Grève et marche des em­ployés du sec­teur pu­blic à Ahunt­sic

Courrier Ahuntsic - - LA UNE - Amine.es­se­ghir@tc.tc

Des en­sei­gnants du col­lège Ahunt­sic ont or­ga­ni­sé une marche en fin de ma­ti­née, le 16 no­vembre, dans les rues d’Ahunt­sic avant de re­joindre les em­ployés de la san­té et des ser­vices so­ciaux en grève qui ont te­nu un ras­sem­ble­ment de­vant le CLSC d’Ahunt­sic.

Cette ma­ni­fes­ta­tion entre dans le cadre des grèves ro­ta­tives du Front com­mun des em­ployés de l’État qué­bé­cois en né­go­cia­tion avec le gou­ver­ne­ment pour leur nou­velle conven­tion col­lec­tive.

Soupes et ca­fés chauds at­ten­daient la cen­taine de mar­cheurs af­fi­liés au Syn­di­cat du per­son­nel en­sei­gnant du col­lège Ahunt­sic (SPECA). Ils avaient lon­gé la rue Saint-Hu­bert et le bou­le­vard Hen­ri-Bou­ras­sa avant de ren­con­trer le per­son­nel de san­té af­fi­lié à l’As­so­cia­tion des pro­fes­sion­nels de la san­té du Qué­bec (APTS) et ceux de la Fé­dé­ra­tion de san­té et de ser­vices so­ciaux ser­vices de la Confé­dé­ra­tion des syn­di­cats na­tio­naux.

«Au col­lège Ahunt­sic, le per­son­nel de sou­tien as­sure le pi­que­tage jus­qu’à 18h ce soir», in­dique Phi­lippe de Gros­bois, membre du con­seil exé­cu­tif du SPECA.

Plus de mo­bi­li­sa­tion

Pour les syn­di­ca­listes sur le ter­rain, la confron­ta­tion avec Qué­bec se dur­cit et ils ne comptent pas bais­ser les bras.

«Nous n’avons pas l’im­pres­sion que le gou­ver­ne­ment écoute, nous avons l’im­pres­sion que c’est du mé­pris», re­grette Mar­jo­laine Gou­dreau de l’APTS.

Le front com­mun re­groupe des syn­di­cats des em­ployés de l’État, mais aus­si des or­ga­nismes com­mu­nau­taires et des étu­diants, ce qui am­pli­fie les moyens de pres­sion.

«Avant, on ne se connais­sait pas. Main­te­nant, il est plus fa­cile de mo­bi­li­ser les gens», as­sure Mme Gou­dreau.

Faire mon­ter la pres­sion

Un dé­brayage pour les trois pre­miers jours de dé­cembre pour­rait être dé­ci­dé si les né­go­cia­tions achoppent et se­rait d’une plus grande am­pleur si les or­ga­nismes com­mu­nau­taires et les étu­diants de l’AS­SÉ ob­tiennent un man­dat de grève et re­joignent le mou­ve­ment.

«Ce­la fait mon­ter la pres­sion en­core plus», sup­pose M. De Gros­bois qui re­doute tou­te­fois la loi spé­ciale.

«M. Coi­teux, le pré­sident du Con­seil du tré­sor, a dit qu’il vou­lait ré­gler le pro­blème avant Noël, on pour­rait voir le vote d’une loi spé­ciale. Nous ré­flé­chis­sons com­ment ré­agir, dit-il. Même en face d’un gou­ver­ne­ment au­to­ri­taire, il faut sa­voir prendre les moyens pour se faire en­tendre et se faire res­pec­ter.»

(Pho­to TC Me­dia – Amine Es­se­ghir)

Phi­lippe De Gros­bois du SPECA et Mar­jo­laine Gou­dreau de l’APTS lors du ras­sem­ble­ment des

em­ployés de l’État de­vant le CLSC d’Ahunt­sic.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.