Les prix des contrats conti­nuent à bais­ser

In­fra­struc­tures de Mon­tréal

Courrier Ahuntsic - - LA UNE - Ma­rie-Ève Shaffer

Des es­ti­ma­tions pré­li­mi­naires in­diquent que les prix des contrats oc­troyés pour la ré­fec­tion des in­fra­struc­tures sont 10% moins chers que les éva­lua­tions faites par les fonc­tion­naires de la Ville de Mon­tréal en 2015.

«La ten­dance des prix à la baisse conti­nue», a in­di­qué jeu­di le res­pon­sable des in­fra­struc­tures, Lio­nel Pe­rez. La chute des prix dé­passe les 20% de­puis les trois der­nières an­nées se­lon lui, té­moi­gnant ain­si du re­cul de la cor­rup­tion et de la col­lu­sion.

«On pense qu’on a tour­né la page, mais il faut tou­jours être vi­gi­lant», sou­tient M. Pe­rez, pru­dent. Par­mi les ini­tia­tives mises en place au cours des der­nières an­nées, il men­tionne la créa­tion du Bu­reau de l’ins­pec­teur gé­né­ral et l’adop­tion de la po­li­tique de ges­tion contrac­tuelle.

La nou­velle division sur l’éco­no­mie de la construc­tion per­met aus­si de don­ner des es­ti­més pour les contrats en se ba­sant sur les ten­dances du mar­ché.

La Ville de Mon­tréal pré­voit dé­jà que la chute des prix dans les contrats de construc­tion se pour­sui­vra. Le nombre éle­vé de sou­mis­sion­naires – par­fois jus­qu’à 15 en­tre­prises – l’in­cite à faire une telle pré­vi­sion.

M. Pe­rez sou­ligne que des ef­forts sont consen­tis pour uni­for­mi­ser les de­vis tech­niques des ap­pels d’offres et à ré­duire les dé­lais de paie­ment par la Ville de 55 à 30 jours pour 85% des contrats.

«Une fois qu’on a ça, il y a des éco­no­mies pour les sou­mis­sion­naires et ça va se tra­duire au­to­ma­ti­que­ment par une baisse de prix pour Mon­tréal, donc pour ses ci­toyens», dit-il.

La Ville a in­ves­ti près de 445 M$ l’an der­nier dans les chan­tiers de ré­fec­tion des in­fra­struc­tures rou­tières et celles liées au ré­seau de l’eau, soit 78 M$ de moins que pré­vu.

Le taux de réa­li­sa­tion des tra­vaux de ré­fec­tion des in­fra­struc­tures at­teint 80% en 2015. Il sur­passe ceux des quatre der­nières an­nées qui os­cil­laient entre 35% et 70%.

Au­cun contrat n’au­rait été an­nu­lé à cause de soup­çons de col­lu­sion et de cor­rup­tion avance M. Pe­rez.

(Ar­chives/TC Me­dia)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.