Les Mon­tréa­lais de plus en plus in­sa­tis­faits de l’en­tre­tien des routes

Courrier Ahuntsic - - LA UNE - Ro­main Shué ro­main.schue@tc.tc

Les Mon­tréa­lais ont re­vu à la baisse leur sa­tis­fac­tion quant à l’en­tre­tien rou­tier mais aus­si la cir­cu­la­tion, les trans­ports et le dé­nei­ge­ment ces deux der­nières an­nées, ré­vèle un son­dage dé­voi­lé mer­cre­di par la Ville.

Glo­ba­le­ment, les chiffres ne sont guère en fa­veur de l’ad­mi­nis­tra­tion mu­ni­ci­pale du maire De­nis Co­derre, élue en no­vembre 2013. Seule­ment 56% des Mon­tréa­lais se montrent sa­tis­faits de l’en­tre­tien rou­tier. Un chiffre en baisse de 5 points par rap­port au der­nier son­dage réa­li­sé du­rant l’au­tomne 2014.

Une di­mi­nu­tion de 6 points (69% contre 75%) a éga­le­ment été consta­tée en ce qui concerne la cir­cu­la­tion et les trans­ports.

In­ter­ro­gés eux-aus­si, les ges­tion­naires d’en­tre­prises mont­réa­laises se montrent en­core plus durs avec un taux de sa­tis­fac­tion li­mi­té à 37% pour la cir­cu­la­tion et les trans­ports (50% en 2014) et à 32% pour l’en­tre­tien des routes (46%).

Le taux de sa­tis­fac­tion au­tour des ser­vices de dé­nei­ge­ment a lui aus­si chu­té, pas­sant de 81% à 76% chez les ci­toyens, et de 71% à 67% pour les en­tre­prises.

Au to­tal, 82% des Mon­tréa­lais in­ter­ro­gés par la firme Lé­ger se montrent «glo­ba­le­ment sa­tis­faits» des ser­vices pro­po­sés par la Ville (80% en 2014). Ce chiffre baisse à 68% du cô­té des en­tre­prises.

«Une gifle» pour De­nis Co­derre

Re­con­nais­sant «un mes­sage en­voyé» par les ci­toyens, le pré­sident du comité exé­cu­tif, Pierre Des­ro­chers, a pré­fé­ré évo­quer «un bul­le­tin sa­tis­fai­sant avec des ef­forts à faire». En l’ab­sence du maire De­nis Co­derre lors de cette pré­sen­ta­tion, l’élu d’Ahunt­sic-Car­tier­ville a te­nu à mettre en avant l’aug­men­ta­tion de la per­cep­tion des ser­vices re­çus par rap­port aux taxes payés (60%, +8 points). Prio­ri­tai­re­ment, l’ad­mi­nis­tra­tion compte lut­ter contre les nids-de­poule avec l’ac­qui­si­tion en juin de quatre nou­veaux ap­pa­reils et pré­voit investir 292M$ cette an­née (contre 153M$ en 2016) pour re­ta­per les chaus­sées de la mé­tro­pole.

«On a une ad­mi­nis­tra­tion très proche des ci­toyens, a pré­ci­sé M. Des­ro­chers. On est conscient qu’il y a des choses sur les­quels nous de­vons tra­vailler.»

L’op­po­si­tion of­fi­cielle y voit plu­tôt « une gifle» pour le maire Co­derre. «Il doit ar­rê­ter de dire que tout va bien de­puis son ar­ri­vée. Ce n’est pas le monde des Ca­li­nours qu’il ai­me­rait nous faire croire, a es­ti­mé Va­lé­rie Plante, chef de Pro­jet Mon­tréal. Le maire doit être connec­té à la réa­li­té et faire les ajus­te­ments que de­mandent les Mon­tréa­lais.»

«On a les dé­fauts de nos qua­li­tés, a quant à lui sou­te­nu Pierre Des­ro­chers. On a in­ves­ti beau­coup dans l’en­tre­tien de nos rues. Il y avait la né­ces­si­té de faire ces tra­vaux. Mais on n’ar­rê­te­ra pas d’investir, ce se­rait ir­res­pon­sable.»

Un plan en 13 chan­tiers

Afin d’amé­lio­rer ces chiffres, la Ville a dé­voi­lé un plan de 13 chan­tiers «pour sim­pli­fier la vie des Mon­tréa­lais», a ex­pli­qué son di­rec­teur gé­né­ral, Alain Mar­coux.

Une sim­pli­fi­ca­tion de la si­gna­li­sa­tion est éga­le­ment pré­vue, tout comme la mise une place d’un sta­tion­ne­ment in­tel­li­gent au centre-ville ain­si qu’une har­mo­ni­sa­tion des heures d’ou­ver­ture des dif­fé­rents bu­reaux d’ar­ron­dis­se­ment.

Au to­tal, la firme Lé­ger a ques­tion­né 7614 Mon­tréa­lais du 6 au 20 oc­tobre 2016, soit en­vi­ron 400 par ar­ron­dis­se­ment – du 6 au 20 oc­tobre 2016. L’ins­ti­tut de son­dage a éga­le­ment de­man­dé l’avis de 800 en­tre­prises du 12 au 24 no­vembre der­nier. La marge d’er­reur glo­bale est es­ti­mée à 1,1%.

(Photo TC Me­dia – Archives)

Beau­coup de Mon­tréa­lais se disent in­sa­tis­faits des ef­forts de la Ville en ma­tière d’en­tre­tien des routes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.