La ba­taille contre l’agrile du frêne se pour­suit

Courrier Ahuntsic - - ACTUALITÉS - Amine Ese­ghir amine.es­se­ghir@tc.tc

La ba­taille contre l’agrile du frêne est en train de clair­se­mer les boi­sés d’ahunt­sic-car­tier­ville. En no­vembre, l’ad­mi­nis­tra­tion aver­tis­sait la po­pu­la­tion qu’un abat­tage des frênes en grande quan­ti­té au­rait lieu jus­qu’au 15 avril 2017.

Rien que pour le mois de fé­vrier, on a an­non­cé la coupe de 80 arbres au parc Mar­ce­lin-wil­son. L’an­née pas­sée on es­ti­mait de­voir cou­per plus de 500 frênes dans ce parc. C’est le pre­mier lot de vé­gé­taux éli­mi­nés en 2017 puisque les tech­ni­ciens vont pour­suivre leurs vi­sites des boi­sés, des parcs et des rues pour dé­ter­mi­ner le nombre to­tal de frênes ir­ré­cu­pé­rables. «Nous al­lons ins­pec­ter les foyers d’in­fes­ta­tions et en­suite nous éta­bli­rons les pré­vi­sions d’abat­tage » , in­dique Mar­lène Ouel­let, char­gée de com­mu­ni­ca­tion à l’ar­ron­dis­se­ment Ahunt­sic-car­tier­ville.

En 2016, on si­gna­lait qu’ahunt­sic-car­tier­ville avait per­du une grande par t ie de ses 8000 frênes dans les rues et les parcs de­puis que l’in­secte mal­fai­sant est ap­pa­ru.

Même l’in­ter­ven­tion avec le bio-pes­ti­cide Treea­zin n’a pas réus­si à en­di­guer l’épi­dé­mie. En 2016, 671 arbres ont été abat­tus mal­gré le trai­te­ment. En 2015, c’était 994. Mais, on conti­nue tout de même d’es­sayer de sau­ver ce qui peut l’être. Plus de 2300 l’an­née pas­sée et près de 1800 en 2015.

Il faut sa­voir que le pro­duit coute entre 4 et 7 $ par cen­ti­mètre de dia­mètre. Un frêne ma­ture peut at­teindre fa­ci­le­ment un mètre de large.

Quant au rem­pla­ce­ment du cou­vert vé­gé­tal dis­pa­ru avec les frênes, on a re­plan­té 1058 arbres de dif­fé­rentes es­sences en 2016 et 940 en 2015. Les pré­vi­sions pour 2017 s’élèvent à près de 1000 ormes, érables et autres es­pèces par­mi la soixan­taine de culti­vars pos­sibles, dont 368 ac­quis par l’ar­ron­dis­se­ment et le reste four­ni dans le cadre du plan ca­no­pée de la vil­le­centre.

Il reste que ce sont de pe­tits arbres qui doivent sou­vent rem­pla­cer des in­di­vi­dus ma­tures de taille ap­pré­ciable. Un frêne adulte peut at­teindre les 40m de hau­teur.

(Pho­to TC Media –Ar­chives)

Le nombre de frênes abat­tus à Ahunt­sicCar­tier­ville re­pré­sente plus de 16 % du nombre to­tal d’arbres in­fes­tés par l’agrile éli­mi­nés à Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.