Des jeunes mu­sul­mans veulent « com­battre les pré­ju­gés »

Courrier Ahuntsic - - LA UNE - Ro­main Schué

Sen­si­bi­li­ser et bri­ser les pré­ju­gés, telle est la vo­lon­té d’une cen­taine de jeunes mu­sul­mans mont­réa­lais « cho­qués » par les dif­fé­rents évé­ne­ments qui ont tou­ché leur com­mu­nau­té de­puis plu­sieurs se­maines.

Tract à la main in­ti­tu­lé «Com­prendre l’is­lam », Riz­wan Khan, 18 ans, n’hé­site pas à in­ter­pel­ler les pas­sants de­vant le parc Emi­lieGa­me­lin. Pos­té de­vant la sta­tion de mé­tro Ber­riUQÀM, cet étu­diant au Col­lège Ahunt­sic te­nait à être pré­sent « pour dé­fendre la vraie image de l’is­lam ».

L es dis­cours is­la­mo­phobes et ra­cistes sont in­quié­tants, mais il ne faut pas pa­ni­quer. On doit al­ler vers les gens pour évi­ter cette peur ir­ra­tion­nelle de l’is­lam. »

«On vit dans un monde de peur, les gens ne s’ouvrent pas aux autres. Il est im­por­tant d’ex­pli­quer, de par­ler, d’ef­fa­cer les pré­ju­gés », clame-t-il.

Comme lui, près d’une cen­taine de membres de l’as­so­cia­tion des jeunes mu­sul­mans Ah­ma­diyya, une branche de cette re­li­gion qui or­ga­nise fré­quem­ment de mul­tiples ac­ti­vi­tés au­près du grand pu­blic, ont te­nu à sen­si­bi­li­ser la po­pu­la­tion, alors que les actes hai­neux se mul­ti­plient de­puis l’at­ten­tat tou­chant une mos­quée de Qué­bec le 29 jan­vier der­nier.

«Une am­biance pré­oc­cu­pante »

Après le van­da­lisme de deux mos­quées mont­réa­laises en fé­vrier, une lettre de me­naces a été en­voyée à l’uni­ver­si­té Con­cor­dia mer­cre­di der­nier, for­çant la fer­me­ture de trois bâ­ti­ments. «On est cho­qué par tout ça, clame Sha­meem Mo­ham­mad, étu­diant au Cé­gep Saint-laurent, qui prône « le dia­logue pour ar­rê­ter ces actes de vio­lence ».

«Dans la rue, on m’a de­man­dé pour­quoi les femmes n’ont pas les mêmes droits que les hommes dans l’is­lam, pour­quoi les mu­sul­mans n’aiment pas les chré­tiens. Mais c’est faux, re­prend-il. On doit ab­so­lu­ment éclair­cir ces ques­tions. Si on veut vivre en­semble, vivre en paix, on doit in­for­mer ces gens-là et c’est aus­si à nous, les jeunes nés au Ca­na­da, d’agir. »

Alors que La­wal Sou­ma­nou, étu­diant au Col­lège Ro­se­mont, évoque « un mo­ment dif­fi­cile à pas­ser », Kha­lid Butt dé­nonce un dis­cours « dé­com­plexé » qui in­quiète la com­mu­nau­té mu­sul­mane dans son en­semble. «Il y a une am­biance sur l’échelle in­ter­na­tio­nale qui est pré­oc­cu­pante, in­dique le por­te­pa­role de l’as­so­cia­tion. Il faut com­battre tous ceux qui prêchent la haine avec un contre­dis­cours qui per­met de dé­mys­ti­fier toutes ces idées fausses vé­hi­cu­lées. »

D’autres ras­sem­ble­ments et ac­ti­vi­tés de sen­si­bi­li­sa­tion de­vraient en­core être or­ga­ni­sées dans les pro­chaines se­maines dans les rues mont­réa­laises.

(Pho­to TC Me­dia – Ro­main Schué)

Près d’une cen­taine de membres de l’as­so­cia­tion des jeunes mu­sul­mans Ah­ma­diyya ont te­nu à sen­si­bi­li­ser la po­pu­la­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.