvent un homme mort dans un vé­hi­cule uti­li­taire. La vic­time se­rait Emi­lio Cor­di­leone, 50 ans. On croit que ces trois ho­mi­cides pour­raient être liés au re­tour du pré­su­mé par­rain de la ma­fia mont­réa­laise, Vi­to Riz­zu­to, in­car­cé­ré au Co­lo­ra­do de­puis 2006.

Le 27 no­vembre, deux hommes lancent un ob­jet in­cen­diaire dans un su­per­mar­ché de la rue Fleu­ry Ouest. Ils sont in­ter­cep­tés par les po­li­ciers. L’Eu­ro­mar­ché Fleu­ry est une perte to­tale.

Sep­tembre 2012 : Un co­mi­té est for­mé pour contrer l’ex­pan­sion de la prostitution dans l’ar­ron­dis­se­ment.

Le 4 sep­tembre, Diane De Cour­cy du Par­ti qué­bé­cois gagne les élec­tions dans Cré­ma­zie, pre­nant le re­lais de Li­sette La­pointe.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.