Dé­mé­na­ge­ment pro­gres­sif de la pri­son Tan­guay

Courrier Ahuntsic - - ACTUALITÉ - Amine.esseghir@tc.tc

Le trans­fert des 220 dé­te­nues de la pri­son Tan­guay vers la pri­son Leclerc, à La­val, se fe­ra de ma­nière pro­gres­sive tout au long du mois de fé­vrier, a ap­pris TC Me­dia. Les pri­son­nières se­ront lo­gées dans des lo­caux ré­no­vés et bé­né­fi­cie­ront des mêmes ser­vices et pro­grammes aux­quels elles avaient droit au­pa­ra­vant.

La pri­son Tan­guay se­ra vi­dée gra­duel­le­ment et les ré­si­dents du sec­teur se­ront in­for­més dès le dé­but des opé­ra­tions au dé­but du mois de fé­vrier.

Les pri­son­nières se­ront trans­fé­rées en au­to­bus et des dis­po­si­tions par­ti­cu­lières se­ront prises pour as­su­rer leur sé­cu­ri­té. L’iti­né­raire qu’elles em­prun­te­ront n’est pas di­vul­gué.

Pour le dé­mé­na­ge­ment, elles n’au­ront qu’à prendre leurs ef­fets per­son­nels et s’ins­tal­ler dans des lo­caux en­tiè­re­ment re­ta­pés et équi­pés.

Ins­tal­la­tions ré­no­vées

L’an­cienne pri­son fé­dé­rale de la Mon­tée Masson, sur la Rive-Nord de Mon­tréal, a été ré­amé­na­gée pour pou­voir ac­cueillir 248 femmes et 84 hommes dans deux ailes sé­pa­rées.

«Les dé­te­nues se­ront lo­gées dans des cel­lules in­di­vi­duelles ou par deux», in­dique Alexandra Pa­ré, re­la­tion­niste au mi­nis­tère de la Sé­cu­ri­té pu­blique (MSP).

La pri­son Tan­guay se­ra fer­mée à cause de l’état avan­cé de vé­tus­té de la bâ­tisse et de l’aug­men­ta­tion du nombre de femmes in­car­cé­rées.

Pour la re­pré­sen­tante du MSP il était ex­clu de ré­no­ver Tan­guay ou­verte il y a plus de 50 ans.

Main­tien des pro­grammes

Les pro­grammes exis­tants dé­jà à Tan­guay se­ront main­te­nus, pré­voit-on, même si on sup­pose qu’il y’au­ra un dé­lai avant qu’ils ne soient re­mis en route.

«Nous avons plus d’es­paces, on es­père même pou­voir en mettre d’autres en place», dit Mme Pa­ré.

On pro­met aus­si que les en­tentes si­gnées avec les as­so­cia­tions de ré­in­ser­tion ou d’aide aux pri­son­nières se­ront re­con­duites.

«Le choix de La­val est in­té­res­sant parce qu’on ne s’éloigne pas de Mon­tréal, sou­ligne-t-elle. Ce­la per­met de main­te­nir le lien avec les or­ga­nismes qui sont au­to­ri­sés à en­trer dans la pri­son pour s’oc­cu­per des dé­te­nues.»

Quel ave­nir?

On ne sait pas tou­jours pas quel sort se­ra ré­ser­vé à la mai­son Tan­guay une fois vi­dée.

Les ad­mi­nis­tra­tions en sont en­core aux éva­lua­tions. «Il y au­ra une ana­lyse qui se­ra me­née conjoin­te­ment par la So­cié­té qué­bé­coise des in­fra­struc­tures (SQI) qui est le pro­prié­taire de la bâ­tisse et par les spé­cia­listes du MSP», in­forme Mme Pa­ré. Les ré­sul­tats de­vraient être connus à l’au­tomne.

(Pho­to TC Me­dia – Isa­belle Ber­ge­ron)

La pri­son Tan­guay fer­me­ra ses portes après avoir ac­cueilli des mil­liers de pri­son­nières sur plus de 50 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.